WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impact de la filiere textile coton camerounaise sur le développement socio-économique national: Bilan et perspectives


par Raphal Athanase Elisée Hamadjam
Institut sous-regional multisectoriel de technologie appliquée de planification et d'évaluation de projets - DESS Analyse et Evaluation des Projets 2004
  

précédent sommaire suivant

CHAPITRE 5 : HYPOTHESES ET METHODES DE PROJECTIONS

Les hypothèses et la méthodologie utilisées pour élaborer les projections à court et moyen terme des principaux indicateurs de la filière sont essentielles et concernent : la production de la filière ; le chiffre d'affaires, la valeur ajoutée, l'emploi et les revenus versés.

Les projections seront faite sur cinq années. L'année 0 retenue pour les analyses prospectives est l'année 2005. Nous supposerons qu'au cours de cette année, la production sera de 100 000 tonnes de coton fibre.

V.1. Hypothèses sur les quantités produites

V.1.1. Production de fibre

La production de coton fibre à l'année 0 est de 100 000 tonnes ; cette production connaîtra une croissance globale de 60% sur cinq années.

L'hypothèse de 100 000 tonnes en 2005 est tout à fait réaliste car au cours des trois dernières saisons, la production a été en moyenne de 96 583 tonnes par an avec une tendance est à la hausse.

L'hypothèse de 160 000 tonnes à atteindre à l'année 5 tient compte des reformes structurelles et conjoncturelles envisagées (cf chapitre 4) seront mis en place tels que indiquées au chapitre 4.

Pour une croissance globale de 60% sur cinq ans, l'accroissement moyen annuel devra se situer à 9,86%27(*)

V.1.2. Rendements de production de coton graine

Le rendement à l'hectare du coton graine est fixé à 1,2 tonnes par hectare à l'année 0. Ce rendement connaîtra une amélioration qui l'emmènera progressivement à 1,7 tonnes par hectare à l'année 5.

Les rendements de coton varient généralement entre 0,2 tonne et 3 tonnes par ha. Mais au sein de l'Union Européenne, les niveaux moyens de rendement s'établissent à 3,3 tonnes par ha pour le coton non égrené de qualité type, en 2000-2001. En Afrique de l'Ouest et du Centre, la moyenne varie entre 1 tonne et 1,2 tonne par ha. Actuellement le rendement à l'hectare au Cameroun oscille autour de 1,2 tonnes. Le point de départ retenu est de 1,2 tonnes/hectare pour l'année 0.

Il pourra atteindre 1,7 tonnes par ha à l'année 5 grâces notamment aux efforts de promotion, d'encadrement et d'appui aux producteurs mise en oeuvre par la SODECOTON.

V.1.3. Surfaces cultivables

Le calcul des surfaces à cultiver nécessaires pour couvrir les besoins en coton graine se fait à partir des données sur les quantités de coton graine et les rendements28(*).

V.1.4. Production de coton graine

Au Cameroun, pour 100 kg de coton graine, on obtient approximativement :

· 37 à 45 kg de coton fibre,

· 55 à 60 kg de graines

· 2 à 3 kg de déchets

Nous supposerons pour les besoins de calculs que pour 100 kg de coton graines produites, on obtient 42% de fibres, 56% de graines et 2% de déchets.

Donc pour avoir la production de coton graine, il suffira de diviser la production de fibre - déjà connue - par le rendement d'égrenage (ici égal à 42%).

* 27 Voir annexe pour les détails sur le calcul

* 28 Voir annexe pour la méthode de calcul des surfaces

précédent sommaire suivant