WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse comparée de la méthode ABC et celle des coà»ts complets dite des sections homogènes pour la détermination et la gestion des coà»ts dans une entreprise industrielle. Cas de la SODECO (Société de Déparchage et de Conditionnement )

( Télécharger le fichier original )
par Yvette BWIZIGIRO Gilbert NTAHOKAJA
Université du Burundi - Licence en économie 2009
  

précédent sommaire suivant

I.2.4. La méthode des coûts préétablis

Gérer une entreprise, c'est piloter celle-ci vers des objectifs préalablement définis. Cette analyse du futur de l'entreprise est concrétisée :

- à long et moyen terme par des plans « glissants »

- à court terme par des budgets (7(*))

Une bonne gestion d'une entreprise nécessite une adaptation permanente de celle-ci aux changements de son environnement économique : ce contrôle est formalisé par l'analyse des écarts constatés entre prévisions et réalisations.

La direction de l'entreprise peut prendre la décision en fonction de la taille des écarts constatés. Ainsi, l'existence d'écarts significatifs implique une remise en cause des objectifs initiaux ; un réajustement de ceux-ci ou des mesures immédiates appropriées.

Cette analyse, ex-post de l'entreprise relève du contrôle de gestion et la méthode des coûts préétablis s'inscrit dans ce conteste de gestion prévisionnelle maîtrisée.

Contrairement aux méthodes précédentes qui déterminent les coûts déjà supportés (coûts historiques ou coûts réels), la méthode des coûts préétablis a comme objet de valoriser les prévisions à l'aide des coûts calculés à l'avance (d'où leur appellation de coûts préétablis ou encore coûts a priori) et d'enregistrer les écarts résultant de la différence entre les valeurs ainsi dégagées et les valeurs réelles constatées par la comptabilité.

Cette méthode peut être déterminée de diverses manières, et suivant les cas, leur appellation change. C'est ainsi que l'on parlera des coûts standard lorsque les coûts préétablis sont calculés à partir d'une analyse scientifique et technique du processus de production.

Ce type d'analyse est du ressort d'un bureau des méthodes et/ou d'ingénieurs spécialisés dans l'organisation scientifique du travail OST des coûts budgétisés : lorsque les éléments des coûts sont tirés d'un budget d'exploitation établi pour une certaine période.

- des coûts moyens prévisionnels : lorsque les coûts préétablis sont obtenus à partir des données réelles des périodes comptables passées.

Le calcul des coûts préétablis peut être schématisé comme suit :

Charges directes préétablies

Matières

Coût unitaire préétabli x quantité préétablie

 

Main-d'oeuvre

Taux horaire préétabli x Nombre d'heures préétablies

Charges indirectes préétablies

Autres charges issues des sections

Coût unitaire x nombre préétabli d'unités d'oeuvre

Source : G.Jacob, Cours de comptabilité analytique, FSEA, 2ème cand.1986

Le calcul des écarts

Les coûts préétablis sont calculés pour une production considérée normale pour la période à laquelle ils se rapprochent.

Les coûts réels constatés pour la production réelle peuvent être différents.

Pour un type de coût donné, l'écart à analyser résultera de la comparaison entre :

- Le coût réel constaté correspondant à la production réelle et

- Le coût préétabli correspondant à la production prévue.

Ecart = Coût réel de la production - coût préétabli de la production prévue

Le schéma suivant montre cette comparaison ci-haut :

Coût unitaire

Coût préétabli (Cp)

III

Ecart mixte

II. Ecart de coût de la production réelle

Coût réel (Cr)

I. Ecart sur volume d'activités

0 Niveau de production

Niveau réel Niveau prévu

L'écart figurant sur le schéma est matérialisé par la surface hachurée qui représente la différence entre :

- Le coût réel constaté pour la production réelle

Surface : coût réel (Cr) x niveau réel

- Le coût préétabli calculé pour la production prévue

Surface : coût préétabli (Cp x niveau prévu)

L'écart observé peut résulter :

d'une part d'une variation du volume d'activités ;

d'autre part, d'une variation de coût sur la production réelle.

Cette méthode de calcul des coûts présente des avantages considérables :

- Elle permet la mise en valeur des écarts à tous les niveaux, ce qui sert d'entreprendre les actions correctives à partir d'une analyse des écarts significatifs en se bornant à analyser les écarts qui présentent une amplitude normale.

- Elle permet une plus grande rapidité dans la tenue des comptes de coûts et de stocks (y compris les encours), car les coûts préétablis étant fixés pour une certaine période (généralement pour une année), on peut passer les écritures sans attendre le calcul des coûts unitaires réels.

En plus de cela c'est un outil de gestion prévisionnelle d'une entreprise qui l'utilise.

Cependant cette méthode a une limite qui réside dans la crainte du dirigeant de se tromper lors des anticipations.

* 7 G.Jacob : cours Comptabilité Analytique, FSEA, 2ème candidature

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.