WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La suppression des subventions allouées aux associations par la région Auvergne-Rhône-Alpes : quelles alternatives de financement pour l'association Solidarité Afrique ?

( Télécharger le fichier original )
par Pelagie Nabole
Université Lumière Lyon 2 - Master 2 Communication humanitaire et solidarité 2017
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II. Quel impact sur l'association Solidarité Afrique?

L'association Solidarité Afrique a beaucoup été touchée suite à la suppression des subventions de la région Auvergne-Rhône-Alpes mais aussi par le gel des contrats aidés. L'association s'est mobilisée afin de dénoncer ces mesures qui remettent en cause tous ses projets engagés pour la rentrée mais aussi la privent de ressources humaines, indispensables à la réalisation de ses missions. En marge du forum des associations organisé à Lyon, Solidarité Afrique a distribué des tracts afin de prendre à témoin l'opinion publique et les élus locaux qui seront présents à cette activité face aux « méthodes anti-associatives » de la région et de l'actuel gouvernement. L'association a aussi adressé des lettres aux élus locaux afin que ces derniers prennent connaissance des difficultés dans lesquelles se retrouvent la majorité des associations, particulièrement Solidarité Afrique.

1. Réduction des effectifs de l'équipe active et du champ d'action de Solidarité Afrique

Solidarité Afrique comptait à la date du 1 janvier 2017 un poste de coordination, un poste d'assistant administratif (en contrat aidé), un poste d'animatrice locale (en contrat aidé), des volontaires Unis-Cité, 1 service civique et un service civique de réciprocité et plusieurs bénévoles.

Les postes d'assistant administratif et d'encadrant ont été renouvelés sur des contrats d'accompagnement vers l'emploi, bénéficiant pour l'associationSolidarité Afrique d'une aide de l'Etat qui ne cesse de baisser. Ces contrats restent précaires pour les personnes qui les occupent mais l'association n'a hélas pas de visibilité suffisamment solide pour proposer des postes pérennes. A la rentrée de Septembre 2017, Solidarité Afrique avait ouvert un poste de logisticien en contrat aidé. Suite à leur suppression soudaine, l'association a perdu 3 postes salariés qui étaient sous contrat aidé. Elle se retrouve donc avec un seul poste salarié pour un accueil de près de 130 jeunes par an.

Cette situation crée une surcharge de travail pour toute l'équipe restante de solidarité Afrique. Les tâches réservées auparavant à l'assistant administratif sont partagées entre la coordinatrice et la volontaire en service civique en charge de la communication.

Solidarité Afrique a momentanément arrêté (indépendamment de leur volonté) l'accueil des jeunes pour les dispositifs d'accueil individuel (« Solidaboost ») et collectif (chantiers éducatifs et chantiers de découverte de la solidarité) entre les mois de septembre et d'octobre 2017.

La suppression des subventions octroyées aux associations par la région Auvergne-Rhône-Alpes a causé la suppression d'une offre d'accueil de jeunes de Solidarité Afrique. L'association a perdu ses financements régionaux dans le cadre du « Plan de raccrochage à l'insertion et à la formation des jeunes ». Ce dispositif permettait l'accueil de jeunes en exclusion temporaire pour une ou des journées d'éducationà la citoyenneté et à la solidarité sous l'encadrement du responsable de l'animation et du développement local. Dépourvue désormais de financement et de personnel, Solidarité Afrique ne peut donc plus proposer un tel service aux jeunes en situation de décrochage scolaire.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net