WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Evaluation des dégàąts causés par l'exploitation forestières sur les tiges d'Avevir: cas de l'ufa 10 060 de la SCTB, est Cameroun


par Lionel Constantin FOSSO
Université de Dschang, FASA - Ingénieur des Eaux, Forêts et Chasses/Master II Professionel 0000
  

précédent sommaire suivant

3.4.2. Collecte des données sur le terrain

3.4.2.1. Choix du site d'étude

Pour réaliser ce travail, deux parcelles de 25 ha chacune ont été sélectionnées dans l'AAC 2-4 avant l'exploitation. Les parcelles ont été choisies en fonction de leur facilité d'accès et la possibilité d'être exploitée avant les fortes pluies. Nous nous sommes appuyés sur la fiche de suivi du chantier qui présentait les parcelles à exploiter dans les jours avenirs.

3.4.2.2. Inventaire pré-exploitation

Dans les parcelles choisies, un inventaire en plein a été réalisé avant l'exploitation et toutes les essences de diamètre supérieur ou égal à 10 cm ont été enregistrées. La fiche de collecte des données est celle utilisée dans les études précédentes qui portaient sur la thématique de l'évaluation des dégâts d'exploitation (voir annexe 1). A chaque étape de cette collecte de données pré-exploitation, nous nous sommes servis d'un GPS et d'une boussole pour garder une bonne orientation dans la forêt et mesurer les distances parcourues, d'un clisimètre pour corriger les erreurs liées à la pente sur les mesures des distance par chainage rubané, d'un ruban mètre pour mesurer les diamètres des arbres, d'un pinceau et d'un seau de peinture pour marquer tous les arbres comptés. L'équipe de prospection et le botaniste ont permis d'identifier toutes les essences présentes sur le site. Chacun des prospecteurs était équipé d'une machette pour dégager son passage et faire des entailles d'identification sur les troncs des arbres. La figure 5 présente des photos des matériaux utilisés lors de la collecte des données pré-exploitation.

GPS, boussole Clisimètre Suunto sceau de peinture, pinceau, décamètre et mètre

Figure 5: Photo des matériaux utilisés lors de la collecte des données de terrain

a)- Sur les routes principales et secondaires

Afin de quantifier l'impact de la construction des routes principales et secondaires sur les tiges d'avenirs, un inventaire systématique a été fait tout au long des routes qui traversent la parcelle avant leur ouverture. Cet inventaire a été réalisé sur une largeur de 12 m pour les routes principales et 10 m pour les routes secondaires à l'aide d'un plan du projet « tracé de route ». Au cours de cet inventaire, toutes les tiges de diamètre supérieur ou égal à 10 cm ont été identifiées et marquées à la peinture rouge. L'équipe de prospection (six prospecteurs, un compteur botaniste, un layonneur et un pointeur) a évolué groupée sur l'axe afin de relever toutes les essences sur le long de la future route et de les marquer.

b)- Sur le reste de la placette

Avant l'exploitation de chaque parcelle, un inventaire en plein y a été réalisé. Pour cela, une équipe d'inventaire constituée de six prospecteurs, un compteur botaniste, un layonneur et un pointeur a été utile. Chaque prospecteur balayait une largeur de 10 m intercalée par le compteur botaniste qui se positionnait entre les six. Le pointeur se positionnait sur le layon du parcellaire ouvert lors du découpage de la parcelle, le layonneur quant à lui se positionnait après les compteurs pour ouvrir un nouveau layon qui sera utilisé par le pointeur à la prochaine virée. Toutes les essences de DHP supérieur ou égal à 10 cm étaient identifiées et marquées à la peinture rouge. Sur la fiche de pointage étaient marqués le nom et le diamètre des essences. Les superficies des parcelles étaient de 250 m de large sur 1000 m de long, soit 25 ha, et l'équipe disposée dans le sens de la largeur évoluait dans le sens de la longueur. L'équipe couvrait donc 60 m dans le sens de la largeur, et c'est ainsi que l'inventaire a été mené dans les deux parcelles et en quatre virés pour couvrir chaque parcelle. La figure 6 montre les photos du marquage des arbres à la peinture rouge et de la mesure de DHP avec le ruban mètre de menuisiers avant l'exploitation.

Marquage des arbres à la peinture rouge et Mesure du DHP d'un arbre

Figure 6: Photos des arbres marqués et mesure du DHP

c)- Calcul du taux d'échantillonnage

Le taux d'échantillonnage T(%) est calculé par la formule suivante :

T = s/S x100

Ø La surface de sondage (s) est de 25 ha x 2 = 50 ha.

Ø La superficie totale de l'assiette annuelle de coupe (S) est de 3310 ha.

Ce qui donne 50 ha / 3310 ha x 100 = 1,51%.

précédent sommaire suivant