WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les années Gorbatchev

( Télécharger le fichier original )
par Antoine Sauvagnargues
ILERI - Master 2008
  

précédent sommaire suivant

II / La chute de l'URSS et la création de la CEI :

Ainsi, ce putsch signe l'arrêt de mort du régime communiste et de l'Etat soviétique. Le grand bénéficiaire de l'échec de ce coup d'Etat n'est autre que Boris Eltsine, président de la Russie. Il en sort grandi et n'hésite pas à humilier Gorbatchev qui tente de défendre le Parti communiste devant le Parlement russe en suspendant les activités du parti communiste de Russie. Mais c'est trop tard et tout cela n'a plus de sens. Gorbatchev en prend conscience et démissionne de son poste de Premier Secrétaire du Parti Communiste de l'Union Soviétique, après avoir demander au Comité central de se dissoudre. Le Parti est alors interdit dans l'armée et les organismes d'Etat. Le 29 août 1991, l'inévitable se produisit. Le Soviet Suprême suspend les activités du Parti communiste dans toute l'URSS avant de se dissoudre lui-même.

L'implosion du régime communiste :

Le Parti communiste alors disparaît. Cette disparition crée un vide institutionnel colossale étant donné que c'est le Parti qui détenait la réalité du pouvoir en URSS. Pour combler ce vide, il faut une nouvelle Constitution pour le pays. En attendant que celle-ci soit rédigée, trois organismes sont mis en place afin de diriger l'Union soviétique : un Conseil d'Etat réunissant Gorbatchev et les dirigeants des Républiques est chargé de coordonner la politique étrangère et les questions intérieures communes aux Républiques ; un Comité Interrépublicain doit regrouper des représentants de toutes les Républiques pour coordonner la gestion et la réforme de l'économie ; et un Conseil des représentants des députés du peuple est chargé d'élaborer la nouvelle Constitution de l'Union. Le KGB quant à lui, symbole du régime communiste, est dissout le 2 octobre 1991. Tous ces changements au niveau fédéral se reproduisent dans toutes les Républiques de l'Union. Le 6 novembre 1991, la décision est prise de dissoudre les Partis communistes dans toutes les Républiques. En cet automne 1991, cette élimination du Parti, ciment du système communiste, à travers l'Union soviétique toute entière entraîne le naufrage définitif de cette Union.

A la veille et à l'origine du putsch, quelques Républiques attachées à l'Union se déclaraient indépendantes ou revendiquaient une autonomie et une souveraineté propre. Le putsch aura pour effet d'accélérer le mouvement. Toutes les Républiques proclament leur souveraineté à l'exception du Kazakhstan et de la Russie. Mais ces Républiques ne seraient pas économiquement viables seules et c'est en tenant compte de ces considérations économiques que Gorbatchev utilise le peu d'influence qui lui reste pour tenter de sauver l'Union. Il élabore ainsi un traité économique qui est signé par huit Républiques. Le Conseil d'Etat, de son côté, prépare un traité politique laissant aux Républiques leur souveraineté et conférant au pouvoir central uniquement la représentativité diplomatique et les affaires militaires. Mais ce projet de nouvelle Union ne satisfait pas et apparaît, aux yeux de Boris Eltsine qui revendique l'héritage des pouvoirs de l'URSS pour la Russie, comme illusoire car le nouveau Parlement ne comprend que les députés de sept Républiques.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Camping du Saucil a(Villeneuve sur Yonne)

La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut