WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Atlas des risques de la phytothérapie traditionnelle. àČtude de 57 plantes recommandées par les herboristes

( Télécharger le fichier original )
par Samia AOUADHI
Faculté de médecine de Tunis - Master spécialisé en toxicologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

ROMARIN

NOM VERNACULAIRE

EKlil

NOM FRANÇAIS

Romarin

NOM ANGLAIS

Rosemary

NOM LATIN

Rosmarinus officinalis

 

FAMILLE

Lamiacées

CONSTITUANTS

HE- Flavonoïdes-
Camphre- Tanins

PARTIES UTILISEES

Feuilles- HE

151

A .CARACTERES BOTANIQUES :

Le romarin est un arbrisseau dont la tige peut atteindre 2m de haut et couverte d'une écorce grisâtre, elle se divise aux nombreux rameaux opposés et tortueux. Les feuilles étroites sont vertes foncée et luisantes à la face supérieure. Les fleurs bleues violacées, visibles de Janvier à Mai, sont groupées à l'extrémité des rameaux, à la base des feuilles.

B .PRINCIPES ACTIFS MAJEURS :

Les feuilles de romarin contiennent de la résine, 8% de tanin, une substance amère la picrosalvine, environ 1.5% d'une essence spéciale (à odeur aromatique, d'une saveur chaude et camphrée), un composée de pinène, de camphre, de bornéol, d'acétate, de valérianate de bornyle et de cinéol.

152

C .PROPRIETES :

Cholagogues et cholérétiques due aux acides rosmariniques, diurétiques ; due aux acides phénols et aux flavonoïdes, antiseptiques, cicatrisantes (huile essentielle), sympatholytiques, vagomimétiques, mucolytiques...

D .USAGE TRADITIONNEL ET COURANT :

Le romarin stimule la circulation cérébrale en améliorant la concentration et la mémoire. Il soulage également les céphalées et les migraines.

Il favorise la pousse des cheveux en stimulant l'irrigation du cuir chevelu.

Pour ses propriétés hypertensives, la plante est employée en cas d'évanouissement liés à une insuffisance circulatoire.

Le romarin accélère la convalescence, il stimule les glandes surrénales et traite efficacement l'asthénie. Comme il possède des propriétés stimulantes et légèrement antidépressives. Il est pris sous forme d'infusion des sommets fleuries ou des feuilles.

E .TOXICITE :

Le romarin peut s'avérer extrêmement toxique à certaines doses, provoquer des irritations et des hémorragies gastro-intestinales, attaquer le foie et les reins (la néphrite), provoquer l'épilepsie...

L'huile essentielle est neurotoxique vu la présence du camphre, elle ne devrait donc pas être utilisée par voie orale.

Il est également déconseillé d'utiliser les préparations à base de feuilles de romarin au cours de la grossesse et en cas d'hypertension ou d'épilepsie.

RUE SAUVAGE

A .CARACTERES BOTANIQUES :

NOM VERNACULAIRE

Figel

NOM FRANÇAIS

Rue sauvage

NOM ANGLAIS

Common rue

NOM LATIN

Ruta graveolens

 

FAMILLE

Rutacées

CONSTITUANTS

HE - Flavonoïdes- Furanno-coumarines

PARTIES UTILISEES

Parties aériennes

153

C'est une plante vivace pouvant atteindre selon l'espèce jusqu'à 80cm de hauteur, caractérisée par des fleurs régulières, jaunes, en corymbes, ordinairement à 4 divisions, à calice persistant et à pétales concaves. Les fruits sont des capsules à 4 - 5 lobes peu profondes. Quatre espèces sont signalées dans la flore de la Tunisie, il s'agit de : - Ruta moutana L. - Ruta angustifolia - Ruta chalepensis - Ruta bracteosa. Les espèces diffèrent entre elles par l'allure des feuilles, de la grappe fructifère, des bractées et des sépales.

B .PRINCIPES ACTIFS MAJEURS :

La rue contient des substances intéressantes sur le plan pharmacologique : + Des flavonoïdes : dont la rutine (5%) et la quercétine ; des protecteurs vasculaires. + Des furannocoumarines photo-sensibilisantes: psoralènes, bergaptène et xanthotoxine.

154

+ Des alcaloïdes (très peu étudiés et utilisés) et

+ Une l'huile essentielle 0.5 à 3% selon les parties de la plante.

C .PROPRIETES :

Emménagogues, anaphrodisiaques, antispasmodiques, vermifuges, antiparasitaires, utérotoniques...

D .USAGE TRADITIONNEL ET COURANT :

La rue est réputée en médicine populaire pour la toxicité et ses propriétés abortives. Le décocté préparé à partir des feuilles a de multiples usages: anti-gastralgique, antihypertenseur, emménagogue, vermifuge et est particulièrement recommandé chez les enfants dans le cas de diarrhées profuses accompagnés des vomissements.

En usage externe, elle est utilisée en friction sur le corps pour faire baisser la fièvre. Pour éviter l'aérophagie du nourrisson, il est conseillé à la mere qui allaite de consommer les feuilles pendant les repas ; celles-ci auraient des vertus antitussives.

Les feuilles écrasées et appliquées en cataplasme passent pour soulager les céphalées et traiter les rhinites ; mélangées au miel, elles sont signalées chez les populations juives de l'île de Djerba pour soigner les gerçures des seins.

En plus, elle est utilisée sous forme de macérât de feuilles dans l'huile en goutte auriculaires dans le cas d'otite et d'otalgie. Elle est recommandée aussi dans les cas rhumatismaux en frictionnant les endroits douloureux à l'aide des mêmes préparations ou encore avec le décocté des racines.

E .TOXICITE :

Elle est contre indiquée pendant la grossesse et chez les enfants, abortive, neurotoxique et photo-sensibilisante.

Les furanocoumarines et l'huile essentielle de la rue peuvent provoquer des troubles graves.

155

Les furanocoumarines (psoralènes) sont photo-toxiques : par contact des feuilles contuses suivi d'une exposition au soleil induisent une dermite aiguë qui ressemble à une br~lure du premier ou du deuxième degré, la peau gardera une hyperpigmentation qui peut persister assez longtemps. Cette réaction photo-toxique est accentuée par l'humidité. Plus grave, après absorption digestive, ces coumarines sont toxiques pour le rein et le foie, voire cancérigènes, car elles altèrent les acides nucléiques et peuvent ainsi provoquer des lésions du génome.

L'huile essentielle provoque des contractions du muscle de l'utérus ainsi que des hémorragies utérines. Les signes d'intoxications commencent par des troubles digestifs (douleurs, vomissements, hyper-salivation) qui s'accompagnent rapidement de signes de choc (hypotension, troubles cardiaques), voire de convulsions. Parallèlement on peut observer des saignements génitaux. Plus tard, et selon la gravité de l'intoxication, il peut se développer une insuffisance rénale et hépatique pouvant conduire au décès. Il n'y a pas d'antidote à l'intoxication par la rue (Ruta graveolens ou Ruta chalepensis).

L'empoisonnement par la rue est en général volontaire pour provoquer un avortement. Les femmes enceintes doivent éviter de consommer des extraits de rue même en petite quantité car des études sur l'animal ont montré que des extraits rue provoquent des malformations foetales

- Il faut garder en mémoire la toxicité de l'huile essentielle de la rue sauvage; elle est emménagogue et abortive.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net