WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le contrôle de gestion dans les activités logistiques

( Télécharger le fichier original )
par Alexandre KHOSROVCHAHI
HEC - Mastère de Gestion Financière 2002
  

précédent sommaire suivant

2.3) LES METHODES MODERNES DE MESURE DE LA PERFORMANCE

2.3.1) LES TABLEAUX DE BORD : BALANCE SCORECARD

Le concept de balance scorecard développé par KAPLAN et NORTON suscite un énorme intérêt depuis quelques années.

Ce concept repose sur l'idée que les managers doivent évaluer leur performance sous 4 perspectives : Les clients, Le business interne, L'innovation et l'apprentissage et enfin les éléments financiers.

Selon les auteurs, la mesure de performance ainsi développée doit répondre aux questions suivantes :

1) Comment les clients perçoivent l'entreprise

2) Sur quels processus l'entreprise doit elle concentrer les efforts ?

3) Quelles sont les perspectives d'apprentissage et d'amélioration qui peuvent créer de la valeur

4) Comment l'entreprise est perçue par les actionnaires.

Ce tableau de bord est sensé fournir une vision de la plupart des activités et dépend de la construction d'une série de mesure sur la performance de l'entreprise.

Chacune de ces mesures doit être liée à un objectif. Ainsi, la mesure du Cash-flow fournit une indication majeure sur le potentiel de l'entreprise à s'autofinancer sur le court terme. A l'inverse, la mesure du ROE (Return on Equity) ou du ROCE (Return On Capital Employed) et la part de marché sont des signaux forts sur la santé de l'entreprise sur le long terme. La satisfaction des clients donne une indication sur les relations et l'intensité du partenariat avec les clients.

En fait, il n'existe pas de règle particulière pour choisir les indicateurs, mais le plus important est de retenir que cet outil doit fournir à lui seul des informations susceptibles d'aider les dirigeants avec une dimension la plus large possible.

Ces mesures s'insèrent donc parfaitement sur les trois composantes essentielles du management que sont la mission, les objectifs et la stratégie.

La première étape consiste donc à évaluer quelles sont les missions et les objectifs de l'entreprise et à lier ces éléments dans la BSC

Proposition d'un tableau de bord logistique.

1) perspective du client

Comme nous l'avons évoqué précédemment, le service aux clients constitue la base de l'activité logistique. C'est l'adaptation de l'entreprise aux exigences qui assure l'activité et la création de valeur.

La notion de livraison dans les temps « vendus » qui apparaît la plus importante. Souvent engagé par rapport à ses propres clients, le client supporte difficilement les retards.

La complexité de l'organisation dépend forcément du nombre de points de livraison qui constitue alors un bon indicateur de l'activité.

La qualité peut être exprimée par des enquêtes de satisfaction qu'il faut organiser régulièrement à travers des questionnaires et des évaluations systématiques et par les erreurs de préparation communiquées par les clients.

2) Performances internes

Cette dimension exprime la capacité de l'entreprise à exceller dans ses domaines de compétences. Nous retiendrons les indicateurs mesurant les délais, la productivité de l'opération la plus significative (préparation des commandes) et le nombre de mètres linéaires de transport. L'indication de fiabilité du temps prévu de mise en place des nouveaux produits fait ressortir le respect des engagements internes par rapport au planning d'implantation.

3) Innovation et apprentissage

Ce troisième volet de mesure n'est pas courant dans les tableaux de bords habituels. Les indicateurs soulignent les faits suivants :

- Le temps de mise sur le marché d'un nouveau produit reporte de la réactivité et de l'adaptation de l'entreprise. Le temps tient compte de l'organisation de l'implantation, de la passation des commandes aux fournisseurs, jusqu'au moment où le produit peut être considéré complètement opérationnel.

- Le pourcentage des ventes de nouveaux produits permet de connaître l'importance de la réussite de l'intégration de nouveaux produits. A l'instant t, cet indicateur sert de référence pour les autres mesures.

4) Indicateurs financiers

Ceux ci restent classiques et mesurent l'autofinancement avec le Cash-flow, la marge opérationnelle, la croissance du Chiffre d'affaires, et des indicateurs de rentabilité (ROCE).

Tableau : Exemple de BALANCE SCORECARD

Perspective Client

 

 

 

Objectifs

Mesures

 

 

Livrer à temps

Taux de service

Relations

Nombre de point de livraison

Satisfaction client

Taux de satisfaction client

 

Nombre d'erreurs de préparation

Business interne

 

 

 

Objectifs

Mesures

 

 

Opérationnel

Délai de livraison moyen

 

Nombre de mètres linéaires de transport

Implantations

Fiabilité des délais prévisionnels d'implantations

Performance

Productivité

Innovation et apprentissage

 

 

 

Objectifs

Mesures

 

 

Réactivité

Temps de mise sur marché d'un produit

Nouveaux produits

Pourcentage de ventes de nouveaux produits

 

 

Financier

 

 

 

Objectifs

Mesures

 

 

Autofinancement

Cash-flow

Résultat

Résultat d'exploitation

 

Croissance CA

Performance LT

ROCE

____________________________________

précédent sommaire suivant







Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



9impact, le film en entier sur vimeo

BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.