WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Littérature Hypertextuelle, analyse et typologie

( Télécharger le fichier original )
par Aurélie CAUVIN
Université de Cergy Pontoise - Maitrise de lettres Modernes 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

5. Le cédérom comme support de transition pour l'hypertexte

Il apparaît intéressant de prendre en compte le support du cédérom comme média de l'édition électronique. En effet le cédérom est un moyen de diffusion de documents hypertextuels, c'est-à-dire de documents dont la consultation rend possible un parcours par association d'idées, autorisé par l'organisation interne des noeuds et des liens. Généralement nous faisons la différence entre un hypertexte off-line disponible sur un support optique fixe et un hypertexte on-line dynamique et accessible par réseau numérique. Le cédérom est considéré dans son aspect fini, fermé, par opposition à l'ouverture du document en réseau. A cette dichotomie, nous pourrions opposer un argument : les encyclopédies (Encarta par exemple) sur cédérom intègrent de plus en plus les adresses des sites web d'un sujet à l'intérieur de l'article, afin de permettre à l'utilisateur d'approfondir le sujet auquel il s'intéresse, et lui évitant de passer par un moteur de recherche. Le cédérom dépasse donc son support fermé pour s'ouvrir à Internet et devient ainsi un support dynamique. De même la revue ALIRE, éditée sur cédérom, se présente comme un portail sur la littérature informatique, elle offre la possibilité au lecteur de se connecter sur les sites web des écrivains. Mais sur le support cédérom reste tout de même un support fermé dans la mesure où l'utilisateur ne peut en aucun cas ajouter ces propres liens et reste enfermé dans des parcours prédéfinis. Mais nous verrons que l'interaction de l'utilisateur sur le support est toutefois réduite même sur le web. Il ne peut en réalité activer que les liens prévus par l'auteur. En effet le support cédérom comme l'indique le sigle «cdrom » : « compact disque read only mémory » qui signifie : « disque compact accessible en lecture seule » ne permet pas à l'utilisateur de créer ses propres parcours de lecture. Cependant les premières hyperfictions furent éditées sur support optique, par exemple 20% d'amour en plus (1996) de François Coulon ou Sale Temps (1996) de Franck Dufour et alii n'existent que sur cédérom. Ce support a donc permis, avant la propagation du web en France, la diffusion du concept et de documents hypertextuels.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net