WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Capital investissement; logique, technique et pratique

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Amin MEHAL
Ecole Superieure de Banque - DSEB 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Chapitre 3

Le capital investissement à travers le monde

Il serait injuste de développer un thème sur le capital investissement sans évoquer les expériences des pays leaders dans ce domaine. Les Etats-Unis d'Amérique ; berceau du venture capital, l'Union Européenne et les efforts entrepris afin de promouvoir ce métier et dynamiser les économies.

Après avoir brièvement exposé l'ascension du capital investissement dans les pays leaders de ce métier, il nous parait opportun de nous intéresser à la pratique du métier en France et en Tunisie, du fait des liens économiques et culturels que ces pays partagent avec l'Algérie.

Section 1 : le développement du capital investissement aux Etats-Unis et en Europe

Les Etats-Unis, toujours en pointe du progrès représentent le berceau du capital investissement moderne, même s'ils doivent à l'Europe, en perpétuelle quête du retard qu'elle accuse face à son concurrent, l'origine du fondateur de ce mode financement.

Nous présenterons dans ce qui suit de manière brève et succincte, le développement du capital investissement aux Etats-Unis et le rôle des pouvoirs publics dans sa promotion puis l'évolution de ce métier dans l'Union Européenne, les principaux obstacles et les mesures de déblocages employées.

I. Le développement du venture capital aux Etats Unis :

L'environnement favorable dont jouit le venture capital aux Etats ; avancée dans tous les domaines, l'esprit d'entreprise et l'abondance de ressources, autant d'éléments ayant contribué au succès que connaît aujourd'hui le venture capital américain.

1. L'ascension du venture capital aux Etats Unis :

Le venture capital a fait sa première apparition aux Etats-Unis dans les années 50, mais le véritable ressort que connaît ce métier n'arrive que dans les années 70 et 80.

1946, le général DORIOT fonde, à son retour de la guerre, l'American Research and Development, premier fonds d'investissement en capital. Dans son rapport d'activités annuel

de 1947 on pouvait lire : « l'analyse des ratios sont de peu de valeur dans ce métier. Les hommes et les idées sont non actifs. Leur mesure et leur évaluation sont notre problème »45. L'émergence de nouvelles technologies dans les années 80 et 70 a marqué le début de l'ère d'or pour le venture capital qui réalise quelques unes de ses plus grandes réussites ; Intel, Apple, DEC, Biogen...

L'une des principales raisons du succès du venture capital américain est l'abondance de ressources soutenue par plusieurs facteurs :

- une politique fiscale favorable baissant le taux d'imposition de la plus-value par rapport à celui du revenu ;

- la pertinence d'un marché boursier haussier, notamment le compartiment des nouvelles industries ;

- l'adoption de règles prudentielles allégées permettant aux fonds de pension le placement d'une partie de leurs avoirs dans des affaires risquées. Ce facteur est très important d'autant plus que les premiers pourvoyeurs de fonds pour le venture capital américain sont les fonds de pension.

2. Apparition des SBIC est leur rôle dans la promotion du venture capital :

Les SBIC ont été créés en 1958, avec l'aide des pouvoirs publics américains, ce sont des sociétés, regroupées dans une association professionnelle ; National Association of Small Business Investment corporate (NASBIC), sous la tutelle de la Small Business Association (SBA) dont la fonction est la gestion des ressources dont elle dispose dans la promotion des PME.

2.1 particularité des SBIC :

Les SBIC doivent leur réussite à un certain nombre de particularités qui les caractérisent:

- un partenariat public-privé : l'agrément de le SBA donne à la SBIC le droit d'emprunter des fonds fédéraux à moyen et long terme et à des taux préférentiels. Ces fonds serviront, avec la combinaison de fonds privés apportés par les actionnaires des SBIC à financer en fonds propres les PME ou leur consentir des prêts à des conditions préférentielles ;

- La prise de risque par les actionnaire privés : les SBIC sont dotées d'un mode de gestion privé, les risque sont par conséquent supportés en premier lieu par les actionnaires puis par l'Etat ;

- La forte rémunération des actionnaires : elles procurent aux actionnaires privés des gains sans limites, une fois la rémunération des fonds publiques assurée ;

- La dispersion géographique : elles sont répandues sur tout le territoire américain ;

- La diversification de ses interventions : les SBIC disposent de portefeuilles de

participation très diversifiés, en effet, elles interviennent dans tous types de projets sans

préférence particulière. Son risque s'en retrouve, ainsi, réduit.

2.2. Les mécanismes de fonctionnement :

Les SBIC ont le même mode de fonctionnement que les sociétés de venture capital, elles financent des PME qui n'ont pas réussi à accéder au marché de capitaux et aux crédits bancaires.

45 DOUHANE Amar et RCCHI Jean-Michel, Technique d'ingénierie financière : pratique et méthodologie des montages financiers, Ed. SEFI, Paris. 1997, p.13

Néanmoins certaines restrictions ont été assignées aux SBIC46 :

- Un investissement peut représenter jusqu'à 20 % du capital ;

- Seuls les Small Business sont éligibles au financement par une SBIC. La SBA les définit comme des affaires dont la situation nette47 est inférieure à 6 millions de dollars (M$) et les résultats nets de 2 M$ ;

- Les marges entre les taux du prêt du portefeuille et le taux bonifié des prêts fédéraux aux SBIC sont plafonnées à 6 ou 7 % selon le cas.

3. Les tendances récentes des SBIC

Les dernières années de la décennie 90 ont vu une explosion du Venture Capital, ce dernier est entré dans une phase d'hyper croissance.

L'année 1999 a enregistré une hausse particulière dans tous les aspects touchant au venture capital. Le total investissement a fait plus que doubler, les investissements en technologie ont triplé sous l'effet multiplicateur des investissements dans l'internent.

La réussite du venture capital aux Etats-Unis s'explique par les éléments suivants :

· Abondance de fonds grâce aux apports des fonds de pension ;

· La forte présence des Business Angel ;

· L'esprit d'entreprise et le goût au risque des américains ;

· La dynamique du marché de la technologie qui représente plus de 50 % du marché mondial ;

· Un marché boursier spécialisé (NAZDAQ) dans les affaires à forte croissance et qui offre une importante possibilité de sortie pour les venture capitalistes ;

· La contribution de l'Etat à travers les SBA, favorisant l'activité de venture capital ;

· Les règles prudentielles plus souples en faveur des fonds de pension.

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.