WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec


par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2.4. Bilan du stage

En tant que fille d'agriculteur je connais relativement bien le milieu agricole, son paysage et ses structures, ses problématiques, ses inquiétudes, sa mentalité et ses réalités. Etant étudiante en géographie, mes études et mes stages dans des structures agricoles (SAFER et ADASEA), m'ont amené a travailler sur des études de cas (la naissance et la commercialisation de l'AOC du fromage St Nectaire, de la lentille verte du PUY, les questions sur le foncier (remembrement, expropriation...), la baisse du nombre d'exploitants...) et sur les modes de valorisation des productions locales à forte valeur ajoutée mais je connaissais beaucoup moins la réalisation pratique de mise en place des filières de qualité. Ce stage au MAPAQ m'a été très bénéfique de ce point de vue, il m'a permis de mieux comprendre la naissance d'un projet de valorisation et sa mise en oeuvre. De plus, ma structure de stage m'a fait confiance et m'a laissé une grande liberté d'actions, ce mode de fonctionnement m'a permis d'entrer directement en contact et de rencontrer les acteurs du développement local ; je n'étais pas considérée comme stagiaire par mes collègues mais bel et bien comme une collègue de travail a part entière. C'est cette sociabilité et cette confiance qui m'avait manqué dans mes stages précédents. De fait, j'ai eu de vrais échanges constructifs avec mes collègues de travail, cela nous a permis de savoir à tous, où est-ce que l'on allait dans nos projets de développement. Enfin, ce stage a été très enrichissant pour moi, tant du point de

vue professionnel que du point de vue humain. Aller travailler au Québec est un plaisir, mes relations de travail y étaient plus franches et plus simples que lors de mes expériences professionnelles précédentes. Les Québécois sont moins attachés a l'ordre hiérarchique que notre société ; vous pouvez très facilement tutoyer le Directeur régional de votre structure de stage, vos collègues savent vous mettre a l'aise. En revanche, au niveau de mon travail, si j'ai été passionné par ma mission de stage, il m'a semblait, notamment au commencement de mon stage, que le comité AgroTourisme Centre-du-Québec, ne savait pas très bien par où commencer ni comment procéder pour développer le secteur agrotouristique. Pendant un mois, j'ai senti l'objectif du projet sans comprendre la stratégie que le comité avait mis en place pour y arriver, ce tâtonnement a été désagréable, d'autant plus que le comité existait déjà depuis un an. De plus, il m'a semblait que les membres du comité ne s'impliquait pas vraiment dans le secteur, cela m'a un peu déstabilisé. Un autre point m'a manqué, je n'ai pas du tout touché à la cartographie lors de mon stage, en effet, le bureau de Victoriaville où je travaillais, ne disposait pas de ce logiciel, cet élément m'a gêné pour la rédaction de mes diagnostics.

La thématique de mon stage portait sur la valorisation des productions agricoles locales, dès le début de mon stage j'en suis venue a travailler sur les modes de valorisation des productions agricoles locales en amont de la filière, par l'agrotourisme notamment.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy