WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'agriruralité, entre rêves et réalités

( Télécharger le fichier original )
par Marie-Laure SOULIER
Université Lyon II Lumière  - Master 2 Aménagement et Développement Rural 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2. Définir des scénarios envisageables pour l'émergence d'une offre d'activités agrirurales, mobiliser et constituer le groupe local

La rencontre avec les exploitants-cédants nous a permis dans un premier temps, d'avoir un lien avec ces personne-ressources et de connaître leur volonté d'implication dans la construction d'une offre d'activités agrirurale ; dans un second temps, ces rencontres nous ont permis d'établir des scénarios envisageables, sur lesquels pourraient reposer la construction de l'offre d'activités.

> Premières pistes envisageables

La rencontre avec les exploitants-cédants laisse apparaitre que dans deux cas, nous devons encore attendre, tout en rappelant aux futurs cédants que la transmission se prépare quelques années avant le départ à la retraite ; notre rôle est aussi de sensibiliser les propriétaires d'un fermier à la transmission agricole ; dans un cas, nous n'avons pas à intervenir ; restent deux cas pour lesquels nous pouvons agir dés à présent, en restructurant ces deux exploitations en une seule qui pourrait combiner aux quelques quotas laitiers restants d'autres activités économiques.

La confrontation avec les acteurs techniques et les réalités du terrains laissent apparaitre que l'on peut difficilement imaginer une création d'activité agrirurale reposant sur une complémentarité en bovin viande, car les droits à produire dans le département de la Loire sont quasi-inexistants et parce que nos deux exploitants ne disposent pas de PMTVA.

Dès lors, il apparait possible de compléter l'activité bovin-lait avec des activités caprines, ovines ou des activités atypiques mais aussi avec d'autres activités de type artisanal ou commercial.

Il est également possible d'envisager une association du type groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC) avec un exploitant en place qui souhaiterait avoir un associé et qui souhaiterait dans le même temps diversifier les activités de sa structure. Nous tendrions alors vers l'agrandissement d'une structure qui génèrerait de l'emploi à plusieurs personnes et qui, de cette manière, diversifierait ses activités.

> Mobiliser et constituer le groupe local

La mobilisation des acteurs locaux est indispensable (élus, associations, populations, techniciens, agriculteurs...). Ils s'impliquent dans la validation de l'offre et dans l'accueil des porteurs de projets, du moment qu'ils sont informés et mobilisés dès le commencement du projet.

Le groupe local est un facilitateur, il est animé par l'acteur pivot, généralement composés entre cinq et quinze personnes-ressources, il permet d'identifier des potentiels, de valider les scénarios ; il doit être présent tout au long de la démarche.

Pour ce qui est de notre démarche de construction d'une offre d'activités agrirurale dans la commune de Saint Didier sur Rochefort, nous en sommes actuellement à cette étape de mobilisation des personnes-ressources. Toutes les personnes-ressources connaissent la démarche car nous leur avons présentées soit lors des entretiens CreActE pour les partenaires techniques, soit lors des rencontres avec les exploitants-cédants, soit encore lors des rencontres avec les élus.

Un premier groupe local devrait se réunir dans les prochains mois. Rappelons que la méthodologie de construction d'offre d'activité préconise d'organiser un groupe local pour chaque potentiel identifié. Le groupe local en question devra traiter de la construction d'une offre d'activité basée sur les deux exploitations non viables en l'état, que nous avons identifiés.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net