WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les années Gorbatchev

( Télécharger le fichier original )
par Antoine Sauvagnargues
ILERI - Master 2008
  

précédent sommaire suivant

Deuxième partie : La fin d'une ère

L'année 1989 marque donc un tournant majeur aussi bien positif, avec le retour des troupes d'Afghanistan, que négatif, avec la chute du Mur de Berlin, ce dernier évènement comptant le plus aux yeux de la société soviétique et surtout pour les opposants conservateurs de Gorbatchev. Ils voient en lui le fossoyeur de l'héritage stalinien, l'origine de tous les maux qui accablent, en cette fin de décennie, l'empire soviétique déjà agonisant. En voulant réformer le socialisme soviétique, en voulant le rapprocher de son origine marxiste-léniniste, Mikhaïl Gorbatchev ne s'apercevait pas qu'au lieu de tirer son pays vers le haut, il entamait le processus inévitable et imminent qui l'amènerait à sa perte. En effet, de nombreux évènements vont alors s'enchaîner au coeur de l'URSS qui déstabiliseront le Premier Secrétaire, et avec lui le régime et le pays, jusqu'à provoquer l'implosion de l'URSS et la création, en 1991, de la Communauté des Etats Indépendants.

I / Une contestation interne :

A) Revendications nationalistes :

A partir de 1989, un grand nombre de revendications nationalistes, voire séparatistes, commencent à naître à différents endroits au sein de l'Union soviétique. Gorbatchev les avait sous-estimé jusqu'à un évènement qui choqua la communauté internationale : l'intervention militaire soviétique dans les pays baltes. Ceux-ci sont en effet les premiers à revendiquer ouvertement une envie d'indépendance. Comprenant qu'il ne peut lutter contre ces revendications, Gorbatchev décide d'organiser un référendum afin de proposer un nouveau statut pour l'Union qui prendrait en compte les aspirations autonomistes qui émergent au coeur de l'URSS. Celui-ci a lieu le 17 mars 1991. Mais la consultation ne se fait que dans neuf Républiques sur quinze. En effet, les trois Républiques baltes, Lituanie, Estonie et Lettonie, se sont déjà proclamée indépendantes dès 1990 et la Géorgie, l'Arménie et la Moldavie s'apprêtent à en faire autant. Néanmoins, les soviétiques des autres Républiques répondent « oui » à 76%.

Cependant, cette réponse est synonyme d'un désir de renouveau et de souveraineté plutôt que d'un attachement à l'Union. Cela se confirme dans les jours qui suivent. La Géorgie se déclare indépendante le 9 avril 1991 et la Russie, pourtant en faveur de l'Union lors du référendum, se déclare en faveur d'un régime présidentiel et Boris Eltsine sera élu au suffrage universel direct, à la présidence du pays. Les deux hommes, déjà grands rivaux après l'élection de Gorbatchev comme chef de l'Etat, vont voir leurs relations empirer du fait des réclamations d'Eltsine. Cette décision et l'élection d'Eltsine posent à Gorbatchev un problème capital au niveau de son poids politique sur la scène intérieure, n'ayant pas reçu la consécration du vote populaire. Mais il garde tout de même de l'importance sur la scène internationale. Ainsi, Gorbatchev représente son pays au sommet des pays industrialisés se tenant à Londres en juillet 1991. Il fait alors part de son désir de faire passer l'URSS à une économie de marché. Cette annonce condamne donc l'économie socialiste, portant ainsi un coup fatal au dogme marxiste-léniniste.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)

La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut