WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Littérature Hypertextuelle, analyse et typologie

( Télécharger le fichier original )
par Aurélie CAUVIN
Université de Cergy Pontoise - Maitrise de lettres Modernes 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy
· Jardin

En relation avec la même page, se trouve la définition de jardin. En fait Cindy Texas est régulièrement observée par Bob, son voisin. Il a vue sur son jardin. La définition de jardin n'est pas directement liée à la page où elle apparaît mais en relation avec la page précédente270(*) qui contenait le lien suivant :

« Avant, il préférait sa propre chambre, d'où il avait une vue plongeante sur le jardin de Cindy Texas. »

En cliquant sur « Cindy Texas », nous sommes donc transporté sur la page « la solitude de Cindy Texas ». Comme pour les autres définitions, une image est le lien qui introduit la définition de jardin :

« Jardin : n. m. Terrain, généralement clos, où l'on cultive des légumes ( jardin potager) ou des fleurs (jardin d'agrément). » 271(*)

Alors que la définition du Petit Larousse 1989 se présentait ainsi :

JARDIN n. m. : terrain où l'on cultive des végétaux utiles (potager, verger) ou d'agrément (parterres de fleurs, bosquets).

Premièrement a été ajouté un adjectif épithète détachée « généralement clos », deux explications sont plausibles : soit elle l'a ajouté d'elle même, trouvant que la définition n'était pas assez complète, soit elle a utilisé une autre édition du Petit Larousse. La seconde hypothèse me semble la mieux correspondre, d'une part l'édition du Grand Larousse du XXe siècle précisait « ordinairement clos », l'édition 2000, « souvent clos », l'édition 1988 de ce dernier ne le précisait pas non plus. La seconde partie de la définition « où l'on cultive des légumes ( jardin potager) ou des fleurs (jardin d'agrément). » a subi les modifications suivantes : la définition du dictionnaire proposait « végétaux utiles » formé de l'hyperonyme « végétaux » et de deux genres spécifiques « utiles » et « d'agrément ». Ils ont été remplacé par des hyponymes de ces deux catégories, soit respectivement « légumes » et « fleurs ». Elle a donc restreint la définition dans la mesure où il le verger et le bosquet sous-entendaient des fruits et des plantes, arbres...La première parenthèse : « potager, verger » s'est elle aussi vue élidée de verger, elle a ajouté jardin. La seconde en revanche s'éloigne de l'entrée offerte par le dictionnaire. Le complément « d'agrément » se reportait aux végétaux et non pas au jardin. La figure qui correspond au passage « végétaux d'agrément » à « jardin d'agrément » est une extension de sens, reposant sur la métonymie du contenu pour le contenant. Un décalage s'effectue entre l'histoire et la définition. A aucun moment le texte ne fait allusion au jardinage. Cette définition peut donc avoir deux fonctions : soit nous indiquer que Cindy Texas dans sa solitude, s'adonne à cette activité, soit par décalage, par référence aux autres jardins de l'oeuvre : comme par exemple celui du Dr Marbella. Elle serait donc une remarque ironique entre la norme, contenue dans la définition et le rôle effectif du jardin.

* 270 www.anacoluthe.com\bulles\apparitions\inquietantes\voyeur.html

* 271 www.anacoluthe.com/bulles/apparitions/inquietantes/solitude.html#2

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net