WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'agriruralité, entre rêves et réalités

( Télécharger le fichier original )
par Marie-Laure SOULIER
Université Lyon II Lumière  - Master 2 Aménagement et Développement Rural 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1. L'importance des réseaux de professionnels : l'exemple de la coopérative d'activités et d'entrepreneurs-salariés : Oxalis

L'insertion dans les réseaux professionnels joue un rôle non seulement pour l'insertion sociale et la reconnaissance professionnelle, mais peut également s'avérer essentielle dans certains domaines d'activités pour se tenir au courant des évolutions techniques et réglementaires, c'est ce que nous avaient notamment confié les représentants de la coopératives d'activités et d'entrepreneurs-salariés Oxalis en mars 2010 lorsque nous les avions rencontré avec le Master ADR.

Les réseaux professionnels sont capitaux car ils permettent aux entrepreneurs d'avoir des réponses spécialisées par rapport à des questions techniques ; ils permettent aussi de trouver des formations adaptées. Cette dimension est d'autant plus capitale avec l'agriruralité puisque celle-ci touche à des activités et des métiers très variés. Cela explique la difficulté de bien s'informer sur toutes les évolutions. L'autre intérêt noté est que le réseau professionnel permet d'obtenir de la part de ses collègues une reconnaissance professionnelle, cet aspect est très important car, nous l'avons

vu, la profession agricole, enfermée dans les modèles de productions bovins ne reconnait pas les systèmes agricoles "sans terre".

Oxalis est une entreprise qui cherche à favoriser la participation du plus grand nombre aux processus de décisions dans les orientations et préoccupations de la coopérative. Cette intention est une démarche en cohérence avec la vocation première d'Oxalis qui est d'inventer des modes d'organisation oi chacun est acteur et de créer des rapports au travail respectueux des personnes (pas de lien de subordination, par exemple). Le fonctionnement d'Oxalis est régi par une charte. La démocratie participative n'est pas une fin en soi, elle est un moyen au service d'une société portée par ses membres.

Figure 31 : Logo Oxalis

Source : http://www.entrepreneur-salarie.coop

L'objectif principal d'Oxalis est, notamment, de renforcer les chances de succès de création d'activités par une action collective solidaire. Il s'agit également de respecter l'autonomie des personnes et de leurs activités ; il s'agit encore de fournir la possibilité d'échanger des compétences, du travail, des moyens techniques, juridiques et commerciaux et de créer une dynamique qui génère des potentiels plus importants pour chacun (formation, contacts, ouverture, ...) grâce au principe coopératif.

Oxalis accueille toutes les activités de production de biens ou de services ou à caractère commercial qui sont conformes à la législation et qui ne présentant pas de contraintes spécifiques liées a la réglementation (assurances, exigence de diplômes ou d'inscription a une association professionnelle, ...). Le cas échéant, la personne doit maîtriser le savoir-faire de son activité et avoir les diplômes requis. Sont refusées par principe éthique, les activités contraires au respect des personnes, de l'environnement et des règles normales de la concurrence. Notons, que les personnes exerçant des activités liées aux métiers du bâtiment sont orientées vers le réseau Cabestan58.

Ainsi, en 1987, un groupe de personnes a posé les bases des premières initiatives constituantes d'Oxalis à la ferme de Broissieux à Bellecombe-en-Bauges (Savoie), à partir d'un ancrage rural, sur le thème « vivre et travailler autrement ». Des idées et des projets d'activités nouvelles émergent : découverte a la nature, éducation a l'environnement, animation culturelle, écoconstruction, élevage et promenade en âne. Leur intention était de construire de nouveaux rapports au travail qui privilégiait la coopération, la solidarité, la mutualisation de moyens, la participation active, la créativité, l'épanouissement de la personne et le respect de l'environnement.

58Coopérative d'activités dans les métiers du bâtiment : http://www.cabestan.fr/

Le projet fédérateur prend corps avec la création d'une association constituée en 1992 sous le nom d'Oxalis puis en 1997 avec le montage de la Scop Société à responsabilité limitée du même nom pour la création et le développement de « pluriactivité » dans différents secteurs : agriculture, tourisme, formation professionnelle, artisanat et culture. La rencontre de plusieurs personnes en phase de lancement d'entreprises qui demandaient une aide au démarrage a conduit à la mise en place d'une session de formation d'entrepreneurs d'une quinzaine de participants. Au fil du temps, le projet a évolué et s'est transformé, mais l'intention de départ reste le fil directeur de l'action d'Oxalis. Ainsi, dès son démarrage, l'association a conduit différentes actions d'accompagnement de projets, et en particulier sur le massif des Bauges, destinées à favoriser le développement local.

Ce travail a abouti à une réflexion sur les meilleurs moyens à mettre en place pour apporter des réponses collectives et solidaires, a partir d'un constat réalisé sur les principaux freins à la création et à la pérennisation d'activités économiques et a partir du repérage d'un certain nombre de besoins. Avec l'aide de l'URSCOP, (union régionale des scop) Oxalis se transforme en 2001 en adoptant le fonctionnement actuel de la coopérative d'entrepreneurs salariés, passant d'un fonctionnement initial très collectif de la SCOP Oxalis (pluriactivité, polyvalence, co-gestion, mutualisation des chiffres d'affaires,...) a un fonctionnement de coopérative d'activité et d'entrepreneurs-salariés (autonomie et responsabilisation des personnes avec un fonctionnement de mutualisation et de coopération).

Depuis son origine, Oxalis a pour choix éthique de créer un autre type de relation au travail et au pouvoir (engagement, responsabilité, pas de pouvoir individuel exercé sur les autres...). Ainsi, l'une des dimensions de la coopérative repose sur la place importante accordée à la participation du plus grand nombre aux décisions. Des moyens sont mis en oeuvre pour que chacun puisse comprendre les enjeux pour participer aux prises de décision. Celles-ci font l'objet d'un processus de concertation et sont prises par consensus.

Actuellement une cinquantaine d'activités existent : sculpteur de pierre, confiseur, musicien, paysagistes jusqu'aux psychanalystes ou expert en développement durable. La plupart sont en région Rhône-Alpes mais une extension de l'activité est déjà effective en Auvergne, et le Limousin. Oxalis est d'ailleurs membre de l'association de coopératives d'activités (COPEA) qui regroupe nationalement des structures de même type.

Des groupes de travail permettent à chacun de participer à la vie de la coopérative sur des thèmes centraux : la communication (comox), la formation (formox), le développement (develox), la démarche environnementale (paradox), l'ingénierie sociale, tandem (égalité homme/femme). La gestion est dévolue au Conseil d'administration composé de personnes qui s'engagent juridiquement dans les choix de gestion. Dans chaque groupe projets, un administrateur est présent pour faire le lien entre les projets qui naissent et le budget de la coopérative. À partir de ces groupes ou à partir des séminaires naissent des projets ou des pistes d'actions qui peuvent engendrer la création de nouveaux groupes.

Oxalis est à la fois ancrée dans le massif des Bauges, participant a la création d'activités sur ce territoire rural de montagne, et est à la fois impliquée dans de nombreux réseaux associatifs nationaux et régionaux. Elle privilégie la proximité géographique et la proximité culturelle (valeurs, type d'activités...) en accueillant des personnes de tout horizon, c'est notamment ce que nous voyons sur le schéma suivant :

Figure 32 : Instance de la coopérative

Source : http://www.entrepreneur-salarie.coop/

Au niveau du fonctionnement, le principe de base repose sur "l'intelligence collective" ; bien au-delà de l'autogestion classique, chaque coopérateur participe a la vie de l'entreprise en apportant ses idées qui viennent enrichir la discussion générale avant de prendre des décisions lorsque le sujet est mûr.

En parallèle, chaque personne est responsable de la création, du développement et de la pérennisation de son activité sans pour autant être isolée. Chacun est déchargé des tâches comptables et administratives ; les entrepreneurs débutants bénéficient d'une antériorité juridique et d'une solidité économique grâce a la solidarité de la coopérative ; chaque entrepreneur bénéficie du statut social du salarié. Tous exercent leurs métiers en toute indépendance et tous sont reliés à d'autres créateurs.

A travers la question des réseaux, on aborde ainsi la question de la pérennisation des activités sur le long terme. Ce type d'organisation permet notamment aux créateurs d'entreprise de se sentir soutenus. En effet, si pour s'installer sur un territoire il est nécessaire d'avoir des affinités

avec les aménités de ce dernier, il faut reconnaitre que les réseaux humains et professionnels conditionnent bien souvent l'intégration professionnelle et sociale, et permettent de fixer les entrepreneurs ruraux sur le territoire.

Si l'aspect humain ne génère aucun revenu il parait tout de même essentiel de s'en soucier car il conditionne l'attractivité d'un territoire ainsi que l'implication des entrepreneurs dans les dynamiques locales. En cela, on peut se demander si le rôle de l'agent de développement n'est pas justement de favoriser la création de synergies locales ainsi que l'insertion territoriale, cette question nous a conduits à mettre en action notre raisonnement à travers une rencontre agrirurale.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net