WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coà»ts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coà»ts dans une entreprise industrielle. Cas de la SODECO (Société de Déparchage et de Conditionnement )

( Télécharger le fichier original )
par Yvette BWIZIGIRO Gilbert NTAHOKAJA
Université du Burundi - Licence en économie 2009
  

précédent sommaire suivant

II.3. Processus de calcul

Nous ne pouvons pas parler du processus de calcul sans expliquer ce qu'est un processus.

Selon Bescos et Mendoza « un processus est un ensemble d'activités liées en vue d'atteindre un objectif commun (ex : ensemble des activités nécessaires à la facturation) » (11(*)).

Pour d'autres, le processus est une construction, opérée par les analystes en se fondant sur différents critères, pour répondre à certains besoins d'information.

Le processus a plusieurs définitions mais, nous nous limiterons à ces deux définitions précédemment citées.

Alors, notre but est d'analyser le processus de calcul des coûts selon la méthode des sections homogènes afin de donner une information claire. Pour ce, nous adoptons la seconde définition.

Sans aller trop loin, le processus de calcul passe par trois étapes

· premièrement, les charges directes sont affectées aux coûts des produits puisqu'elles ne nécessitent aucun autre traitement préalable, elles sont directement transférées aux coûts des produits.

· Secundo, les charges indirectes sont affectées aux sections d'analyse si elles leur sont rattachables sans ambiguïté, elles leur sont, sinon imputées à l'aide de clés de répartition (c'est-à-dire de proportion).

· Troisièmement, le total des charges indirectes de chaque section d'analyse est alors imputé à chacun des produits au prorata des unités d'oeuvre de chaque section que ces produits ont reçues.

D'une façon générale, le coût complet des produits est obtenu en additionnant les charges directes et les charges indirectes imputées.

Le processus de calcul peut se résumer par le schéma suivant :

Charges directes

Charges indirectes

Centres auxiliaires

Centres principaux

Sous-répartition

Produits ou autre objet de coût

Traditionnellement, les comptables appellent sous-répartition ces opérations d'imputation entre sections.

Le PCG les désigne comme cessions de prestation entre sections, terme malheureux parce qu'il ne s'agit pas nécessairement de ventes facturées entre elles, mais le plus souvent d'une simple opération comptable d'allocation de coûts.

En tenant compte de ces sous-répartitions, les trois étapes présentées initialement peuvent donc se détailler de la manière suivante :

Etape I : Elle concerne l'affectation des charges directes aux produits

Etape II : C'est l'affectation ou répartition des charges indirectes entre

les centres.

Etape III : C'est l'imputation des coûts aux centres auxiliaires aux

centres principaux.

Etape IV : Imputer les coûts des centres principaux y compris les coûts

transférés en étape III aux produits.

* 11 PLBescos , C.MENDONZA , le management de la performance, Editions comptables Malesherbers, Paris

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.