WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Approche exploratoire de la relation de conséquence : description et implémentation

( Télécharger le fichier original )
par Sébastien Druon
Université Toulouse 2 - DEA de Sciences du Langage 2001
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.2.3 Relations apparentées à la conséquence5

Nous avons présenté la relation de conséquence comme une relation entre une cause et une conséquence. On est parfois tenté de reconnaître comme relation de conséquence des relations qui n'en sont pas, mais qui en sont très proches, comme la cause, le but, la condition, la manière

3Il s'agit en fait des verbes efficients, dont nous parlerons à la section 2.6.

4D'après GALIOTOU (1999), l'exemple 2.2 implique qu'un agent participe au lien causal alors que dans l'exemple 2.3 c'est une raison. Cela revient à ce que nous disons : l'utilisation d'un connecteur permet de marquer un acte de parole, de relier une raison à sa conclusion, produit d'un raisonnement, ce qui n'est pas le cas avec le verbe.

5Cette section est en partie inspirée de NAZARENKO (2000). Se référer à cet ouvrage pour une vue d'ensemble sur les moyens d'exprimer la causalité en français.

2. Préalables théoriques

 

ou l'arrière-plan. Nous nous baserons sur les définitions des relations données par MANN et THOMPSON (1987) que nous présentons dans le tableau 2.16.

Relation

Noyau

Satellite

But

une situation cible

l'intention sous-jacente à la situation

Cause délibérée

une situation

une autre situation, cause de la première, du fait de l'action délibérée de quelqu'un

Cause non délibérée

une situation

une autre situation, ayant provoqué la première, mais pas du fait d'une action délibérée

Circonstance

texte exprimant les évé-
nements ou idées situés
dans le cadre interprétatif

un cadre interprétatif temporel ou situationnel

Condition

action ou situation dont l'occurrence résulte de l'occurrence de la situation conditionnante

la situation condition-

nante

Résultat délibéré

une situation

une autre situation, causée par celle-ci, du fait de l'action délibérée de quelqu'un

Résultat non-délibéré

une situation

une autre situation provoquée par la première, mais pas du fait d'une action délibérée

TAB. 2.1 - Relations proches de la relation de conséquence chez MANN et THOMPSON (1987)

2.2.3.1 La relation de cause

La relation de cause est peut-être celle qui est la plus proche de la relation de conséquence. Plus précisément, elle est son pendant. La relation de cause présente effectivement une relation entre une cause et une

6Ce que nous appelons relation de conséquence figure chez MANN et THOMPSON (1987) sous le nom de résultat, délibéré ou non délibéré (distinction que nous ne marquerons pas).

conséquence, mais le point de vue est inversé: en effet, en utilisant une relation de cause, on met plus l'accent sur la cause que sur la conséquence. Dans la terminologie de Mann et Thompson, il y a donc inversion du statut de noyau et de satellite entre ces deux relations (Le noyau est la conséquence pour la relation de cause et la cause pour la relation de conséquence) :

(2.5) Le texte est une forme limitée de graphique. donc le terme

«terminal graphique» est quelquefois donné à tous les terminaux texte

(2.6) Puisque le texte est une forme limitée de graphique, le

terme «terminal graphique» est quelquefois donné à tous les terminaux texte

(2.7) Le terme «terminal graphique» est quelquefois donné à tous

les terminaux texte puisque le texte est une forme limitée de

graphique,

La relation de cause est en quelque sorte le symétrique de la relation de conséquence, le statut de noyau et de satellite étant inversé entre ces deux relations (relation de cause dans l'exemple 2.6 vs. relation de conséquence dans l'exemple 2.5) . En revanche, on ne peut pas parler d'inversion de l'ordre de la relation parce que l'ordre de la relation de cause est libre, au contraire de celui de la conséquence qui est fixe (comparer les exemples 2.7 et 2.6).

Il faut remarquer que la distinction entre relation de cause et relation de conséquence, bien qu'évidente si on utilise un connecteur, n'est pas une distinction tranchée quand la relation n'est pas marquée:

(2.8) Jean a vendu sa voiture. Il a des ennuis d'argent

(2.9) Jean a vendu sa voiture donc il a des ennuis d'argent

(2.10) Jean a vendu sa voiture parce qu'il a des ennuis d'argent

La relation de cause énonce donc un lien de causalité, mais l'accent est mis sur la cause et non sur la conséquence comme pour la relation de conséquence.

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net