WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Urétéroscopie souple et semi-rigide dans la prise en charge des pathologies du haut appareil urinaire au Sénégal

( Télécharger le fichier original )
par Josue AVAKOUDJO
Université Cheikh Anta Diop (SENEGAL) - certificat d'études spécialisées en urologie 2010
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

INTRODUCTION

L'uretéroscopie s'est imposée comme un moyen diagnostique et thérapeutique des pathologies du haut appareil urinaire. En effet l'accès à l'uretère et au bassinet est indiqué dans plusieurs pathologies au nombre desquelles la lithiase urinaire, les sténoses et les tumeurs. L'uretéroscope est un endoscope qui emprunte l'urètre, traverse la vessie pour pénétrer dans l'uretère visé en franchissant les méats urétéraux. L'uretéroscope peut être rigide ou souple.

L'uretéroscope souple ou uretérorénoscope a ouvert une nouvelle ère dans l'exploration in vivo des cavités excrétrices du rein, sa souplesse ayant permis de s'affranchir de la sinuosité de l'uretère. Les uretéroscopes souples sont plus utiles pour l'exploration des cavités rénales.

Les premières descriptions de l'exploration endoscopique de l'uretère datent de 1912 par Hugh H. Young qui a introduit un cystoscope rigide dans les uretères dilatés d'un patient qui présentait des valves de l'urètre postérieur. LYON et Al [41,43] a décrit l'exploration de l'uretère féminin grâce a un cystoscope pédiatrique 9,5Ch. La décennie 1980 marque le début de l'uretéroscopie moderne sous l'impulsion de PEREZCASTRO et MARTINEZ PINERO. Les premiers uretéroscopes souples existent depuis 1987.

L'introduction du laser comme source de lithotritie endocorporelle a fait de l'uretéroscopie une technique de plus en plus performante.

Pour de nombreuses pathologies du haut appareil urinaire l'uretéroscopie a relégué la chirurgie ouverte au second rôle.

L'uretéroscopie fait partie de l'arsenal thérapeutique de l'urologie, à l'instar de la cystoscopie, de la lithotritie extracorporelle ou de la néphrolithotomie percutanée.

Si la lithiase du haut appareil urinaire demeure la première indication de l'uretéroscopie dans lequel son taux de succès atteint 95% [4], elle ne demeure pas moins apte à traiter les sténoses urétérales, les tumeurs urothéliales de bas grade [20] et l'ablation de corps étranger réno-urétéral. L'uretéroscopie constitue également une aide au diagnostic au cours des hématuries d'origine rénale, devant un défect sur une urétéropyélographie rétrograde, une tomodensitométrie suspecte et devant une cytologie urinaire positive avec cystoscopie négative et au cours de la surveillance des tumeurs urothéliales traitées par endoscopie.

L'objectif de cette étude est de rapporter l'expérience de l'uretéroscopie semi-rigide et de l'uretérorénoscopie dans le service d'Urologie de l'Hôpital Général de Grand Yoff (HOGGY).

Après une première partie consacrée aux rappels anatomiques des voies excrétrices supérieures et les techniques d'uretéroscopie, une deuxième partie s'intéressera au cadre d'étude, au matériel, aux patients et à la discussion que soulèvent les résultats obtenus. On terminera par un chapitre de conclusion.

RAPPELS

1. Rappels anatomiques de la voie excrétrice supérieure [30, 32,58]

La voie excrétrice supérieure est une entité anatomique paire, divisée en voie excrétrice supérieure intrarénale (VESI) : calices et pelvis rénal (ou pyélon), et extrarénale : l'uretère.

1.1. Anatomie du rein

précédent sommaire suivant