WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Emergents spontanés d'une analyse praxéologique

( Télécharger le fichier original )
par Abderrazak Chaouachi
Université de Tunis - Mastère de didactique des mathématiques 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

I-2. Motivations de la recherche

Le système scolaire tunisien s'appuie, en ce qui concerne les références de l'enseignement des matières, sur un manuel scolaire unique censé être utilisé par l'enseignant et par l'élève au cours de l'année scolaire. En général, au cours d'une leçon, l'enseignant demande aux élèves de travailler sur une activité, sur un exercice ou sur un problème qui figure dans le manuel. Les occasions sont assez rares où l'on observe, dans une classe, se dérouler une activité qui n'est pas consignée dans le manuel officiel. Il est, donc, clair que le manuel scolaire est une pièce maîtresse dans l'acte d'enseignement -apprentissage dans tous les établissements scolaires tunisiens et conditionne, alors, la qualité de cet enseignement.

Le manuel scolaire de mathématique de troisième année économie et gestion est l'oeuvre d'un groupe formé d'un inspecteur principal, de deux inspecteurs et de deux enseignants. Il a été évalué par deux inspecteurs principaux. Ce groupe est devenu, forcément, vu les statuts de ceux qui le composent, l'institution transpositive et le manuel scolaire produit par cette institution est forcément la seule source officielle. Car, il n'y a aucune autre source officielle concernant le chapitre « Initiation aux graphes », à laquelle il faut se référer et qui trace les contours du savoir à enseigner de manière explicite. Il est donc de la plus haute importance d'analyser le contenu du chapitre « Initiation aux graphes », surtout que l'institution transpositive n'a pas pris la peine d'indiquer, au début de chaque chapitre, les objectifs visés ; comme cela se faisait dans les manuels d'avant la dernière réforme. En plus, il n'y a aucun document officiel (programme officiel, document d'accompagnement) permettant une lecture exploitable par l'enseignant ou par le chercheur des intentions réelles du programme concernant la théorie des graphes.

Ce n'est pas uniquement cet aspect qui est notre principale motivation.

L'analyse praxéologique en Théorie Anthropologique du Didactique permet de mettre en relief les structures des tâches, notamment les techniques mises en oeuvre, les technologies qui les justifient et les théories auxquelles elles se réfèrent. Nous nous sommes donc intéressés à ce qui pourrait émerger d'une analyse praxéologique des activités du chapitre « Initiation aux graphes » réalisée en s'appuyant uniquement sur les outils de la Théorie Anthropologique du Didactique, à savoir : la transposition didactique, les notions fondamentales, l'organisation mathématique et surtout la dichotomie fondamentale. L'espoir est que l'on dispose de suffisamment d'émergents pour pouvoir établir un rapport personnel de l'individu x dans la position p=  « chercheur » à l'objet o= « chapitre initiation aux graphes » conforme au rapport institutionnel Rp(x,I) dans l'institution I= « Programme officiel de mathématique de troisième année économie et gestion, chapitre : Initiation aux graphes ». D'un autre côté, le chapitre « Initiation aux graphes » est conçu par ses auteurs selon les nouvelles orientations de curricula scolaires qui mettent l'élève au centre de tout acte pédagogique. Dans cette perspective, les activités d'approche doivent être présentées pour mettre l'élève dans des situations où il doit accomplir des tâches pour lesquelles il ne dispose d'aucune technique et ainsi lui fournir l'occasion de se comporter comme un mathématicien en quête d'une découverte importante. Le plus important dans tout cela est que nous nous intéressons à un chapitre qui, suite à un survol de toutes ses activités, nous semble assez fourni en tâches sans technique connues des élèves.

Ce double constat nous a amené à la problématique suivante.

précédent sommaire suivant