WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Education et Mondialisation : les conséquences de la libéralisation de l'éducation prônée par l'Accord Général sur le Commerce des Services (AGCS) ; illustration sur la base de la position canadienne et belge

( Télécharger le fichier original )
par Ahmed Seghaier
Univeristé de Genève - diplôme d'études approfondies en études du développement 2004
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

1.5-Les aspects sociaux de la mondialisation

Il a toujours été incontestable que le travail comme étant une institution sociale représente la valeur cardinale de la société occidentale depuis quelques siècles. Cette valeur était toujours pensée comme la base de tout le développement et le progrès scientifique et technique de l'occident. Mais de nos jours et à l'ère de la mondialisation la valeur de travail est en régression à cause des nouvelles mutations économiques, sociales et culturelles engendrées par la mondialisation qui favorise des nouvelles valeurs qui sont différentes des valeurs qui ont toujours dominées les sociétés industrielles.

La société actuelle qui est dominée par le secteur tertiaire, ne serait plus une société de travail. Ainsi, nous partageons l'avis selon lequel les sujets sociaux ne vont plus donner sens à leur vie dans le travail. À cet égard, les valeurs qui vont dominer les sociétés postmodernistes seront essentiellement la jouissance, le plaisir, le loisir et la recherche de richesse et de luxe.

D'autre part, la mondialisation a donné naissance à des sensibilités politiques et sociales mondiales qui revendiquent et manifestent pacifiquement pour un développement équitable et durable. Ce nouveau courant politique, social et culturel est contre le productivisme et l'utilitarisme du système actuel. On appelle à la réalisation de soi à travers d'autres expressions et on cherche à relativiser le travail dans la conduite d'ensemble de la vie personnelle. La découverte des autres civilisations et cultures dans lesquelles on s'arrête volontiers de travailler dès que les besoins fondamentaux sont satisfaits, a peut être contribué à l'émergence des nouveaux changements au niveau des institutions sociales de la société occidentale où les nouvelles générations sont confrontées à des vrais problèmes identitaires et de choix.

Par ailleurs, la mondialisation et l'ouverture économique engendrent un ensemble de changements sociaux très importants. Désormais, on assiste à un grand décalage entre les compétences des travailleurs d'un coté et les qualifications qui sont requises par le marché de l'emploi d'un autre coté. La mobilité, la flexibilité, l'adaptabilité et la polyvalence sont devenus les nouveaux termes significatifs du marché de l'emploi.

Dans le cadre de cette mondialisation néolibérale, les nouvelles politiques éducatives adoptées par certains pays, ont comme effets directs l'augmentation des taxes de scolarité supportées par les parents et les élèves, la multiplication des acteurs privés et publics, nationaux et étrangers impliqués dans la gestion du système d'éducation et de formation. La décentralisation et la privatisation ne font qu'accroître les inégalités sociales en matière d'éducation entre les zones urbaines et rurales d'un coté et entre les pauvres et les classes sociales les plus aisées d'un autre coté.

En Afrique du sud par exemple, les analyses27(*) montrent une grande hausse dans les frais d'écolage demandés aux parents d'élèves. Depuis l'entrée en vigueur de la nouvelle loi sur l'éducation en 1996, le pays assiste à un phénomène de segmentation du système éducatif. D'une part, il y a les écoles à tarifs élevés réservées majoritairement à la population blanche et d'autre part, il y a les écoles dites indépendantes qui accueillent essentiellement les élèves noirs. Les établissements éducatifs sont de plus en plus hiérarchisés en fonction de financement et des acteurs privés. La réduction des dépenses publiques en matière d'éducation a obligé le ministère à réduire à la fois les salaires et les effectifs. Ce qui a provoqué une grande faiblesse au niveau de la qualité d'éducation et le départ d'un grand nombre d'enseignants vers le secteur privé.

Essentiellement, ce que fait la mondialisation, c'est d'imposer aux écoles et aux institutions éducatives de modifier leur offre en fonction des changements économiques et des besoins du marché. En matière de formation professionnelle, la mondialisation préconise de plus en plus de main d'oeuvre qualifiée. C'est pour cela que les travailleurs qui sont peu ou pas qualifiés se trouveront de plus en plus en chômage dans un marché d'emploi globalisé.

* 27 Voir Michel carton, Fabienne Lagier et Frédérique Weyer, op.cit., pp. 27-28.

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy



La Quadrature du Net