WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Impacts des politiques fiscales sur l'économie Burkinabé: simulation à  l'aide d'un modèle d'équilibre général calculable

( Télécharger le fichier original )
par Souleymane KORMODO
Ecole nationale supérieure de statistique et d'économie appliquée d'Abidjan - Ingénieur statisticien économiste 2011
  

précédent sommaire suivant

2.2 Evolution de principaux agrégats de l'économie du Burkina Faso

2.2.1 Un pays "pauvre" fortement dépendant de l'aide publique

En définissant la catégorie des Pays les Moins Avancés (PMA) en 1971, la communauté internationale a reconnu que certains pays souffraient d'handicaps structurels, qui risqueraient de les maintenir durablement dans une situation de pauvreté. Trois critères ont été retenus par le comité des politiques de développement des Nations Unies pour définir les PMA : le faible niveau du revenu par tête, le bas niveau du capital humain et la vulnérabilité économique.

FIG. 2.2 - Évolution de l'indice de pauvreté humaine au Burkina Faso

Impacts des politiques fiscales sur l'économie burkinabè: Simulation à l'aide d'un MEGC
22

Si l'indice de pauvreté humaine (IPH1)5 a connu une légère hausse entre 2001 et 2002, il subira une baisse continuelle passant de près de 65 en 2002 à 51 en 2007 (confère figure6 2.2). Ce niveau de pauvreté risque de maintenir l'économie du Burkina Faso dans un cercle vicieux de la pauvreté et du sous développement, la pauvreté allant de paire avec la faiblesse de l'épargne, la faiblesse de l'investissement et donc de la production. Ceci justifie que soit accordé aux PMA, des préférences commerciales et des volumes d'aide par tête plus élevé par rapport aux autres pays. C'est dans ce contexte que le Burkina Faso, appartenant au groupe des PMA, bénéficie de l'aide au développement dont le volume n'a cessé de croître depuis 1995, avec une accélération à partir de l'an 2000 (confère figure 2.3). Un ajustement de type polynomial permet de résumer l'évolution de l'APD au cours de la période.

FIG. 2.3 - Évolution de l'aide publique au développement au Burkina Faso

L'année 2000 est historique : elle marque la définition des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) qui constituent des objectifs mondiaux de l'ONU visant notamment la réduction de la pauvreté, la faim, la propagation de certaines maladies, l'amélioration de l'accès à l'eau potable, à la formation du capital humain, etc. La réalisation de ces objectifs nécessitent un financement conséquent de projets de développement dans les pays à faible revenu. Ce pourquoi, le volume d'aide octroyé au Burkina Faso a cru rapidement, passant de moins de 400 millions de dollars US en 2000 pour franchir la barre de 1000 millions de dollars US en 2008. Si le Burkina Faso bénéficie de plus en plus un volume d'aide croissant, quelles sont les principales utilisations ou destinations de ces ressources?

L'analyse de la figure 2.4 montre que l'aide est principalement dévouée au financement des
projets sans fonds communs, qui représentent plus 61% de l'aide totale reçue en 2008. L'appui

5l'IPH-1 mesure la pauvreté en termes de manque dans les trois dimensions fondamentales du développement

humain retenues dans l'IDH : une vie longue et en bonne santé, les connaissances et un niveau de vie décent 6l'ajustement polynomial montre en effet l'existence de maximum autour des années 2001, 2002

Impacts des politiques fiscales sur l'économie burkinabè: Simulation à l'aide d'un MEGC
23

budgétaire général constitue la seconde destination des flux d'aide, avec 28% du volume d'aide totale de 2008. Les autres utilisations de l'aide sont constituées pour l'essentiel de l'aide aux projets avec fonds communs (6,8%), de l'appui budgétaire sectoriel (1,12%), l'aide alimentaire (1,4%) et marginalement des secours d'urgence (0,56%).

FIG. 2.4 - Répartition de l'aide publique au développement en 2008

L'aide publique au développement est plus dirigée vers le financement des projets de développement. Ce qui parait normal au regard des handicaps structurels dont souffre le Burkina Faso. Le souci de maintenir un rythme croissant de formation de capital productif et le besoin de ressources durables pour la formation du capital humain rendraient l'économie du Burkina Faso dépendante de l'aide extérieure.

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.