WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de la sécurité alimentaire en Afrique de l'ouest et du centre période de 1990-2008

( Télécharger le fichier original )
par Bérenger KOLEGBE et Emmanuel HOUESSOU
Université d'Abomey-calavi - Maitrise 2010
  

précédent sommaire suivant

1.2. LE PROBLEME

La notion de sécurité alimentaire a émergé pour la première fois au cours d'une conférence mondiale sur l'alimentation à Rome en 1974. En effet, depuis l'avènement de la dure et longue sécheresse des années de 1968 à 1973, la crise alimentaire des pays africains s'est cristallisée en conquérant l'opinion internationale. Ce concept faisait suite aux craintes de pénuries alimentaires chroniques et de famine de masse consécutive à la montée des cours internationaux de céréales et au retard accusé par la production alimentaire dans plusieurs pays à faible revenu de l'Asie et de l'Afrique au début des années 1970. « En 1974, la production des pays développés représentait quatre fois celle de l'ensemble des pays en développement et un multiple encore plus important de celle des pays à faible revenu. Les taux de croissance de la production de céréales vivrières ont fortement chuté passant de 10,5% de 1966 à 1968 à 0,9 de 1969 à 1974 par an »1(*). Il en résulte que le phénomène de la sécurité alimentaire n'est pas nouveau. Au cours des années 2007-2008, la FAO s'est alarmée de la hausse des prix mondiaux des denrées alimentaires et de la baisse des stocks.

Selon la FAO2(*), après une hausse moyenne de 37 % de la facture des importations céréalières des pays les plus pauvres en 2007, la hausse devrait atteindre les 56% en 2008. Aujourd'hui, d'après Henri Josserand « L'alimentation représente environ 10 à 20% des dépenses de consommation dans les pays en voie de développement dont beaucoup importateurs nets de produits alimentaires » Une autre estimation de la FAO en Avril 2008, présente 37 pays qui sont confrontés à des crises alimentaires dont 21 pays se trouvent en Afrique3(*).

En effet, les prix internationaux de produits alimentaires ont flambé entre janvier 2006 et mars 2008, allant jusqu'à doubler ou tripler leurs valeurs initiales avec une chronologie variable selon les produits. La hausse concerne pratiquement tous les produits mais les plus touchés sont les denrées alimentaires de base (céréales et oléagineux et des produits laitiers). La croissance des prix est moins importante pour la viande et les produits tropicaux (Cacao, café), tandis que le sucre est épargné sur cette période. Les prix redescendent à partir de 2008 mais les cours sont toujours à l'automne à un niveau élevé. D'après le rapport du sommet de l'Union Africaine sur la sécurité alimentaire en Afrique, qui a eu lieu du 4 au 7 décembre 2006 à Abuja (Nigeria), l'insécurité alimentaire se situe à un niveau élevé inacceptable de 27% de malnutris en dépit d'un grand nombre de consultations, plans, recommandations, engagements et déclarations. En effet, en Afrique, le taux de croissance de la production alimentaire est inférieur au taux de croissance de la population, ce qui entraîne donc ce rapport élevé d'insécurité alimentaire.

Compte tenu de l'ampleur de l'insécurité alimentaire, beaucoup de sommets ont été organisés notamment ceux de l'Union Africaine tenus en juillet 2003 à Maputo (Mozambique) et en Février 2004 à Syrte (Libye). il y eut aussi, le Plan d'Actions adopté au cours du sommet extraordinaire des chefs d'état et de gouvernement de l'OUA qui a eu lieu à Lagos les 28 et 29 avril 1980,le plan d'action des Nations Unies du sommet mondial organisé par la FAO en 1996, sans oublier l'accent mis par le NEPAD, l'UEMOA et la CEDEAO sur la sécurité alimentaire dans leurs politiques agricoles. Aussi, faut-il remarquer que, le premier des Objectifs du Millénaire pour le Développement consiste à la réduction de moitié de la proportion de la population qui souffre de la pauvreté et de la Faim au plus tard en 2015.

Malgré l'importance accordée au problème de la sécurité alimentaire par les différentes institutions, en 2008, on a assisté à de nombreuses émeutes de la Faim dans une vingtaine de pays en développement. Particulièrement en Afrique, le Burkina Faso, le Caméroun, le Sénégal, la Mauritanie, la Côte d'Ivoire, l'Egypte et le Maroc ont connu des manifestations ou des scènes d'émeutes à la fin de l'année 2007 et au début de l'année 2008 liées au renchérissement des prix des denrées alimentaires de base. Par exemple, en Côte d'Ivoire, le premier avril 2008, à Abidjan, capitale de ce pays, la police a dû utiliser des gaz lacrymogènes et une douzaine de manifestants ont été blessés après une émeute contre la faim qui avait frappé la ville. Ces émeutes étaient provoquées par la hausse des prix de la nourriture et du carburant.

A Dakar, une marche organisée le 31 mars 2008 par l'association des consommateurs du Sénégal (ASCOSEN) a tourné à l'affrontement avec la police. Au Cameroun, 4ème pays producteur mondial du cacao, il y eût en mois de février 2008, une émeute à grande échelle.

De ce qui précède, il ressort que la sécurité alimentaire reste alors un grand problème dans les pays africains du moment où, en 1990, les Nations Unies ont admis que la sécurité alimentaire est un droit fondamental de l'homme.

Vu la manière dont les pays d'Afrique, spécialement ceux de l'Afrique de l'Ouest et du Centre ont été touchés par la récente crise alimentaire et leur incapacité à faire face à cette crise, notre étude se focalisera sur l'analyse de la sécurité alimentaire dans les pays de l'Afrique de l'ouest et du centre sur la période de 1990 à 2008.

Pourquoi la question de l'insécurité alimentaire reste- t- elle persistante dans ces pays ? Quels alors sont les déterminants de la sécurité alimentaire dans ces pays ?

Pour répondre à ces questions, nous ferons une analyse économétrique afin d'identifier les déterminants de la sécurité alimentaire après avoir pris connaissance de la situation actuelle de la sécurité alimentaire dans les pays des deux sous-régions de l'Afrique.

* 1 Problème alimentaire des pays à faible revenu :Finances et développement de juin 1977 / volume 14 / N°2 page 15

* 2 Cité dans l'article : la crise s'amplifie sur www.univers-natuire.com

* 3 Country in crisis requiering external assistrant : crop prospects and food situation avril 2008

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.