WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Planification urbaine et enjeux de développement local :étude rétrospective-prospective de la ville de Ghomrassen

( Télécharger le fichier original )
par Haithem GHOURABI
Université de Carthage  - Diplôme national en urbanisme et aménagement 2011
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE PREMIER

Analyse rétrospective / Analyse prospective

I- L'ANALYSE RETROSPECTIVE THEMATIQUE :

A. Domaines :

1- Site et paysage :

Ghomrassen est une ville qui compte environ 12000 habitants. Elle est située dans le Sud-est tunisien dans le gouvernorat de Tataouine. Elle occupe le centre du Jebel Demmer, partie centrale de l'arc montagneux du Sud tunisien constitué de `'Jebel Matmata», `'Jebel Demmer», `'Jebel Abiodh» et qui continue en Libye par le `'Jebel Neffoussa». Cet arc montagneux divise le Sud tunisien en deux parties : la partie littorale constituée de la plaine de `'Jeffara» et de `'l'Aradh» qui couvrent le golfe de Gabès et une partie saharienne désertique, le `'Dahar», qui s'ouvre sur le grand `'Erg» oriental.

Ces montagnes (Jebel) du Sud tunisien correspondent à un puissant rebord regardant vers l'Est. La crete supérieure la plus imposante dans le paysage se situe à une altitude variable de 600 à 700m (1). Il s'agit d'un relief de cuesta, la crete est matérialisée par une suite de corniches qui surplombent des versants à pente raide qui dominent la plaine de la `'Jeffara». Dans ce Jebel on découvre un paysage particulier sculpté par l'érosion. On observe aussi des canyons profonds et des cascades impressionnantes. Certaines vallées connaissent un développement important et se présentent comme des cuvettes. Ce Jebel est traversé par de profonds oueds descendant de la première cuesta vers la plaine. Dans l'une de ces cuvettes se situe la ville de Ghomrassen, objet de notre étude.

Carte.1 : Topographie du site. Source : Réalisation personnelle à partir la carte topographie.

(1) Mzabi (H.) : La Tunisie du Sud Est : géographie d'une région fragile, marginale et dépendante, Thèse de doctorat, Tunis, 1993, p20.

La région du Sud Est tunisien et une région pré-désertique caractérisée par la sécheresse : La pluviométrie annuelle ne dépasse que rarement 200 mm (1) et les températures sont très élevées en été. La végétation du Jebel est très rudimentaire.Vu, son altitude le Jebel profite d'un climat plus favorable par rapport à la plaine et le Dahar.

Schéma.1 : Paysage morphologique (2)

La ville de Ghomrassen occupe, dans ce contexte géographique, un site original. En effet, la ville moderne s'est développée dans une dépression qui correspond à la vallée de son Oued élargie par une suite de `'Chaâbats» (ravin versant dans l'Oued : `'Châabet Omzlef», `'Ouiren», `'Insifri» au Sud et `'Châabet El Mâarek», `'El Aouina», `'Elbechr», `'Founess», `'Elbled au Nord...). Cette dépression est dominée de tout part par des éperons rocheux qui séparent les différentes `'Châabats» et forment des barres calcaires qui se détachent du revers de la première cuesta du Jebel. Ce site enfui dans la montagne constitue un site privilégié et sécurisé (une corbeille).

(1) Atlas du gouvernorat de Tataouine : Direction générale de l'aménagement du territoire, Tunis, 1995, p6.

(2) Ibid, p 21.

La ville de Ghomrassen est entourée par un paysage montagneux et traversé par un oued où déverse 8 ravins (Chabaàs).

Ce paysage naturel spécifique de la ville a subi une dégradation visuelle contenue à cause des hauteurs des bâtiments.

Schéma.2 : Les différents Chabàas de Ghomrassen
Source : Réalisation personnelle à partir de la photo satellite (Google Eearth).

4La vile de Ghomrassen bénéfice d'un paysage montagneux spécifique et de grandes réserves foncières au niveau des plateaux dominant la corbeille.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net