WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Faire sa bonne comptabilité et l'audit comptable

( Télécharger le fichier original )
par EPHREM ALAKINI MUHIGIRWA
Université de Douala - DEA spécialisé en Audit et Comptabilité 2014
  

précédent sommaire suivant

Sous-section 3 : Le suivi de trésorerie

1. Contexte :

La trésorerie disponible de l'entreprise est véritablement un fondement essentiel de la bonne santé de la structure. Les dirigeants peuvent parfois penser que du moment que leur activité fonctionne de manière satisfaisante, la trésorerie sera toujours à la hauteur. C'est faux ! Mettre en place un vrai suivi de trésorerie va garantir un paiement des factures et des dettes diverses dans de bonnes conditions. Sans une gestion appliquée, même une entreprise réalisant un bon chiffre d'affaires peut se retrouver face à une situation dangereuse.

2. La trésorerie, c'est quoi exactement ?

Pour faire simple, la trésorerie est l'argent dont dispose réellement l'entreprise. Cela ne prend pas en compte les sommes en attente de paiement, qu'elles soient entrantes ou sortantes (d'un client, ou vers un fournisseur). Mais bien plus qu'un simple état des lieux à un instant T, le suivi de trésorerie doit permettre d'analyser les flux financiers de l'entreprise et de pouvoir prévenir d'éventuelles difficultés. La rentabilité de l'entreprise ne suffit pas à déterminer la bonne santé de son entreprise. Se contenter, ou se satisfaire, d'appréhender le futur en se basant sur un chiffre d'affaires prévisionnel, aussi bon soit-il, est une vision à court termes très néfaste. Elle peut engendrer des retards de paiement qui ont un effet boule de neige souvent désastreux (intérêts de retard appliqués par le fournisseur, agios bancaires, frais d'impayés bancaires, dégradation des relations avec tous les partenaires de la chaîne commerciale,).

Ne pas avoir en main et analysés tous les tenants et aboutissants du cycle financier de l'entreprise ne permettent pas d'asseoir la solidité de l'entreprise sur le long terme. Sans compter le stress engendré sur les épaules du dirigeant, et sur les nerfs du service comptabilité.

De plus, sans un bon suivi de trésorerie, le représentant de la structure ne dispose d'aucun argument valable envers :

65

? son banquier à qui il souhaite demander un crédit ou une augmentation du découvert autorisé,

? son fournisseur auprès de qui il souhaite obtenir des échéances de paiement plus favorables,

? ses actionnaires à qui il doit pouvoir rendre des comptes à tout moment d'éventuels investisseurs qui placent le suivi de trésorerie parmi les premiers éléments d'une relation fructueuse.

3. Anticiper les besoins

Au-delà des outils qui peuvent servir le suivi de trésorerie, des actions simples permettent d'y voir plus clair. Par exemple, il est indispensable de noter chaque entrée et sortie d'argent (et non pas toutes les sommes dues ultérieurement), pour savoir si le solde de trésorerie permettra de faire face aux dépenses. Cela permet d'anticiper d'éventuels problèmes, comme les impayés, et d'avoir suffisamment de temps pour y trouver une solution sans se retrouver au pied du mur.

précédent sommaire suivant











9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



La Vita e Bella - Gite - Livinhac le haut