WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec

( Télécharger le fichier original )
par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

Conclusion

Le Marché de solidarité régionale de Victoriaville vise à permettre un accès facile à des produits régionaux qui sont issus d'une méthode de production respectueuse de l'environnement. Le Marché offre des produits diversifiés pour répondre aux attentes du consommateur. De plus, l'autre avantage du marché est qu'il est ouvert durant toute l'année, ce qui permet un accès facile aux produits régionaux a l'année, alors que tous les marchés publics de la région ferment l'hiver. Toutefois, on constate que les intervenants du milieu peu participent au montage de ce projet original et novateur.

Le marché a une incidence sur les producteurs. En effet, parce qu'il offre une variété de produits frais et surgelés qui se doit d'être diversifiée, le marché incite les producteurs a diversifier leurs activités au sein de la ferme mais il pousse aussi les producteurs a se différencier entre eux afin que toutes les fermes ne proposent pas toutes les mêmes produits. Le producteur est responsable de la qualité de ses produits.

Toutefois, lors de la livraison, le gestionnaire responsable du point de chute s'assure de la satisfaction des adhérents et des producteurs. Le marché de solidarité régionale de Victoriaville offre également des services connexes, telles que des visites chez les producteurs, des activités de dégustation, des échanges de recettes, etc. En cela, il peut aussi être considéré comme entreprise connexe à l'agrotourisme. Le Marché de solidarité ne se résume pas à la vente de produits locaux, il permet également aux gens de développer un sentiment d'engagement social et un contact avec le milieu rural; en cela il correspond bien aux nouvelles tendances sociales que nous avons évoqués plus haut.

Un autre des grand objectif du marché est de sensibiliser les consommateurs au rôle qu'ils ont a joué dans l'économie locale; pour ce faire, le Marché laisse, à la disponibilité des adhérents, un cartable où ils peuvent faire des commentaires et des suggestions sur le fonctionnement du Marché. Ainsi, les adhérents prennent part au processus de décisions et cela améliore les façons de faire et l'efficacité du Marché. Les gens se sentant impliqués, ils sont plus susceptibles de venir acheter des produits toutes les semaines. Ils peuvent exprimer leurs satisfactions par rapport à la qualité et à la diversification des produits offerts par les producteurs. Les producteurs consultent ce cartable afin de répondre aux commentaires reçus de la part des adhérents. Ce processus permet de renforcer le lien entre le producteur et le consommateur tout en optimisant la qualité des produits offerts.

Le marché de solidarité régionale de Victoriaville est véritablement novateur dans son mode de fonctionnement. En effet, l'objet du marché est de rapprocher les consommateurs et les producteurs pourtant l'outil utiliser est internet, cela peut sembler paradoxal. Cet exemple met en scène la théorie du « village planétaire » de M. Marshall McLuhan, ici cet exemple permet de rapprocher les gens d'une même région dans la réalité à partir des technologies de l'information et de la communication. En effet, ce marché s'ancre parfaitement dans l'ère du XXIème siècle dans un contexte où le temps est vu comme très précieux, il s'adapte a une clientèle pressée qui ne tient plus a perdre son temps pour faire son « épicerie » mais qui préfère passer sa commande depuis son domicile. Ce marché s'adresse aussi à une clientèle qui est déjà bien sensibilisée aux problèmes environnementaux ainsi qu'à l'économie locale et qui recherche une consommation plus saine et plus durable.

L'exemple du marché de solidarité régionale de Victoriaville est très intéressant, il est né de l'initiative de Melle Angèle Martin-Rivard avec qui j'ai travaillé sur le lancement du projet, toutefois si le projet comporte des forces il a aussi des faiblesses.

1.3.2 Force et faiblesses de ces modes de distribution

La grande force du marché est qu'il répond a un besoin criant d'encourager les producteurs locaux de la région, en cela le marché de solidarité régionale de Victoriaville partage la même préoccupation que les intervenants du milieu rural (MAPAQ, CDAFCQ, CLD...), c'est un très bon point pour le marché qui n'est pas un organisme public mais qui

peut aussi bénéficier des retombées des campagnes de communication émises par ces organismes.

De plus, le marché de solidarité met en avant une éthique sociale et environnementale forte bien en phase avec les nouvelles tendances sociales auxquelles une nouvelle clientèle aspire. Le MSRV se veut être un lieu de rencontre, un lieu d'échange. Lors de la journée de la collecte, jeunes et moins jeunes peuvent se côtoyer et échanger sur leur réalité respective. De plus, les membres du marché peuvent bénéficier de la flexibilité d'Internet pour faire leur commande et connaître la provenance des produits qu'ils achètent. Le lien direct entre les producteurs et les consommateurs permet d'éliminer les coûts générés par les intermédiaires et donc d'offrir des produits à un prix équitable. Le contact direct est également un avantage très important pour le producteur qui peut partager sa réalité et adapter son offre de produits selon la demande des consommateurs.

Une autre des forces du marché est de contribuer à augmenter le sentiment d'appartenance a la toute jeune région Centre-du-Québec. Effectivement, comme l'indique le Rapport de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire, «il est essentiel que la société appuie et respecte ceux qui ont la mission de la nourrir. Il importe également de faire connaître le rôle socioéconomique de l'agriculture et sa contribution a la dynamique de l'occupation du territoire~1. Connaître et consommer les produits provenant de sa région apporte une fierté et un sentiment d'appartenance a celle-ci. L'agriculture exprime la personnalité d'un peuple.

Toutefois, si le marché de solidarité dispose de nombreuses forces il faut également noter certaines faiblesses, tout d'abord, il faut noter que toute la population Centricoise ne dispose pas encore d'un accès internet et que toute la population n'est pas encore prête à diversifier ses pratiques pour les commissions, c'est-à-dire à faire son épicerie en plusieurs endroits. De plus, le marché de solidarité ne permet pas de voir les produits que l'on va acheter, autrement dit, le consommateur s'engage à acheter le produit sans le voir. Ainsi tout le marché repose sur la confiance entre le producteur et le consommateur. Au niveau du fonctionnement il faut noter que le marché est supporté par nombre de bénévoles ; en effet, l'objectif du marché de solidarité étant de faire participer le citoyens a des activités de rencontre et de solidarité, on peut s'interroger sur l'endurance des bénévoles pour participer à ce projet.

Enfin, il faut bien voir que peu de producteurs peuvent bénéficier de ce mode de commercialisation. Effectivement, le marché ne recrute qu'un seul producteur par produit, et que pour le moment le marché ne souhaite pas dépasser le nombre de 15 producteurs. Le marché exclut également tous les producteurs qui sont situé à plus de 75 km de Victoriaville.

Ainsi, les marchés de type solidarité régionale doivent être situés à proximité des bassins de population de la région cela exclut de fait les producteurs dont le siège social est situé trop loin du marché. De ce fait, de nombreux marché de solidarité régionale ont tendance à se déployer partout où un bassin de population le permet, cela entraine alors une concurrence entre les producteurs en périphérie des villes.

1 Rapport de la Commission sur l'avenir de l'agriculture et de l'agroalimentaire québécois: http://www.caaaq.gouv.qc.ca/documentation/rapportfinal.fr.html (consulté en mars 2009)

Tous les supermarchés tels que IGA, Métro, Super C, Loblaws...

Le Marché Le

Végétarien

Marchés d'alimentation

Forces

Heures d'ouverture très accessibles

Emplacements dispersés dans la ville

Beaucoup de variétés Modes de paiement
diversifiés

Heures d'ouverture très accessibles

Ouverture plus grande que les supermarchés pour les produits locaux

Beaucoup de variétés Modes de paiement
diversifiés

Faiblesses

Aucun contact avec les producteurs

Incertitude de la provenance de certains produits

Faible ouverture aux produits locaux

Produits biologiques

dispendieux

Peu de variétés de produits biologiques et ils proviennent surtout des États-Unis Fraîcheur parfois discutable Impact environnemental

important à cause du transport alimentaire et de la distribution

Aucun contact avec les producteurs

Variété limitée de produits locaux

Prix élevé des produits locaux Plusieurs produits biologiques en provenance des États-Unis ou d'autres pays

Impact environnemental

important à cause du

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy