WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Atlas des risques de la phytothérapie traditionnelle. àČtude de 57 plantes recommandées par les herboristes

( Télécharger le fichier original )
par Samia AOUADHI
Faculté de médecine de Tunis - Master spécialisé en toxicologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I) INTRODUCTION

La médecine traditionnelle réunit l'ensemble des connaissances, compétences et pratiques basées sur les théories, les croyances et les expériences auxquelles les différentes cultures ont recours pour prévenir, diagnostiquer, soulager ou soigner des maladies physiques et mentales.

Il est vrai que, dès l'aube de l'humanité, l'homme a appris à cerner ce que pouvait lui apporter le règne végétal: matériaux, fibres, mais aussi plantes alimentaires, plantes toxiques pour la chasse et la guerre, plantes magiques pour un usage rituel, et bien sûr, plantes qui guérissent. Les mêmes plantes peuvent d'ailleurs avoir un usage multiple.

Les plantes médicinales peuvent être des espèces cultivées mais dans la plupart des cas des espèces sauvages d'où la nécessité de l'identification précise des plantes employées. Les préparations peuvent être obtenues par macération, infusion ou décoction.

L'identification précise des plantes représente une nécessité concrète, car elle est la base de l'utilisation sécuritaire des plantes médicinales.

La phytothérapie est une médecine non conventionnelle du fait de l'absence d'études cliniques basées sur les évidences. Cependant cette approche reste massivement employée dans certains pays en voie de développement.

En Tunisie les plantes occupent une place importante dans la médecine traditionnelle, qui elle même est largement employée dans divers domaines de la santé. Les remèdes utilisant les plantes sont considérés comme moins chers, sans effets indésirables. Par ailleurs ces thérapies ont tendance à être plus employées dans les maladies chroniques tels que le diabète, les rhumatismes (algies chroniques) et les cancers.

L'exploitation et le commerce des plantes médicinales et aromatiques représentent, pour
plusieurs familles à la campagne et en ville, une source de revenu non négligeable. En ce
moment, le marché tunisien est submergé de produits de phytothérapie de toutes sortes, à

10

part les productions locales sous formes de plantes sèches vendues en vrac, il existe aussi des huiles végétales, importés principalement des pays arabes d'orient, comme l'Egypte et l'Arabie Saoudite et qui sont vendues, un peu partout, notamment dans les nombreuses boutiques spécialisées dans la vente du miel.

Les herboristes agissent ouvertement, au moyen d'annonces publicitaires et de distributions organisées de leurs cartes de visite, dans les lieux publics et privés.

En Tunisie, une association de promotion de la médecine traditionnelle a été créée il y a plusieurs années et dont la présidence avait été confiée au feu professeur Hassouna Ben Ayed, mais elle est demeurée inactive.

Bien des gens croient qu'il s'agit de produits naturels et traditionnels, ils sont par conséquent réputés être sans danger, donc ne risquent pas de faire du mal. Il est plus aisé de cueillir les plantes ou de les acheter auprès des herboristes et des guérisseurs traditionnels, soit sous leurs formes brutes soit sous forme de préparations. Cependant ces pratiques coutumières peuvent provoquer des réactions indésirables voire des intoxications et ce même à des doses infinitésimales. Ce qui peut être majoré par l'administration associée et inappropriée d'autres médicaments.

A cet effet, un inventaire systématique des plantes médicinales les plus utilisées, que ce soit prescrites par les praticiens traditionnels ou convoitées par la population tunisienne, est dressé dans le but d'identifier les principes actifs retrouvés dans ces plantes et d'alerter les risques d'un mauvais usage.

11

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net