WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Littérature Hypertextuelle, analyse et typologie

( Télécharger le fichier original )
par Aurélie CAUVIN
Université de Cergy Pontoise - Maitrise de lettres Modernes 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Pour conclure sur cet aperçu historique de l'hypertexte, il faut rappeler l'existence d'une notion en étroite corrélation avec les domaines auquel il est rattaché. A l'origine se trouve bien en effet une volonté de texte illimité, de remise en cause de la linéarité de la pensée comme Vannevar Bush et mémex, Paul Otlet était avant tout un documentaliste, alors que Ted Nelson se situe-t-il du côté de la remise en cause de l'écriture. L'hypertexte associé au World Wide Web et au réseau est une notion récente, et en confluence avec l'apparition du web. Enfin le cédérom a permis de vulgariser l'hypertexte avant la propagation de l'Internet en France. La terminologie va permettre d'éclairer cet historique.

B. Terminologie

Pour essayer de resituer l'hypertexte il est d'abord nécessaire de replacer la définition de l'hypertexte en fonction des définitions en usage dans les dictionnaires afin de pouvoir dégager des sèmes communs. Le sème est une notion empruntée à la linguistique, il se définit comme une unité de signification. Le sémème est considéré comme l'ensemble des sèmes qui forment le signifié d'un mot. C'est pourquoi si on analyse l'hypertexte comme un mot qui se définit premièrement dans l'usage et deuxièmement comme un mot qui se radiographie aussi dans et en rapport avec les dictionnaires, nous pourrons établir des constantes, ou au contraire des différences.

1. L'hypertexte et le web

L'hypertexte est un concept qui, apparu en 1960 à l'initiative de Ted Nelson , ne se voit vulgariser que dans les années 1990. La propagation du terme en France est liée à l'apparition du World Wide Web, et aux nouvelles possibilités du traitement de l'information documentaire grâce aux ordinateurs, c'est ce que met en évidence le journal Le Monde daté du 14 mars 2000, dans sa rubrique sabir cyber 15(*):

« Un hypertexte est un ensemble de texte reliés par des liens. Ces liens, généralement représentés par un souligné et une couleur différente sont actifs. Naviguer sur le web est ainsi le strict équivalent de se déplacer dans un hypertexte. »

Le web est un système fondé sur l'utilisation de l'hypertexte, qui permet la recherche d'information dans Internet, l'accès à cette information et sa visualisation. L'hypertexte est avant tout caractérisé par sa non linéarité. En effet la plupart des définitions s'accordent sur ce point, par exemple l'Office de la Langue Française le définit ainsi :

« Présentation de l'information qui permet une lecture non linéaire grâce à la présence de liens sémantiques activables dans les documents.16(*) »

ou encore :

« l'hypertexte permet un parcours non linéaire d'une oeuvre (ou d'un document quelconque au demeurant) par des clics sur des zones actives qui masquent des liens avec d'autres éléments du texte.17(*) »

D'un point de vue lexicologique, « hypertexte » est un mot composé savant à base nominale formé en français du préfixe grec hyper et du nom commun texte. Le mot texte vient du latin textus qui signifie «  le tissu, la trame ». Avec l'apparition de l'hypertexte on assiste à une remotivation du sens premier. En effet l'hypertexte, associé au web qui signifie toile, est remotivé dans la mesure ou la toile, le tissu, et la trame appartiennent aux même champ lexical.

Le préfixe hyper exprime la démesure, l'excès. Il signifie au « dessus, au delà ». Il faut donc imaginer un texte au delà du texte lui même, au delà d'un point de vue local : le texte se trouve après ou avant un autre texte mais aussi un texte démesuré, que l'on ne peut plus quantifier. Ainsi la première partie de la définition d'hypertexte dans la deuxième édition du Dictionnaire du multimédia, de Jacques Notaise, Jean Barda, et Olivier Dussanter (AFNOR, 1996), explique que l'hypertexte est une fonction logicielle qui, dans un texte, associe, à certains mots ou groupe de mot, des programmes procurant des compléments d'information se situant au-delà du texte. A chaque instant le lecteur peut obtenir ces compléments en cliquant simplement sur le mot ou groupe de mots choisi. Certains logiciels hypertextes traitent ainsi tous les mots d'un texte en associant, par exemple, à chacun sa définition puisée dans un dictionnaire ou un glossaire.

Il est à signaler que les auteurs du Dictionnaire de l'informatique de l'AFNOR (Association Française de Normalisation), de 1997, ayant pour sous-titre Le vocabulaire normalisé, présentent l'hypertexte comme relevant de notre manière de penser, ce qui n'est pas sans implication historique18(*). En effet, que l'hypertexte permet la réalisation de documents d'une manière qui imite la structuration humaines des idées, différentes de la structure linéaire des films, des livres et de la parole.

* 15 sabir cyber, est une chronique de langue hebdomadaire publiée dans Le Monde Multimédia

* 16 Office de la Langue Française : Terminologie d'Internet, http://www.olf.gouv.qc.ca

* 17 Gabriel Otman, Les mots de la cyberculture, Paris, Belin, coll. « le français retrouvé », 1998, p 160

* 18 Voir chapitre 1, A..1 Vannevar Bush

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net