WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Recherche de substances bio actives de centaurea microcarpa coss et dur.

( Télécharger le fichier original )
par Maroua FERHAT
Université de M'sila - Diplôme étude supérieur de biochimie 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

II.2. 1.Entraînement à la vapeur :

La plupart des huiles essentielles sont obtenues par distillation et entraînement à la vapeur d'eau, trois variantes sont possibles selon la texture et la fragilité de la matière première à traiter.

II.2. 1.1. Hydro-distillation simple :

La plante est mise en contact avec l'eau dans un ballon lors d'une extraction au laboratoire ou dans un alambic industriel. Le tout est ensuite porté à ébullition. Les vapeurs sont condensées dans un réfrigérant et les HE se séparent de l'eau par différence de densité.

II.2. 1.2.Distillation à vapeur saturée :

Le matériel végétal n'est pas en contact avec l'eau, il est placé sur une grille perforée au-dessus de la base de l'alambic. Les composés volatils entraînés par la vapeur d'eau vont pouvoir ~tre séparés par décantation du distillat refroidi.

II.2.2. Hydrodiffusion :

L'hydrodiffusion consiste à faire passer un courant de vapeur d'eau à très faible pression à travers la masse végétale. La composition des produits obtenus est sensiblement différente au plan qualitatif de celle des produits obtenus par les méthodes précédentes. L'industrie des parfums a utilisé jadis l'enfleurage pour les organes fragiles comme les fleurs, c'est-à-dire le contact avec un corps gras qui se sature d'essence. Le corps gras est épuisé par l'alcool absolu et ce solvant est évaporé sous vide à 0°C.

II.2. 3.Extraction par CO2 super critique :

La technique se base sur la solubilité des constituants dans le CO2 et de son état physique. Grâce à cette propriété, il permet l'extraction dans le domaine supercritique et la séparation dans le domaine gazeux. Le CO2 est liquéfié par refroidissement et comprimé à la pression d'extraction choisie, ensuite il est injecté dans l'extracteur contenant le matériel végétal, après le liquide se détend pour se convertir j à l'état gazeux pour ~tre conduit vers un séparateur où il sera séparé en extrait et en solvant.

II.2. 4.Extraction assistée par micro-onde :

La technique d'extraction par micro-onde à été développée au cours des dernières décennies à des fins analytiques. Le procédé d'extraction est basé sur l'absorption de l'énergie de la micro-onde par les composantes du matériel végétal et qui sont mesurées par une constante diélectrique, cette absorption dépend aussi de la fréquence de l'onde et de la température du matériel végétal.

II.3. / 4111151WWi HIFIERIKIRR auiles essentielles :

Les HE les plus étudiées en littérature sont reconnus par une forte activité antimicrobienne, antifongique et antiparasitaire, en effet plusieurs auteurs ont mis l'accent sur cette activité (Benayad, 2008, Delaquis et al., 2002, Sudjanaa et al., 2009). Ces derniers présentent des activités remarquables contre des souches bactériennes à Gram négatif et à Gram positif.(Hong Yao et al.,2009).

Etant donné la grande complexité de la composition chémotypique des HE et malgré les possibilités de synergie certains auteurs préfèrent étudier l'effet d'un composé isolé pour pouvoir ensuite le comparer à l'activité globale de l'huile. Ainsi l'activité fongistatique des composées aromatiques semble être liée à la présence de certaines fonctions chimiques. CHAUMONT et LEGER ont testé 12 composées aromatiques vis-à-vis de huit souches pathogènes pour l'homme (Candida albicans, Aspergillus fumigatus, Microsporum canis et cinq Trichophyton ssp). Ils conclurent que les phénols (eugénol, chavicol, 4-alhyl-2,6-diméthoxyphénol) sont plus antifongiques.

Cette activité est estimée selon la durée d'inhibition déterminée par simple observation macroscopique. L'activité antifongique décroit selon le type de fonctions chimiques (Hernandez, 2005) :

Phénols > Alcools >Aldéhydes > Cétones > Ethers > Hydrocarbures.

II.4. Méthodes de mesure de l411115iINVi HIFIERInHas HE :

Les techniques de détermination du pouvoir antimicrobien des HE à une grande influence sur les résultats. Les difficultés pratiques viennent de l'insolubilité des constituants des HE dans l'eau, de leur volatilité, de la nécessité de les tester à faible concentration et des problèmes de standardisation des méthodes.

Les techniques existantes se répartissent en deux catégories principales :

· Techniques de micro-atmosphère.

· Technique de contacte directe (en milieu solide ou en milieu liquide).

précédent sommaire suivant






La Quadrature du Net