WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dégàąts causés par l'exploitation forestières sur les tiges d'Avevir: cas de l'ufa 10 060 de la SCTB, est Cameroun


par Lionel Constantin FOSSO
Université de Dschang, FASA - Ingénieur des Eaux, Forêts et Chasses/Master II Professionel 0000
  

précédent sommaire suivant

3.3.2.9 Les sociétés de développement et les GIC

Il existe des sociétés de développement qui opèrent dans la zone en dehors des services publics chargés de l'encadrement des populations locales tels que le MINADER, MINEPIA, MINATD, MINSANTE, MINSEC, MINFF, MINAS, MINFOF... parmi elles, nous pouvons citer entre autre :

Le PNVRA du MINADER dont l'objectif principal est l'amélioration de la production agricole et du pouvoir d'achat des populations rurales ;

L'APPEC : qui est une organisation non gouvernementale qui assure l'encadrement des Baka dans trois domaines fondamentaux que sont : l'enseignement, la santé et l'évangélisation. Ses actions portent sur la construction des écoles primaires et l'organisation des séances de formations et de sensibilisation des pygmées de la zone. On note aussi la création des comités dans chaque village chargés de gérer la quotte part des redevances forestières annuelles allouées aux populations. Il existe aussi dans la plupart des villages, des groupes de tontine et d'entre aide pour les travaux agricoles. (MEDINOF, 2004)

3.3.3 Activités industrielles

3.3.3.1 Exploitations et industries forestières

a)- Exploitations forestières

Le massif forestier de la SCTB a déjà fait l'objet d'une exploitation sous forme de licence. Les différentes licences attribuées dans ce massif forestier, leurs superficies respectives, leurs années d'attribution et d'abandon ainsi que leur attributaire sont consignés dans le tableau 9 :

Tableau 9: les anciennes licences octroyées dans les UFA 10.046; 10.059 et 10.060

Licence

Superficie (ha)

Société attributaire

Année d'attribution

Année d'abandon

Observations

1554

82 280

E.F.C

20/12/1969

20/12/1989

 

1486

23 625

S.F.I.D.

02/09/1971

19/08/1975

 

1564

1831

41 000

S.E.B.C.

20/12/1969

03/10/1977

05/04/1993

19/12/1974

02/10/1982

05/04/1998

Licence n°1564 attribuée en 69 et fermée en 74. Puis ré ouverte encore par la même société en 77 pour être de nouveau fermée en 82. Même zone ensuite ouverte sous licence 1831 en 1993 pour être fermée en 1998.

1766

24 060

S.F.I.D.

02/09/1971

19/08/1975

 

1769

63 200

S.E.B.C.

22/03/1985

13/08/1991

 

Sources : MEDINOF (2004).

Le tableau 9 montre effectivement que cette zone a déjà été exploitée de 1969 à 1998.

3.4 Méthode

3.4.1. Analyse documentaire

Elle a consisté à collecter les informations nécessaires dans les bibliothèques de l'université de Dschang, plus précisément celle du département de foresterie, à la GTZ, au Ministère des Forêts et de la Faune à Yaoundé et à la cellule d'aménagement de la SCTB pour la revue de la littérature. Nous avons exploité le rapport d'inventaire d'exploitation de l'AAC 2-4 en cours d'exploitation dans l'UFA 10 060, la carte forestière de la même UFA, son plan d'aménagement, la liste des essences les plus exploitées dans cette UFA et tout autre document sur les études d'impact de l'exploitation forestière, et sur le suivi d'exploitation dans l'UFA. Le rapport d'inventaire d'exploitation, le plan d'aménagement, le plan quinquennal de gestion de la concession forestière 1046 de la SCTB (UFA 10 046, 10 059, et 10 060) ont été utilisés.

précédent sommaire suivant