WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Traitement et exploration du fichier Log du serveur web pour l'extraction des connaissances

( Télécharger le fichier original )
par Nassim et Mohamed ELARBi etTAHAR DJEBBAR
Université Hassiba Benbouali Chlef - licence en informatique 2008
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 3 : Quelques notions UML

Introduction

Dans ce chapitre, on va décrire deux diagrammes parmi les neuf que compte le langage UML parce que nous nous intéressons seulement au diagramme de classe UML et au diagramme des cas d'utilisation.

1. Définition d'UML :

UML, qui se veut un instrument de capitalisation des savoir-faire puisqu'il propose

un langage qui soit commun à tous les experts du logiciel, va dans le sens de cet assouplissement des contraintes méthodologiques.

UML signifie Unified Modeling Language. La justification de chacun de ces mots nous servira de fil conducteur pour cette présentation.

UML n'est pas une méthode (i.e. une description normative des étapes de la modélisation) : ses auteurs ont en effet estimé qu'il n'était pas opportun de définir une méthode en raison de la diversité des cas particuliers. Ils ont préféré se borner à définir un langage graphique qui permet de représenter, de communiquer les divers aspects d'un système d'information (aux graphiques sont bien sûr associés des textes qui expliquent leur contenu). UML est donc un métalangage car il fournit les éléments permettant de construire le modèle qui, lui, sera le langage du projet.

Il est impossible de donner une représentation graphique complète d'un logiciel, ou de tout autre système complexe, de même qu'il est impossible de représenter entièrement une statue (à trois dimensions) par des photographies (à deux dimensions). Mais il est possible de donner sur un tel système des vues partielles, analogues chacune à une photographie d'une statue, et dont la juxtaposition donnera une idée utilisable en pratique sans risque d'erreur grave.

- UML 2.0 comporte ainsi treize types de diagrammes représentant autant de vues distinctes pour représenter des concepts particuliers du système d'information. Ils se répartissent en deux grands groupes :

2- Diagrammes structurels ou diagrammes statiques (UML Structure)

- diagramme de classes (Class diagram).

- diagramme d'objets (Object diagram).

- diagramme de composants (Component diagram).

- diagramme de déploiement (Deployment diagram).

- diagramme de paquetages (Package diagram).

- diagramme de structures composites (Composite structure diagram).

3- Diagrammes comportementaux ou diagrammes dynamiques (UML Behavior)

- diagramme de cas d'utilisation (Use case diagram)

- diagramme d'activités (Activity diagram)

- diagramme d'états-transitions (State machine diagram)

- Diagrammes d'interaction (Interaction diagram)

· diagramme de séquence (Sequence diagram).

· diagramme de communication (Communication diagram)

· diagramme global d'interaction (Interaction overview diagram).

· diagramme de temps (Timing diagram).

Ces diagrammes, d'une utilité variable selon les cas, ne sont pas nécessairement tous produits à l'occasion d'une modélisation. Les plus utiles pour la maîtrise d'ouvrage sont les diagrammes d'activités, de cas d'utilisation, de classes, d'objets, de séquence et d'états transitions.

Les diagrammes de composants, de déploiement et de communication sont surtout utiles pour la maîtrise d'oeuvre à qui ils permettent de formaliser les contraintes de la réalisation et la solution technique

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy