WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Capital investissement; logique, technique et pratique

( Télécharger le fichier original )
par Mohamed Amin MEHAL
Ecole Superieure de Banque - DSEB 2006
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. Définition du Capital Investissement :

Les praticiens ne s'accordent pas toujours à donner une même définition au capital risque même si au fond ces définitions dégagent le même esprit, celui de :

· Selon l'EVCA2 : le Capital Investissement est l'ensemble des activités d'investissement à risque effectuées par un intermédiaire financier professionnel dans des sociétés ou projets spécifiques prometteurs3.

Pour les Français ;

· c'est l'investissement en fonds propres ou quasi fonds propres réalisés dans des sociétés non cotées4.

· Selon D. Nouvellet << le capital risque peut se définir comme l'association d'un entrepreneur et d'un capitaliste, qui vont ensemble courir le risque de l'entreprise et se partager leurs éventuels profits >>5 .

· D'après l'Association Française des Investissements en Capital (AFIC) , communément admise en Europe ; le capital risque est un financement en vrais fonds propres, c'est-à-dire exposé aux risques de l'entreprise ; sans garanties ni de l'entrepreneur ni de la société ; qui prend la forme de prise de participation en capital , le plus souvent minoritaire ; pour une durée généralement limitée à celle prévue pour la réussite du projet ( 3 , 5 ou 7 ans le plus souvent), qui doit avoir un fort potentiel de croissance et de rentabilité6. Sous l'angle strictement juridique, c'est la prise de participations minoritaires en fonds propres dans des sociétés non cotées en vue de réaliser à terme une plus-value, accompagnée d'une collaboration plus ou moins active entre l'investisseur en capital-risque et l'équipe dirigeante7, ces prises de participations nécessitent l'instauration de protections conventionnelles, qui impliquent des mécanismes juridiques.

· Au sens de la législation tunisienne, l'article 21 de la loi n° 95-878 stipule : le capital risque est la participation au renforcement des fonds propres des entreprises et notamment des entreprises promues par de nouveaux promoteurs, des entreprises implantées dans les zones de développement régional, des entreprises objet d'opérations de mise à niveau ainsi que des entreprises qui réalisent des

2 European Private Equity and Venture Capital Association

3 A.DOUHANE et J-M ROCHI, technique d'ingénierie financière ; pratique et méthode des montage financier, Ed. SEFI, Paris 1997, p.12.n° : 496. Juillet- août 1989.

4 In DOUHANE Amar et ROCHI Jean-MICHEL, Techniques d'ingénierie financières ; pratique et méthodologies des montages financiers, Ed. SEFI, Paris, 1997, P 12

5 D. Nouvellet, << Le capital risque, un métier qui tarde à devenir majeur >>,revue Banque n°505 , mai 1990, p. 455.

6 P. Battini, Capital risque ; mode d'emploi, Edition d'Organisation, 1998,p.36

7 G.Copin, << Capital risque en France, un mode ou une institution >>Revue du financier, juillet 1986, p.14.

8 Loi 95-87 du 30 octobre 1995, modifiant et complétant la loi 88-92 du 2 août 1988 relative aux sociétés d'investissement, Journal officiel de la république tunisienne n°89,7 novembre 1995,Tunis ,p 2080 .

investissements permettant de promouvoir la technologie ou sa maîtrise ainsi que l'innovation dans tous les secteurs économiques.

De toutes ces définitions, l'on pourrait formuler une définition fonctionnelle :

<< Le capital investissement est une technique de financement de haut de bilan par des ressources propres de la société de capital investissement, sous forme de prise de participation le plus souvent minoritaire, dans des sociétés non cotées en bourse à fort potentiel de croissance ou de développement, pour une durée moyenne de 5 ans, non assortie d'option de garanties, dans l'espoir de réaliser des plus-values de cessions sur des parts de participation antérieurement acquises dans le capital de la société cible, il est possible que l'investisseur exige un rendement régulier sous forme de dividendes ».

Le capital investissement, plus qu'un simple financement en fonds propres, est un partenariat entre le capital investisseur et l'entrepreneur. Un partenariat prédéfini lors de la conclusion du contrat de financement concrétisé par la rédaction du << pacte d'actionnaires ».

Le capital investisseur, providence technique de l'entrepreneur, offre une panoplie de services qui dépendent de sa politique et de ses moyens :

- Ingénierie financière ;

- Aide et assistance dans les domaines ; financier, stratégique et relationnel ;

Le capital investissement reste une activité assez méconnue en Algérie, malgré les efforts des pouvoirs publiques, encore faut-il changer les mentalités des entrepreneurs, et faire face à leur culture patrimoniale. Les entrepreneurs sont prêts à partager l'échec et moins spontanément la réussite. Le capital investisseur prend le risque et apporte son soutien dans le but de partager les deux, avec l'espoir de réaliser une plus-value qui est la concrétisation de la réussite du projet

précédent sommaire suivant











Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.