WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La place des services sociaux dans les politiques d'intégration en Europe

( Télécharger le fichier original )
par Irmela DE HAAS
Université catholique de Lille - Institut social Lille Vauban/ Canterbury Christchurch University College - Master du Travail Social en Europe 2005
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

3.3. Le suivi

Les problèmes rencontrés lors de l'entretien de diagnostic sur la plate-forme d'accueil peuvent être traités en suivi social direct de l'usager ou par l'intermédiaire de partenaires locaux.

Seulement quatre des dix assistants sociaux interrogés, représentant trois bureaux départementaux, nous ont parlé d'une offre de service, dans le cadre du dispositif d'accueil des nouveaux arrivants, mise en place dans leurs départements respectifs. Les autres se contentent d'un suivi individuel « classique », plutôt rare, des primo-arrivants reçus sur la plate-forme.

Dans un département, des nouveaux réfugiés en demande de regroupement familial se rencontrent une fois par mois pour échanger sur l'avancement de la procédure et sur la préparation de l'arrivée de leur famille. Des intervenants extérieurs sont invités en fonction des thèmes demandés par les réfugiés. Ce groupe de parole est animé par deux assistantes sociales à tour de rôle.

Un autre bureau départemental a mis en place des cycles d'ateliers sur la vie en France, qui s'adressent à tous les nouveaux arrivants passés par une plate-forme d'accueil ou connus autrement par le service. Lors de ces ateliers, animés à tour de rôle par tous les assistants sociaux du bureau, un même groupe de primo-arrivants se retrouve sept fois pendant un mois pour aborder et échanger sur des thèmes autour de la vie locale, de l'éducation, du logement, de la santé... Des partenaires locaux interviennent en fonction des thèmes abordés.

Dans ces deux actions les savoirs et les acquis des nouveaux arrivants sont valorisés et ceux-ci sont reconnus comme acteurs de leur propre intégration. Cette approche nous renvoie à la notion de « nouvelle citoyenneté » défendue par Danièle Lochak : il s'agit de la participation active, la responsabilisation des personnes dans l'édification de leur cadre de vie. La citoyenneté serait donc un processus plutôt qu'un concept, tendant à aller vers plus de liberté et plus d'égalité.98(*)

Dans un troisième département, avant la mise en place du nouveau dispositif d'accueil, une assistante sociale avait engagé un travail important en partenariat avec une technicienne d'intervention sociale et familiale (TISF) pour l'accompagnement des familles rejoignantes les plus vulnérables. Après l'arrêt du financement des interventions des TISF dans le cadre de l'accueil des primo-arrivants, elle a obtenu le subventionnement d'un poste d'agent de développement local et d'insertion (ADLI) pour que la même TISF puisse continuer son action.

Dans deux départements, une sensibilisation des partenaires locaux par le service social spécialisé a abouti à une amélioration des services pour les nouveaux arrivants par certains services publics.

Toutes ces actions s'inscrivent dans le registre de la prévention des difficultés d'adaptation. En effet, pour A. Dramé et M. Poinsot, « l'adaptation est un processus qui engage les compétences individuelles des personnes et la mobilisation de leurs ressources affectives, cognitives, sociales et culturelles en vue de trouver une adéquation entre leurs représentations, les attitudes qui les constituent et les exigences de la société dans laquelle elles s'installent ».99(*) En construisant une offre de service conjuguant la valorisation des acquis des primo-arrivants et l'information sur la société d'accueil, le service social spécialisé s'inscrit, dans ces trois départements, dans cette approche.

* 98 LOCHAK Danièle, Qu'est-ce qu'un citoyen ?, Raison Présente, n°103, troisième trimestre 1992, pp. 11-26

* 99 DRAME A., POINSOT M., Approche compréhensive du regroupement familial, Le Dynamisme de l'adaptation en France, ADRI, 22 février 1995, p. 13

précédent sommaire suivant