WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'agriruralité, entre rêves et réalités

( Télécharger le fichier original )
par Marie-Laure SOULIER
Université Lyon II Lumière  - Master 2 Aménagement et Développement Rural 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1. La méthode de collecte des données : "L'entrevue via un informateur-clé"

Pour ce qui est de la cueillette de données, nous avons procédé par ce que Hervé GUMUCHIAN et Claude MAROIS12 nomment "l'entrevue via un informateur-clé". Cette méthode consiste a identifier et à questionner des personnes-ressources qui ont une compétence spécifique par rapport à un sujet. Ces personnes sont des acteurs dont les rôles leurs confèrent un statut particulier dans un groupe ou dans une communauté. Elles constituent des "experts" qui peuvent nous aider à documenter la question ou le sujet de recherche.

Le principal avantage de l'entrevue est la possibilité de recueillir des données originales sur une catégorie sociale ; le second avantage réside dans la communication directe avec les sujets de l'étude, dans un contexte social et géographique donné.

Le délivrable n°2 du programme CreActE13 précisait toutes les modalités à respecter pour intervenir sur le terrain ; il comprenait également trois grilles d'entretiens semi-directives à soumettre à quatre type de personnes-ressources identifiées. Il s'agissait, ainsi, de rencontrer :

-) des créateurs d'entreprises agrirurales qui sont installés sur les monts du Forez ; -) des candidats à l'installation agrirurale ;

-) des acteurs qui participent à l'accompagnement des porteurs de projets agriruraux et

-) des acteurs qui interviennent dans l'agriruralité de façon ponctuelle sans vraiment y participer.

11 http://www.refworks.com

12 GUMUCHIAN (H.),MAROIS (C.), 2001, Initiation à la recherche en géographie, Aménagement, développement territorial, environnement,Anthropos, PUM, Paris, 425p.

13 GRASSET (E.), MAMDY (J.F.), délivrable n°2, cadre méthodologique de CreActE, programme PSDR CreActE.

Ainsi, il fut nécessaire au début du stage d'adapter les grilles d'entrevues14 à la fois à ces stratégies et à la fois au territoire. Il fut notamment impératif de créer une grille d'entrevue spécifique pour les candidats à l'installation à partir de celle destinée aux créateurs d'entreprises agrirurales.

L'enquêteur avait donc en main quatre grilles d'entrevues, une par type de personneressource ciblée. Ces grilles étaient composées de façon thématique et comprenaient les principales caractéristiques du territoire, la motivations des candidats à l'installation et les structures intervenant dans de l'accompagnement au montage de projets agrirural).

Tous les thèmes n'ont pas été abordés de façon identique selon les acteurs. Certains thèmes ont été privilégiés en fonction des acteurs rencontrés. A chaque thème correspond une série de questions. Toutefois toutes les questions rédigées dans les grilles n'ont pas été posées afin de ne pas tendre vers des entrevues directives.

Il s'agissait donc de mettre les personnes rencontrées à l'aise afin qu'elles évoquent devant l'enquêteur leur expérience. L'idée de départ était de comprendre le jeu d'acteurs, de connaître les difficultés à l'installation et de motiver les candidats et les partenaires qu'ils se mobilisent pour la semaine de l'accueil que la maison des services organise en octobre.

Dans cette perspective il a été judicieux d'identifier des personnes-ressources à susceptibles d'être interrogées sur la question agrirurale.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net