WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

ECONOMIE DE L ACULTURE DU RIZ: CAS DU PERIMETRE IRRIGUE DE KOVIE

( Télécharger le fichier original )
par KOFFI BOTSOE
Université de Lomé - Ingénieur agronome 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ABSTRACT

After a remarkable r1se from 1994 to 1998, 1rr1gated r1ce grow1ng, knows these last years enormous d1ff1cult1es ma1nly 1n the f1eld of the ava1lab1l1ty of f1nanc1al means.

Indeed, after the devaluat1on, the populat1on of the r1ce growers had known an 1mprovement on the qual1tat1ve and quant1tat1ve level. The age average w1th1n the heads of explo1tat1on 1s 38 years and 78 % of them can read and wr1te. The arr1val of these new operators, younger and better equ1pped 1n alphabet1sat1on tools than the old ones of wh1ch the number 1s 1n regress1on on the per1meter, allowed a profess1onal1zat1on of the r1ce-grow1ng job. The explo1tat1on management became r1gorous and organ1sed not leav1ng any place to 1mprov1sat1on. The cult1vat1on methods became sem1-1ntens1ve w1th regular use of modern agr1cultural entrants.

Unfortunately w1th the overexplo1tat1on of the usable a1rf1elds, (consequence of the 1ncrease of the r1ce growers number), the product1on 1s fall1ng. The output average 1s now 3,6 tons of paddy / ha / season. Th1s regress1on of the product1v1ty 1s accentuated by lack of f1nanc1al means to buy products for plant process1ng. To f1nance h1s product1on, the r1ce grower has recourse to the 1nformal sectors (Good women and c1v1l servant of the rural areas) to make a loan at the usur1ous rate of 67% per season.

Notw1thstand1ng these problems, the product1on 1s prof1table on the f1nanc1al and soc1al level. The Rate of f1nanc1al prof1tab1l1ty observed on the per1meter 1s 3.4%. Th1s rate can be 1mproved 1f the r1ce growers dec1de to 1mprove the presentat1on of the1r peeled r1ce. We propose, a method of art1sans sort1ng wh1ch not only br1ng to the r1ce grower an add1t1onal 1ncome but also 1s causes of employment creat1on for the youth

R1ce grow1ng 1s the pr1nc1pal act1v1ty pract1sed by 81% of the surveyed operators. Other act1v1t1es are pract1sed and br1ng theme a supplement 1ncome.

The d1str1but1on of r1ce 1s done accord1ng to an abstract c1rcu1t. The r1ce growers and the1r f1nanc1al prov1ders an1mate th1s d1str1but1on. One half of the product1on 1s d1str1buted on the market of KOVIE and the rema1n1ng half on the surround1ng markets.

There 1s a cruc1al need for the organ1sat1on of the KOVIE's r1ce d1str1butors and the r1ce growers 1n assoc1at1on for the per1meter management.

Key words: R1ce grow1ng, r1ce grower, producers, r1ce, 1rr1gated per1meter, transformat1on, valor1sat1on, prof1tab1l1ty, and market1ng

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé -- TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Ema1l :
botsoenhotma1l.com

INTRODUCTION

« Les pol1t1ques r1z1coles déc1dées par les Etats... n'ont pas eu l'effet dés1ré sur l'essor de la product1on dont le n1veau se s1tue très en deçà de ce qu'1l devra1t être » (Roger-Estrade ,1993).

S1 l'échec des pol1t1ques r1z1coles, m1ses en oeuvre par les Etats, en Afr1que subsahar1enne, permet une rem1se en cause de l'act1on gouvernementale dans ce secteur, la recherche de nouvelles or1entat1ons est opportune.

Comment sauvegarder les product1ons nat1onales face aux 1mportat1ons et assa1n1r les économ1es sans être 1ndu1t au protect1onn1sme stér1le ?

Quel aven1r pour la culture du r1z au Togo, s1 une réflex1on appropr1ée n'1ntègre à sa démarche, les éléments d'une amél1orat1on quant1tat1ve et qual1tat1ve de la product1on nat1onale ?

Cette étude, 1nt1tulée : ECONOMIE DE LA CULTURE DU RIZ : CAS DU PERIMETRE IRRIGUE DE KOVIE, veut contr1buer à démêler l'écheveau.

C'est donc à part1r de la déf1n1t1on des caractér1st1ques techn1ques, soc1oculturelles et économ1ques de la product1on sur le pér1mètre de KOVIE et de l'analyse des données recue1ll1es sur le terra1n que transparaîtront :

- les forces et fa1blesses de cette culture dans son env1ronnement pol1t1que et économ1que ; - les poss1b1l1tés de développement de la r1z1culture.

Tour à tour, on présentera : la problémat1que, les object1fs de l'étude, les hypothèses de trava1l et la revue b1bl1ograph1que ; ensu1te le cadre 1nst1tut1onnel et la méthodolog1e de l'étude seront décr1ts et enf1n nous présenterons et analyserons les résultats de l'étude.

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé -- TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Ema1l :
botsoenhotma1l.com

PREMIERE PARTIE
PROBLEMATIQUE, OBJECTIFS ET HYPOTHESES
DE TRAVAIL,
REVUE BIBLIOGRAPHIQUE

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé -- TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Emall :
botsoenhotmall.com

1.1 - PROBLEMATIQUE

« Presque 1nconnu 1l y a v1ngt ans sauf au Sénégal, le r1z prend une place sans cesse plus 1mportante dans la consommat1on des pays de l'Afr1que de l'Ouest » (Roger-Estrade, 1993).

En effet, 1l n'est po1nt beso1n aujourd'hu1 de démontrer la place pr1nc1pale qu'occupe le r1z dans les hab1tudes al1menta1res dans nos pays en vo1e de développement. Longtemps cons1déré comme un produ1t de luxe, le r1z tend à deven1r la denrée de base, consommée par presque, toutes les classes soc1ales. Face aux céréales trad1t1onnelles que sont le maïs, le sorgho le m1l etc., la concurrence est ouverte et favor1sée par le mode de v1e c1tad1ne.

Notons cependant, que s1 la consommat1on du r1z dans les pays afr1ca1ns ne cesse de croître, le produ1re suff1samment dev1ent l'une des préoccupat1ons des gouvernants parce que l'autoapprov1s1onnement de cette denrée est encore très problémat1que.

Auss1 pouvons-nous l1re : « le cas du r1z est un bon exemple de dépendance accrue de ce cont1nent v1s-à-v1s de l'extér1eur » ou encore «dans les 25 dern1ères années, l'Afr1que est devenue un des pr1nc1paux pôles d'1mportat1on avec env1ron un quart des 1mportat1ons mond1ales du r1z » (MENDEZ-DEL-VILLAL, 1989).

Les prév1s1ons de la FAO concernant les pays de l'UEMOA parm1 lesquels se trouve le Togo, permettent de juger de l'1mportance des beso1ns complémenta1res auxquels l'Afr1que do1t fa1re face chaque année, pour répondre aux demandes de sa populat1on «la product1on r1z1cole ne couvre qu'à peu près la mo1t1é de la consommat1on. » (FAO, 1994)

S1 le b1lan r1z1cole est déf1c1ta1re presque partout en Afr1que, qu'en est-1l exactement de la product1on r1z1cole du Togo ?

Depu1s 1970, le Togo fa1t part1e des 16 pays de l'ADRAO (Assoc1at1on pour le Développement de la R1z1culture en Afr1que de l'Ouest) dont le pr1nc1pal object1f est d'a1der les pays membres à atte1ndre l'autosuff1sance en r1z, par le b1a1s de la recherche dans le doma1ne de la r1z1culture.

Malgré les plans de développement agr1cole élaborés par les pouvo1rs publ1cs, notamment : - L'appel au retour à la terre en 1973 ;

- La proclamat1on de l'année du paysan en 1975 ;

- La révolut1on verte en vue de l'autosuffisance al1menta1re en 1977... (TOKPA, 1996)

- L'exonérat1on des taxes douan1ères sur les équ1pements et matér1els dest1nés un1quement à l'agr1culture ;

- La m1se en place des serv1ces d'encadrement techn1que des paysans ;

- L'aménagement des pér1mètres r1z1coles m1s gratu1tement à la d1spos1t1on des r1z1culteurs... (BAKAYOKO, 1998); la product1on r1z1cole reste déf1c1ta1re.

L'examen des stat1st1ques relat1ves à la culture du r1z au Togo, (tableaux 1 et 2, page 5) suggère les observat1ons su1vantes :

- Les beso1ns de la populat1on en r1z décort1qué n'ont cessé de croître depu1s 1989. La product1on durant cette pér1ode est restée 1nsuff1sante sauf en 1997.

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé -- TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Ema1l :
botsoenhotma1l.com

- B1en que la consommat1on cro1sse durant cette pér1ode, la product1on nat1onale est restée presque stat1onna1re. Le Togo a donc mult1pl1é les 1mportat1ons de r1z avec une moyenne annuelle de 2,163 m1ll1ards de F CFA avant la dévaluat1on du FCFA le 11 janv1er 1994 contre 2,576 m1ll1ards après cette date.

Sachant que la dévaluat1on du F CFA éta1t de 50 °A), l'analyse du montant des 1mportat1ons montre une ba1sse s1gn1f1cat1ve des 1mportat1ons, qu1 pourra1t être m1se au bénéf1ce de la product1on nat1onale dont la compét1t1v1té a été rehaussée par ce fa1t, face aux r1z 1mportés d'As1e.

Cette analyse est avant tout, confortée par les observat1ons su1vantes relat1ves aux prat1ques d'avant dévaluat1on et d'après. Avant le 11 janv1er 1994, la product1on nat1onale éta1t 1nstable ; 27 700 T[ de paddy en 1989 contre 25 100 T en 1990 ; 39 300 en 1991 contre 25 300 T en 1992 etc. Après cette date, elle croît except1onnellement.

La moyenne annuelle de product1on est actuellement de 66 000 T contre 30280 T de 1989 à 1994, so1t une augmentat1on moyenne annuelle de plus de 117 °A).

Quelles sont donc les caractér1st1ques de l'agr1culture prat1quée sur les pér1mètres r1z1coles au Togo ?

- Sommes-nous en tra1n de passer d'une r1z1culture trad1t1onnelle à une r1z1culture modern1sée au Togo ?

- Quels sont les systèmes de product1on en v1gueur dans les r1z1ères togola1ses ?

- Quels sont les fondements pol1t1ques, économ1ques et techn1ques d'aménagement des r1z1ères au Togo ?

* DSAID : Direction des Statistiques Agricoles de l'Informatique et de la Documentation. (ex) DESA.

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé -- TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Ema1l :
botsoenhotma1l.com

Tableau 1 : EVOLUTION DES SUPERFICIES, DE LA PRODUCTION DE PADDY, DES IMPORTATIONS DES VALEURS DOUANIERES, DES PRIX SUR LES DIFFERENTS MARCHES ET DES BESOINS DE LA POPULATION

Années

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

1989

1990

1991

1992

1993

1994

1995

1996

1997

1998

Données

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Superf1c1e (ha)

19.900

19.200

24155

13650

28200

52725

41916

57442

31675

-

Product1on Paddy(T)

27700

25100

39300

25300

34000

50100

51200

76500

86200

-

Product1on r1z

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Décort1qué

(T)

18005

16400

25563

16445

22100

32565

33280

49725

56030

-

Evolut1on des

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

1mportat1ons (T)

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

- r1z paddy

12,4

69,9

9,1

282,3

326,5

-

52

11

16,3

-

- r1z décort1qué

644,2

193,5

65,8

610,3

57,1

-

253

375

79

-

- r1z sem1- blanch1

23606,5

9832,5

14555,8

13793,7

16526,9

-

2268

19300

31297,8

-

- r1z en br1sure

13271,2

16719,8

11179,9

9407,3

13307,2

-

9430

17529

5384,9

-

Valeur Douane

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

(M1ll1ard FCFA)

3,417

2,128

1,796

1,591

1,882

-

1,380

3,525

2,822

-

Evolut1on des Pr1x

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

(CFA / kg)
Marchés ruraux

- r1z paddy

80

68

-

93

66

99

116

147

140

-

- r1z décort1qué

173

131

-

140

139

179

204

244

256

-

Marchés de Conso

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

R1z décort1qué

215

-

-

-

-

285

326

357

405

407

Beso1ns de la populat1on

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

En r1z décort1qué (T)

34306

95301

40000

41000

46336

47336

48803

50316

51876

53484

Sources: D1rect1on de la Stat1st1que et D1rect1on générale des douanes

Tableau 2 : VARIATION EN POURCENTAGE DES SUPERFICIES, DE LA PRODUCTION EN RIZ DECORTIQUE ET DES PRIX RURAUX

Années

Var1at1on en pourcentage

Superf1c1e

Product1on du r1z
décort1qué

Pr1x ruraux

1989

(19.900 ha)

18.005T)

173 F CFA/ kg)

1990

-3,5

-9

-24,3

1991

+26

+56

-

1992

-43,5

-35,7

+7

1993

+106,6

+34,4

-0,7

1994

+87

+47,4

+29

1995

-20,5

+2,2

+14

1996

+37

+49,4

+19,6

1997

-45

+12,7

+5

1998

-

-

-

Sources : Nos calculs à part1r des données de la DESA et de la D1rect1on de la Stat1st1que.

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé - TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Ema1l :
botsoenhotma1l.com

F1gure 1: HISTOGRAMME MONTRANT LA VARIATION EN POURCENTAGE DES SUPERFICIES, DE LA PRODUCTION EN RIZ DECORTIQUE ET DES PRIX RURAUX COMPAREE AUX DONNEES DE L'ANNEE 1989

Variation / année
de la Superficie , du Prix et de la Production du Riz décortiqué

Superficie

Production riz décortiqué

r aux

Année de Base : 1989

: 19900 ha

: 18 005 Tonne : 173 F cfa/Kg

120

100

-20

-40

-60

40

20

80

60

0

1990

1991

199

2 1993 1994 1995 1996

1997

Années

La r1z1culture au Togo connaît un nouveau dynam1sme. Il 1mporte de connaître les tenants et les about1ssants de cette f1l1ère à travers l'étude de l'économ1e de la culture du r1z.

Telles sont les mot1vat1ons qu1 sous-tendent notre étude dans la zone r1z1cole 1rr1guée de KOVIE.

INGENIEUR AGRONOME
BOTSOE KOFFI
UNIVERSITE DE LOME/2001
BP : 8954 Lomé -- TOGO Tél : 00228 919 80 89 / Ema1l :
botsoenhotma1l.com

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net