WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Les Réfugiés comme enjeu de sécurité

( Télécharger le fichier original )
par Coraline Barré
Sciences Po Grenoble - Diplôme de Sciences Po Grenoble 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

RESUME ET TRANSITION

Le rôle de coordinateur du HCR constitue en quelque sorte une démission de la communauté internationale envers son devoir de prise en charge politique de ses crises humanitaires complexes. Au lieu de s'occuper de résoudre les nombreux aspects du conflit (politiques, économiques, sociétaux, ethniques...), la communauté internationale, à travers ses organes multilatéraux, se concentre sur les aspects strictement humanitaires des conflits, faisant ainsi une lecture a minima du concept de sécurité humaine. Les afflux massifs de réfugiés constituent la partie la plus visible de l'iceberg humanitaire, parce qu'ils menacent aussi la sécurité des Etats. C'est pourquoi le mandat d'agence chef de file est souvent confié au HCR. Mais ce concept d'agence chef de file reste trop faible, il ne permet pas d'atteindre une stratégie politique efficace.

Même quand la communauté internationale se mêle militairement de ces conflits, de manière multilatérale ou non, la coordination de leurs activités avec celles des ONG et du HCR n'est pas chose aisée. Deux mondes et deux cultures entrent en contact, or humanitaires et militaires n'ont pas toujours ni les mêmes objectifs ni les mêmes stratégies. Souvent l'indépendance des humanitaires est donc menacée. Et si au contraire les militaires se mettent au service des acteurs humanitaires, alors leur fonction première, la sécurité, est oubliée.

C'est cette fonction sécuritaire, indispensable à l'établissement de la sécurité humaine, qui fait souvent défaut aux acteurs humanitaires, et surtout à leur leader, le HCR. L'aspect le plus flagrant de ce manque de sécurité est visible dans les camps de réfugiés, et il provoque parfois la reprise ou le déplacement des conflits par des processus et des mécanismes que nous allons étudier dans ce second chapitre.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net