WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La Littérature Hypertextuelle, analyse et typologie

( Télécharger le fichier original )
par Aurélie CAUVIN
Université de Cergy Pontoise - Maitrise de lettres Modernes 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

E. Conclusion

L'hyperfiction se fonde sur des chemins préétablis par les auteurs, le lecteur est donc tributaire de ce parcours. Un texte n'existe en effet que par le lien créé. Le fait qu'il appartient à plusieurs parcours potentiel, implique qu'il ne peut être lié aux autres fragments. Pour prendre un exemple concret, l'oeuvre d'Anne Cécile Brandenbourger reflète le fait que les fragments de texte peuvent être lié de différente manière. Elle a complètement remanié d'une part l'ordre des fragments, d'autres part le système des liens. Alors que certains textes n'était lié qu'à une seule page écran, il se trouvent lié à d'autres fragments sur La malédiction du parasol. Par exemple l'incipit du roman n'est pas le même : le roman débutait par la mort du docteur Marbella, elle se situe à la fin de l'avatar un sur la version PDF. Le texte est donc prétexte à de nouveaux textes, le lien réorganise la fiction, nous offre une autre lecture de l'oeuvre. En effet derrière chaque texte se cache un autre texte, que l'on découvre de fil en aiguille. Les processus de liaison des fragments de textes restent nombreux, tant d'un point de vue sémantique, fictionnel et technologique. Chaque oeuvre met donc à exécution un maillage de texte propre dont les connections sont les liens, et suivant la problématique, l'angle d'abord, les liens ne fonctionnent pas de la même manière. Aussi loin d'avoir voulu essayer de caractériser tous les liens, tous les mécanismes sémantiques, il a semblé plus judicieux de considérer les liens les plus représentatifs et essentiellement dans les mécanismes de liaisons qui peuvent unir un texte A et un texte B. Pour conclure les liens permettent essentiellement l'introduction d'un autre discours d'un autre point de vue sur le récit. En effet tout texte est obligatoirement en relation avec un autre texte, ce dernier prend souvent l'avatar du commentaire, de la citation...Elle répond aussi au passage du narratif au poétique. La narration, ses vitesses, ses composantes sont souvent reléguées au second plan, dans la mesure où le lien multiplie le discours, le rend dialogique.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net