WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La rentabilité, un levier de la performance

( Télécharger le fichier original )
par Oualid CHEDDADI
PSB ex ESG PARIS - MBA option FINANCE 2016
  

précédent sommaire suivant

Chapitre 1 : Généralités sur le risque et la rentabilité

informatique, obsolescence de matériel, etc. qui a un effet majeur indésirable sur la chaîne de production, et donc une conséquence grave sur la constitution du résultat de l'exercice.

Exemple : « L'ancien trader de la Société Générale, Jérôme Kerviel, avait pris des positions à risque sur des contrats à terme portant sur des indices boursiers européens, pour des montants atteignant 50 milliards d'euros en janvier 2008. Si Jérôme Kerviel encourt cinq ans de prison et 375 000 euros d'amende, la Société Générale a enregistré une perte de 4,9 milliards d'euros. »9

1.5. Couvertures face aux risques :

Après avoir identifiés et classés les risques par ordre d'importance, l'entreprise doit traiter cet événement non souhaité pour minimiser son impact, et par mesure de vigilance et une politique de protection soit, en souscrivant d'un contrat d'assurance, ou bien demander des conseils à l'extérieur, pour mesurer la vulnérabilité de l'entreprise.

L'entreprise doit avoir de bonnes pratiques, des différents secteurs d'activité : industrie, finance, services, ressources humaines, et elle doit développer une politique de prévention, pour minimiser la fréquence, la gravité, et la probabilité de ce risque. Et c'est à partir des années 1980, que le Risk-management ou gestion du risque fait ses premières apparitions, et qui traite le risque suivant sa nature et son coût pour l'entreprise.

Si le risque a une fréquence élevée et un impact faible, ce risque sera négligé mais dans le cas contraire, on fait une erreur si on ne traite pas un risque, avec un impact important et une fréquence quasi nul, car il existe un risque qui se manifeste une fois par siècle, mais son impact est catastrophique, car personne ne sait, ça peut se reproduire demain.

Les stratégies de couverture peuvent être :

- La non couverture qui se manifeste par une spéculation.

- La couverture sélective c'est par rapport à la fonction d'importance.

9 Manuel Chartier, Hélène Delacour, Olivier Joffre ; maxi fiches de stratégie ; édition DUNOD; 2010;p119 ; Paris.

13

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.