WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec


par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.1.4. Problématiques de l'agrotourisme et stratégies de développement

Il ressort de l'enquête liée aux entreprises agrotouristiques dans la région Centre-duQuébec que le secteur agrotouristique peut être une activité rentable et viable si les chefs d'entreprises s'y prennent bien et sont bien conseillés; en cela, le comité AgroTourisme Centre-du-Québec doit jouer un rôle de soutien. L'agrotourisme est une activité économique intéressante qu'il ne faut pas négliger; ce secteur a des répercussions indirectes sur toute l'économie de la région (offices de tourisme, les hôtels, camping...). L'agrotourisme a aussi un rôle pédagogique qui peut contribuer à son développement. En effet, l'agrotourisme se situe en amont des actions qui consistent a convaincre le consommateur a l'achat de produits agricoles locaux parce qu'il montre au consommateur comment sont fabriqués les produits locaux et parce que le producteur peut répondre aux questions du visiteur, chose impensable dans un centre commercial.

Toutefois, la difficile conciliation des activités agricoles, familiales et administratives avec le volet touristique fait en sorte que les producteurs agrotouristiques ne sont pas toujours capables de trouver le temps d'accroître leurs compétences en tourisme, en accueil de clientèles (animation, bilinguisme, service) et en promotion touristique, ni leurs connaissances du marché. De plus, le manque d'organisation et d'adaptation des producteurs agrotouristiques aux heures d'ouverture correspondant aux besoins de la clientèle touristique limite l'accessibilité du visiteur et nuit a l'intégration des producteurs agrotouristiques dans les réseaux de distribution qui demandent des garanties.

Concernant la promotion et la distribution, la commercialisation des produits locaux n'est pas encore très rependue. Ils sont par conséquent, très peu intégrés dans les réseaux de distribution et les forfaits. La confusion sur la définition de l'agrotourisme chez différents intervenants, qui tendent à utiliser le terme agrotouristique pour des activités qui ne se déroulent pas sur une ferme, entraîne une mauvaise connaissance ou compréhension de celles-ci. Grace a l'enquête sur l'agrotourisme au Centre-du-Québec, il ressort que dans bien des cas, la petite taille et la nature même des activités de plusieurs producteurs agrotouristiques ne permettraient pas d'accueillir des groupes. D'autant plus qu'il existe peu de forfaits agrotouristiques et, mis à part les initiatives découlant des circuits et des routes, il y a très peu de réseautage entre les producteurs, établissements d'hébergement, restaurateurs et autres attraits. Une autre des problématiques soulevées par l'enquête sur la région Centre-du-Québec concerne les efforts de commercialisation non concertés (municipalités, MRC, MAPAQ, CDAFCQ, offices de tourisme, CLD, ATR, associations, circuits) qui diminuent l'impact auprès des clientèles cibles tout en multipliant les approches (payantes) auprès des producteurs. Ainsi, malgré les nombreux efforts de promotion déployés, la multiplicité d'outils nécessite plusieurs investissements pour le producteur agrotouristique, ce qui est onéreux pour les producteurs en démarrage qui n'ont pas les moyens de s'offrir cette promotion au démarrage de leur entreprise.

De plus, ce système engendre un certain éparpillement dans la promotion, voire même de la confusion pour le visiteur. Toutefois, l'accroissement du tourisme de proximité, des escapades de dernière minute, des voyages intergénérationnels, l'intérêt accru pour le tourisme culturel et l'apprentissage, la recherche d'authenticité, d'originalité et de diversité sont également toutes des tendances observées dans l'industrie touristique qui facilitent le développement de l'agrotourisme puisque ce dernier répond aux besoins des touristes de pouvoir faire des activités à proximité, sur une courte période de temps, apprendre et voir des choses nouvelles et différentes mais vraies, le tout en famille. Dans cette veine, il s'agit de faire du développement durable une stratégie de développement pour l'agrotourisme ; en effet, il ressort de l'étude que les producteurs ont pris conscience, d'une part, qu'ils peuvent en faire sans engendrer de gros coûts financiers (compost, tri sélectif, ...) et, d'autre part, que le fait d'appliquer des mesures de développement durable peut être très favorable pour l'image de leur entreprise auprès d'un consommateur qui recherche une authenticité et des modes de production durables.

De plus, un autre axe de développement doit s'occuper de développer chez les habitants du territoire un sentiment d'appartenance a la toute jeune région Centre-duQuébec. En effet, l'agrotourisme en faisant vivre une expérience exceptionnelle au consommateur peut créer un sentiment d'appartenance a un territoire et aux produits locaux qui s'y rattachent. Pour avoir plus d'impact dans cette entreprise, il serait bon de rattacher l'agrotourisme a la campagne promotionnelle : « Le Centre-du-Québec, goûtez-y!».

Enfin, dans l'optique de garantir un bon niveau de qualité des services et des produits, un dernier axe de développement doit s'efforcer de faire émerger une charte de qualité régionale avec un cahier de charges commun pour toutes les MRC afin de faciliter les critères de comparaison au niveau régional pour le client. En revanche, l'enquête réalisée ne donne le point de vue que des producteurs, le point de vue des clients est manquant, c'est pourquoi le MAPAQ en collaboration avec l'ATR Centre-du-Québec tient l'an prochain à réaliser une enquête spécifique auprès des touristes ainsi qu'une enquête sur les entreprises connexes a l'agrotourisme pour compléter l'enquête liées aux producteurs faisant de l'agrotourisme.

Outre l'offre individuelle des producteurs agrotouristiques, il faut bien voir que la création d'une route ou d'un circuit à dominante agrotouristique a facilité la promotion et la mise en marché des productions agricoles locales et de leur commercialisation en circuits courts.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy