WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

L'informatisation du système de gestion de prêt bourse au sein de SFAR

( Télécharger le fichier original )
par Hilaire UWINEZA
Université adventiste d'Afrique Centrale  -  2007
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2.3. Source de financement du fonds prêts bourses.

La dotation initiale de trois cent millions (300.000.000) de francs rwandais a été versée au compte de SFAR à la fin de l'exercice budgétaire 2005. Celui-ci constitue une partie du Fonds initial de la part du MIFOTRA réservée au payement des bourses des anciens employés dans les administrations publiques et qui poursuivent leurs études dans les institutions supérieures depuis l'Année Académique 2006.

Suite à cela, il incombe à SFAR de faire une demande des fonds suffisants prévus chaque année au Budget de l'Etat à travers MINEDUC pour payer les bourses des tous les demandeurs au SFAR inclus même les anciens employés des l'Etat d'une part ;

D'autre part, le Fonds pourra être alimenté par :

· Des fonds des bailleurs partenaires du MIFOTRA ;

· Des fonds des bailleurs partenaires du SFAR dans le cadre de lui permettre la réalisation de sa mission d'administrer les prêts bourses ;

· Des fruits de la capitalisation des fonds disponibles et de la récupération de fonds prêtés ;

· D'autres sources éventuelles.

Ainsi, les intervenants importants dans l'approvisionnement du fonds prêts bourses d'études aux anciens employés de l'Etat sont les suivants :

· Etat Rwandais ;

· Investisseurs privés ;

· Bailleurs des fonds ;

· Bienfaiteurs.

2.2.4. Des organes de Gestion

Le Fonds prêts bourses d'études est géré de façon directe et indirecte par de différentes parties qui font recours à des capitaux qui y sont versés.

A. Gestion directe

La gestion directe, permanente et journalière du Fonds est confiée à SFAR qui a les prêts bourses dans ses attributions, comme il est dans la convention signée par le MINEDUC/SFAR et le MIFOTRA.

B. Gestion indirecte

L'autonomie de gestion du Fonds reconnue à SFAR est soumise au droit de regard, de suivi et de contrôle exercé conjointement par les organes ci-après :

· Le MINEDUC qui exerce la tutelle administrative sur SFAR et veille à ce que la gestion du Fonds soit saine et juste ;

· Le MINEDUC assurera la défense d'une allocation budgétaire que le Gouvernement Rwandais doit verser au compte de SFAR en faveur des anciens employés de l'Etat Rwandais.

· La cellule de gestion placée au sein du MIFOTRA qui effectue le suivi, encadrement et accompagnement des employés (anciens) étudiants débiteurs des prêts bourses ;

· Les institutions d'Education supérieur (IES) qui établissent des dossiers à soumettre à SFAR pour payements de la formation dispensée aux étudiants conformément au modèle conçu et valide entre SFAR et IES ;

· La politique sur les prêts bourses d'études gérés par SFAR s'applique de même manière aux employés de l'Etat qui suivent leurs études ainsi que d'autres étudiants Rwandais qui obtiennent des prêts bourses auprès de SFAR en vue d'étudier aux IES.

précédent sommaire suivant