WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La valorisation des productions agricoles locales, les circuits courts de distribution et le développement de l'offre agrotouristique dans la région centre-du-québec


par Marie-Laure SOULIER
Université Jean Moulin Lyon 3 - Master 1 Géographie et Aménagement 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.3.3 Le redéploiement des marchés locaux et les problèmes de concurrences

Les marchés publics tels que nous les connaissons en Europe avaient totalement disparu dans la région Centre-du-Québec dans les années 1980 avec l'agrandissement des supermarchés qui proposaient tous les produits en un même lieu. Ce n'est qu'au début des années 2000 que des initiatives ont été lancé pour redémarrer des marchés publics classiques un jour par semaine, hélas la clientèle n'était plus habituée à ce fonctionnement et nombre de ces marchés n'ont pas fonctionné. En ce qui concerne le marché de solidarité régionale, la question est différente, il faut envisager le marché comme un organisme avec une structure (le CA) qui s'approvisionne auprès des producteurs tout comme les centres commerciaux et ne pas voir le marché comme un regroupement volontaire de producteurs qui se rassemblent pour vendre leurs produits. Il faut envisager la concurrence des marchés a plusieurs niveaux. Il y a tout d'abord la concurrence des marchés de solidarité avec les supermarchés, cependant il faut aussi noter la concurrence que les marchés de solidarité génèrent entre eux chez les producteurs. Dans un premier temps, le tableau ci-dessous dresse un portrait des forces et faiblesses de la concurrence, ainsi que celles du Marché.

Tableau 5 : tableau concurrentiel des marchés

 
 

transport alimentaire et de la distribution

La Coopérative La

Manne

Heures d'ouverture très

accessibles

Ouverture plus grande aux produits locaux

Grande variété de produits biologiques

Commerce à

administration locale

Modes de paiements

diversifiés

Aucun contact avec les

producteurs

Variété de produits locaux

limitée

Prix des produits locaux élevé Prix des produits biologiques élevé

Plusieurs produits biologiques en provenance des États-Unis et d'autres pays.

Impact environnemental

important à cause du transport alimentaire et de la distribution

Le Marché public des Bois-Francs

Heures d'ouverture

accessibles en saison

Grande ouverture aux

produits locaux

Fraîcheur

Ouverture saisonnière

seulement

Incertitude de la provenance de certains produits

Variété de produits locaux

limités

Prix des produits locaux élevé

Jardins de Tourmaline (ASC)

Produits locaux biologiques Contact direct avec le producteur

Fraîcheur

Prix équitable

Variété de produits limitée

principalement aux légumes Jours et heures fixes
d'ouverture a la ferme Emplacement éloigné dans la ville

Le Marché de solidarité régionale

Grandes variétés de

produits locaux

Local situé en ville Connaissance exacte de la provenance des produits Commandes par Internet Liens entre producteurs et consommateurs

Prix équitable

Fraîcheur et qualité des

produits

Convivialité du service

Diversité limitée au départ Jours et heures fixes de
distribution

Mode de paiement limité

(Interac)

Source : tableau personnel

Le Marché permet un accès à plus de produits locaux que tout autre concurrent. Il est important de mentionner que les grands réseaux de distribution ne sont pas toujours accessibles aux petits producteurs. De plus, les prix payés par ces réseaux ne sont pas souvent avantageux pour les producteurs. Ces derniers sont donc a la recherche d'un marché leur permettant de tirer un meilleur prix de leurs produits tout en évitant de devoir assumer des pertes et des retours d'inventaires. Dans un second temps, il faut se pencher sur la future disposition des marchés de solidarités. En effet, il est prévu que des marchés de solidarités ouvrent sous peu à Plessisville, à Bécancours, à Nicolet et à Drummondville. L'éclosion de ces marchés dans la région centre-du-Québec, dans un milieu rural peu peuplé, faiblement industrialisé et plus ou moins homogène (si l'on excepte le relief) m'est apparu comme l'application concrète de la théorie de Christaller sur les places centrales. En effet, selon Christaller la loi du marché est le facteur premier de l'organisation des places centrales. Ainsi, Christaller affirme que le producteur a intérêt a se placer au centre d'une aire de marché pour diminuer au maximum la (( distance économique » de la clientèle potentielle. Ce que Christaller nomme la (( distance économique » est ce cout relatif de l'accès a un bien ou a un service central, c'est-à-dire que la somme des couts engendrés par la distance est primordiale. Le consommateur dans ce modèle a intérêt a s'adresser a la place centrale la plus proche pour acquérir un bien, plus il est éloigné moins il a intérêt à se rendre à la place centrale. Ainsi, il arrive un moment oü le consommateur au lieu d'aller a la place centrale A ira à la place centrale B, de sorte autour de la place centrale, une aire circulaire de marché apparaît qui s'étend jusqu'à l'aire circulaire de la place voisine. C'est exactement ce phénomène qui se passe avec les marchés de solidarités, ils sont situés au plus prés des bassins de population et les producteurs les plus intéressés sont aussi ceux qui sont le plus proche du marché, les producteurs plus marginaux sont souvent rebutés par la (( distance économique ».

Conclusion :

L'émergence de ces marchés crée des dynamiques dans l'espace rural Centricois, toutefois, un problème se pose si l'on observe consciencieusement la carte des producteurs on remarque que nombre de producteurs ne devraient pas faire partis du marché de solidarité régionale de Victoriaville puisqu'ils se trouvent a proximité d'un autre pole urbain. Ainsi pour le moment le marché de solidarité de Victoriaville occupe une aire circulaire très vaste qui s'étend sur les aires circulaires des autres pôles urbains. Il y aura donc une concurrence pour les aires circulaires lorsque les autres marchés vont se développer. De plus, un autre problème se pose pour les producteurs qui se situent aux marges de tous les marchés, ces derniers se retrouveront exclus par la «distance économique ».

Les principaux constats ressortant de l'analyse du secteur de la diversification et de la commercialisation en circuit court en région ainsi que de l'enquête qui a été soumise aux entreprises agricoles liées a l'agrotourisme, nous permettent de poser un diagnostic stratégique mettant en évidence les enjeux d'aménagement et les opportunités pour la mise en place de nouvelles pratiques de consommation et de production au niveau local.

II. Enjeux d'aménagements et opportunités pour la mise en place de nouvelles pratiques de consommation et de production au niveau local

La valorisation des productions agricoles locales en circuit court au Centre-du-Québec est un domaine nouveau. Ce secteur est en effet caractérisé, d'une part, par une émulation au niveau des acteurs pouvant favoriser son développement mais aussi par une expérience faible dans la mise en valeur des produits.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy