WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec

( Télécharger le fichier original )
par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3. Les marchés locaux : système de vente en circuits courts

Les marchés locaux sont des intermédiaires entre le producteur et le consommateur, on peut alors parler de circuit court de distribution. En effet, au Québec, pour qu'un marché

soit caractérisé de « circuit court de distribution » il ne doit pas y avoir plus de deux intermédiaires entre le consommateur et le producteur.

1.3.1 Portrait d'un marché local de distribution dans la région Centre-du-Québec : Le marché de solidarité régionale de Victoriaville (MSRV)

Fig.25 : logo du MSRV, source MSRV

Le marché de solidarité régionale de Victoriaville est un projet qui a débuté a l'automne 2008 et qui a vu le jour dés le début du mois de juillet 2009.

Le marché de Victoriaville a été développé sur le modèle du marché de solidarité régionale de Sherbrooke qui fut créé par les Amis de la Terre en Estrie il y a une dizaine d'années.

Les intervenants du milieu rural n'ont donc rien a voir avec cette initiative qui fut lancée par un groupe de citoyens soucieux de manger des produits locaux afin de réduire leur impact sur

l'environnement et de favoriser l'économie de leur région. Le Marché de solidarité régionale de Victoriaville est un organisme a but non lucratif. L'élection des membres du conseil d'administration (CA) se fait de façon démocratique. Au départ, le marché est géré par le groupe promoteur provisoire. Quelques mois après l'ouverture, le conseil d'administration est élu par les membres bénévoles lors d'une assemblée générale annuelle. La mission du marché est de rendre les produits régionaux accessibles à la population de Victoriaville et des environs en créant un lien direct entre consommateurs et producteurs.

Pour respecter leur éthique de fonctionnement, le marché de solidarité privilégie des critères pour sélectionner les producteurs qui alimentent le marché. Ainsi, ces derniers doivent être situé dans un rayon de 75 km du point de chute (voir la carte des producteurs ci-dessous), ils doivent également avoir accès à Internet, avoir des points de vente limités ou inexistants dans les grandes surfaces, respecter les normes du MAPAQ, avoir des méthodes de production respectueuses de l'environnement (sans être obligatoirement biologique), être ouvert a l'amélioration constante des méthodes vers une production écologique, offrir des produits différents des produits déjà disponibles au Marché ou des produits dont la demande excède l'offre, être ouvert a participer a des activités avec les membres (ex : dégustation).

L'objectif du marché est d'encourager le développement régional et l'esprit de communauté, de solidarité et de responsabilité environnementale. Il s'agit ainsi de faciliter l'accès aux produits alimentaires régionaux, de créer un contact direct entre le producteur et le consommateur, de réduire l'impact de notre consommation sur l'environnement, d'offrir un prix équitable pour le producteur et pour le consommateur, d'encourager la relève agricole de la région et de favoriser les contacts humains et le sentiment d'appartenance a notre région.

Au niveau du fonctionnement du marché, chaque semaine, les producteurs inscrivent les produits qu'ils désirent mettre en vente ainsi que leur prix sur le site web du Marché. Les adhérents peuvent passer une commande en ligne chaque semaine durant une période déterminée (par exemple du vendredi au mardi). Après la date butoir (mardi dans l'exemple), les producteurs reçoivent les bons électroniques détaillant les commandes faites par les adhérents, ce qui leur permet de préparer la marchandise, pour ensuite aller la livrer au local du Marché lors de la journée de distribution hebdomadaire (le jeudi par exemple). Lors de la réception, un gestionnaire du Marché vérifie la quantité et la qualité de la marchandise, puis le producteur est payé par chèque. Les fournisseurs livrent leurs produits entre 9h et 15h et le marché est ouvert aux adhérents de 15h30 à 20h. L'adhérent vient au Marché avec ses sacs ou ses contenants et des bénévoles lui distribuent les produits qu'il a commandés. Il paye ensuite sa facture par carte de débit. L'intégralité du prix des marchandises est remise aux producteurs. Toutefois, pour se financer, le Marché ajoute 15% au prix total de la facture payée par l'adhérent.

Une contribution de 20 $ par année est aussi demandée aux adhérents. Le prix de vente des produits est fixé par les producteurs, auquel le Marché ajoute 15 % pour la couverture des frais de gestion. Ce pourcentage est nettement inférieur aux frais de distribution et de vente ajoutés par les intermédiaires traditionnels. Cette façon de procéder permet d'atteindre un des objectifs du marché, soit offrir un prix équitable autant pour le consommateur que pour le producteur.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy