WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Eléments méthodologiques d'exploration des risques dans les musées et les activités muséales

( Télécharger le fichier original )
par Achille Clotaire NGOMO ALGOT
Université de Technologie de Troyes - Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée 2014
  

précédent sommaire suivant

La problématique de sécurisation des biens et des personnes aux musées trouve un début de réponse par la systématisation d'une approche globale de sécurisation croisant, de façon dynamique, des moyens procéduraux, humains et technique. Or la prise en compte plus spécifiqued'une réalité de besoins plus accentuée comme cela est le cas avec la situation des personnes en situation loin d'occulter la nécessité d'une vision globale de la sécurité est de loin un facteur pouvant la renforcer.

CONCLUSION GENERALE

Par la complexité de leurs activités de collection des biens culturels et la massification de plus en plus phénoménale de leurs fréquentations, les institutions muséales se positionnent comme piliers incontournables du développement du secteur d'activités culturelles. Comme le développement industriel a été la base d'une systématisation des sciences du danger en vue de leur maitrise pour la pérennisation des activités de production des biens et services,le secteur culturel ne devrait pas rester en marge de la théorisation d'une science de la prévention aux adaptations toutes fois variées, au regard de la grande diversité de ses entités opérationnelles comme est-ce le cas ici pour les musées.

On dirait même que l'urgence impose une systématisation rapide des dispositifs stratégiques de sécurité eu égard à la l'émergence spectaculaire de nouveaux risques à côté des risques traditionnels. La prise en compte de ces risques implique un croisement d'approches des plus empiriques aux plus garantes d'une exploration globale des risques aussi riche que possible. Car la force d'une politique de gestion des risques pour une organisation, quelle qu'en soit la taille, est indubitablement liée à sa capacité le leur anticipation. Il s'agit là d'une expertise pouvant résulter soit de l'expérience interne à l'organisation muséale, pour le cas d'espèce abordé ici, soit de l'expérience d'autres organisations aux fonctions connexes ou encore àstructures sociales aux problématiques sécuritaires proches.

En ce sens l'institution muséale n'est pas éloignée des autres établissements recevant du public à travers sa fonction de régulation des fréquentations, celle-ci étant appelée même à se renforcer à cause d'une émergence des stratégies managériales des musée de plus en plus actives sinon innovantes en termes d'attractivité d'une part, et à causes des mesures nationales ou communautaires de démocratisation de l'accessibilité aux espaces museaux d'autre part. Elle est aussi proche des autres ERP par les valeurs qu'elle gère en termes de collections de bien culturels. L'actualité est assez fournie pour que les musées soient également des piliers d'offre de sécurité pour la préservation de leur activité étroitement associée à l'appréciation des conditions de résilience par le public les visiteurs ,les pouvoirs publics et potentiels soutiens.

précédent sommaire suivant