WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec

( Télécharger le fichier original )
par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2. Le stage en lui-même, entre communication, comparaison et réciprocité

J'ai eu la chance de trouver un stage dans un pays qui me fascinait et dans une structure qui correspondait parfaitement à mes attentes.

2.2.1. Le choix du stage et du pays

La Politique Agricole Commune Européenne se veut, aujourd'hui, résolument environnementale. Ce sujet m'a amené a me poser plusieurs questions pour l'avenir, quelle est l'agriculture que nous voulons pour demain ? Doit-elle être intensive? Doit-elle être de qualité ? Faut-il l'envisager de façon durable ? Doit-elle être productive ou environnementale ? Comment valoriser auprès du consommateur les produits issus d'une agriculture locale ? C'est sur ces problématiques que j'ai étudié depuis trois ans dans ma formation de façon globale que j'ai fondé le thème de mon projet de stage. Dans mon projet, ce stage a l'étranger devait me permettre sur le court terme d'approfondir ces questions et de mettre en pratique des méthodes concrètes pour y répondre en allant chercher hors Europe un regard différent sur le milieu agricole. En effet, j'ai choisi cette thématique parce qu'il s'agit a la fois d'un sujet classique que la plupart des pays développent mais aussi un sujet d'avenir puisque l'agriculture dans les pays du Nord est en transition. Le premier objectif de mon projet était de voir comment est-ce que les acteurs appliquent ces réflexions sur le terrain. Le second objectif de mon projet était de trouver un stage qui me permette d'établir des parallèles avec la France, je voulais trouver un pays où les choses étaient potentiellement comparables (les exigences de qualité ou de productivité ; les méthodes ; les structures ; les études de marché...) et oü je pourrais avoir des échanges avec les exploitants et les conseillers agricoles et les agronomes, en cela le MAPAQ était idéal. « La fierté d'en vivre, le plaisir de s'en nourrir! » telle est la devise du Ministère de l'agriculture, des pêcheries et de l'alimentation du Québec, depuis le commencement de ma formation de géographe c'est ainsi que je considère le secteur agricole. L'agriculture a été longtemps dénigré à mes yeux (stéréotype des campagnes reculées), le MAPAQ a su à mon avis redonner une image positive du monde agricole un public non initié, c'est pourquoi le fait de réaliser un stage au MAPAQ a été pour moi une grande satisfaction pour profiter de l'expérience et de l'expertise de cette structure. Au-delà du stage, la découverte du Canada me fascinait. Le Canada présentait pour moi plusieurs intérêts ; c'est pourquoi je me suis focalisée sur ce pays dès le début du projet sans changer

d'idée sur ce choix car ce pays regroupait tous les aspects qui m'attiraient. Tout d'abord c'est un pays très différent des pays européen, qui est marqué par le modèle étasunien, nous l'avons vu. De plus, depuis plusieurs années le Canada s'est fait remarquer pour ses avancées en matière de protection de l'environnement en lien avec l'agriculture (rôle des clubs agroenvironnement, rôle des politiques environnementales...). Ensuite c'est un pays oü le secteur primaire est très présent. L'agriculture a longtemps été au coeur du mode de vie et de l'économie du Québec, si la part de la population qui en vit a beaucoup diminué, elle demeure un secteur économique de première importance. Jusque là très intensive l'agriculture semble, aujourd'hui être a un moment de transition tout comme l'Europe. Les problématiques entre les deux continents semblent très proches, ce qui facilite les comparaisons. Enfin, le Canada apparaît comme un pays occidental dont le fonctionnement administratif semble assez proche du modèle Français, de plus, aujourd'hui le Canada et plus particulièrement le Québec semble avoir les mêmes problématiques que la France ; notamment sur la question de l'agriculture comme je l'ai déjà évoqué mais aussi sur les questions de la répartition de la population. En effet, nous l'avons vu, si le Québec est vaste, il est faiblement peuplé, et la répartition de sa population est très inégale. Le nord du Québec est très peu peuplé alors que 80 % de la population québécoise vit près des rives du fleuve Saint-Laurent. La France connait les mêmes problèmes de peuplement avec des littoraux et des grandes villes où se concentre les populations et des espaces ruraux plus où moins vident notamment dans les zones de moyennes montagnes telles que le Massif Central. C'est aussi pour cette raison que le Québec m'intéressait, je tenais à voir comment est-ce que les acteurs locaux géraient ces espaces ruraux rudes en hiver et comment est-ce qu'ils les dynamisaient.

Je tenais donc a réaliser un stage professionnel dans un pays qui m'attirait mais aussi dont les missions de stage me passionnaient.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy