WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La suppression des subventions allouées aux associations par la région Auvergne-Rhône-Alpes : quelles alternatives de financement pour l'association Solidarité Afrique ?

( Télécharger le fichier original )
par Pelagie Nabole
Université Lumière Lyon 2 - Master 2 Communication humanitaire et solidarité 2017
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.2. Renforcement de la communication de la ressourcerie

La ressourcerie, comme indiqué plus haut, est un espace de vente des dons reçus. Elle est destinée en priorité aux bénéficiaires des restos du coeur. Elle est avant tout un outil de mobilisation et d'éducation à la citoyenneté des jeunes accueillis à l'association. Mais elle demeure une source d'autofinancement très importante pour l'association. Raison pour laquelle, j'ai trouvé plus que nécessaire de la développer pour diversifier le public cible. Cette nouvelle stratégie de communication que devra mettre en place Solidarité Afrique permettra d'accroitre les ventes de la ressourcerie et de toucher des publics très variés.

Une ressourcerie excentrée mais urbaine qui touche un public urbain

Situé dans le 3ème arrondissement lyonnais à la limite de Villeurbanne, la ressourcerie a un rayonnement sur toute l'agglomération. Elle ne dispose pas de l'avantage d'une position en plein centre-ville ni dans un quartier particulièrement attractif (on note toutefois qu'une vie de quartier existe sur Maisons neuves). Elle est implantée au sein du SPLIF, lieu qui regroupe des associations oeuvrant contre la précarité et pour la remobilisation de la jeunesse et qui représente un potentiel important en termes de ressources et de rayonnement.

Le public de la ressourcerie est donc très essentiellement urbain, et potentiellement connecté. La principale cible jusqu'à présent demeure les bénéficiaires des restos du coeur (au sein du SPLIF) et le large public pour la cible secondaire.

Un changement de nom s'impose

Depuis sa création, la ressourcerie qui portait le nom « Le Petit Souk » a souvent été considérée par certains clients comme une association à part, différente de l'association Solidarité Afrique. Cette identité floue nécessite un changement de nom ; d'autant plus que le nom « Petit Souk » existe déjà. Le processus de changement de nom est déjà amorcé. Pour éviter d'éventuels amalgames en donnant un autre nom, il serait plus judicieux de garder l'appellation suivante : « La ressourcerie solidaire de Solidarité Afrique ». Cette appellation montre bien l'appartenance de cet espace de vente à l'association Solidarité Afrique. Cela mettra fin à une autre considération. Le changement de nom doit se faire progressivement : repasser par les moyens de communication habituels pour informer du changement de nom de la ressourcerie et développer d'autres moyens de communication.

Diversifier le public cible de la ressourcerie

La jeunesse, qui est un public que la ressourcerie doit pouvoir attirer, compte peu parmi les clients. La nature de la ressourcerie fait que le lieu a un fort potentiel d'attraction pour les jeunes. Or ceux-ci sont plus réceptifs aux nouveaux médias numériques où la ressourcerie est très peu présente.

Faire de l'évènementiel

L'évènementiel est un moyen efficace de regrouper un public très large, de se faire connaitre et de promouvoir ses produits. L'évènementiel est déjà ancré dans les habitudes de promotion de l'association. Mais celle-ci peut organiser des évènements de soldes pour promouvoir la ressourcerie. Par exemple, elle pourrait ouvrir sa ressourcerie « soldes solidaires » pour les soldes d'hiver et celles d'été.

Développer une stratégie de communication digitale

Pour Solidarité Afrique, être présente sur les réseaux sociaux lui permettrait de toucher un large public et de faire connaitre la ressourcerie. Le récent développement de la page Facebooka permis d'augmenter la visibilité et la notoriété de l'association. Les récents sondages effectués auprès du public le prouvent : plus de 60% des participants aux activités ont connu l'association et les évènements organisés par l'association à travers lapage Facebook. Donc l'importance de développer une forte présence sur les réseaux sociaux n'est plus à démontrer.

L'objectif de renforcer la présence de la ressourcerie sur les réseaux sociaux permettra de :

- Valoriser les activités liées à la ressourcerie et notamment la remobilisation de la jeunesse et la sensibilisation à la récupération, la seconde vie des objets, le recyclage et la revalorisation et au développement durable ;

- Attirer de nouveaux clients avec la perspective de vendre des objets du quotidien à prix modiques ;

- Avoir une place, être visible et actif dans le tissu associatif lyonnais ;

- Rendre plus attractif le projet (bénévolat, intérêt pour nos missions, faire venir plus de clients à la ressourcerie) ;

- Inscrire la jeunesse dans le projet en les faisant participer à la communication par des partages de nos informations publiées sur les réseaux sociaux.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net