WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les années Gorbatchev

( Télécharger le fichier original )
par Antoine Sauvagnargues
ILERI - Master 2008
  

précédent sommaire suivant

II / Une politique étrangère bouleversée :

Ainsi, ces « années Gorbatchev » sont synonymes d'ouverture vers le monde. La politique extérieure de l'URSS a été pendant très longtemps figée dans la tension due à la rivalité Est-Ouest. Cette conception de la diplomatie soviétique, cette tension, était alors jugée « normale » par les dirigeants communistes. Pour Gorbatchev, cette situation est intenable. Lorsqu'il en prendra réellement conscience, celle-ci va littéralement changer.

Le rapprochement américain :

A son arrivée au pouvoir, le président des Etats-Unis, Ronald Reagan, lance l'Initiative de Défense Stratégique (IDS) avec pour but rendre les États-Unis invulnérables aux attaques de missiles nucléaires soviétiques. C'est, les critiques de Reagan, la « guerre des étoiles ». Débute alors une course effrénée aux armements entre les Etats-Unis et l'URSS. Il s'agissait pour eux de démontrer aux soviétiques que leur arsenal de missiles nucléaires deviendrait obsolète et d'alourdir les dépenses militaires soviétiques en imposant des investissements supplémentaires pour maintenir une force nucléaire dissuasive. Cette ainsi que Gorbatchev se rend compte qu'il ne peut se lancer dans cette course, faute de moyens, ces derniers étant nécessaires pour remettre l'économie soviétique sur pied. C'est pourquoi le premier geste de Gorbatchev concerne cette question primordiale de la rivalité constante autour de l'armement et de la surenchère nucléaire entre les deux blocs. Sur le sujet du démantèlement des missiles à tête nucléaire à courte portée, les négociateurs russes s'alignent sur une proposition américaine, remontant à 1981. L'accord historique est signé le 8 décembre 1987 entre Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev. Les missiles à courte et moyenne portée sont alors condamnés à une destruction totale. Ce traité fait suite à une première rencontre entre les deux hommes à Genève le 19 novembre 1985 et entrera dans sa phase de réalisation en septembre 1989.

Le problème afghan et ses conséquences :

Après la signature de cet accord de désarmement nucléaire entre les deux grands rivaux que sont les Etats-Unis et l'URSS, Gorbatchev va décider de s'attaquer au sujet très épineux de la guerre en Afghanistan, débutée en 1979 par Brejnev et dans laquelle s'embourbe le corps expéditionnaire soviétique. Il présente au Politburo du PCUS la proposition de cessation du combat et du retour de l'armée le 13 novembre 1986. La décision sera annoncée de longs mois après et ne deviendra effective que très tard. Les dernières troupes ne quittent le territoire afghan qu'en 1989. Mais Gorbatchev ne s'arrête pas là. Dès 1985, à son arrivée au pouvoir, il avait annoncé la fin de l'ingérence de l'URSS dans les pays socialistes. Il en profite donc pour abandonner ses zones d'influence dans le Tiers-monde, notamment en Afrique, en Asie et en Amérique Latine. Il y est surtout poussé pour des raisons économiques, car un empire coûte cher, et des considérations d'images. Il veut se débarrasser de l'image impérialiste de l'URSS qui, pour lui, n'est pas agréable à porter. Enfin, il ne veut plus que l'URSS ait à assumer son rôle de puissance globale en conservant et en multipliant des points stratégiques à travers le monde.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.