WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Le bon fonctionnement des entreprises publiques comme facteur du développement, cas de l'office national des transport (ONATRA)


par Eric milord Magela Kindomba
Université de Kinshasa - Gradué en Relations Internationales 2008
  

précédent sommaire suivant

LISTE D'ABRÉVIATIONS ET SIGLES

- AD : Aide au Développement

- CEPAL : Commission Economique des Nations Unies Pour

L'Amérique Latine

- CFM : Chemin de Fer Mayumbe

- CFMK : Chemin de Fer Matadi - Kinshasa

- IDE : Investissement direct étranger

- IE : Indicateur Economique

- IES : Infrastructure Economique et Sociale

- IS : Indicateur Social

- OCDE : Organisation de Coopération pour le Développement Economique

- OCN : Office des Chantiers Navals

- ONATRA : Office National des Transports

- OTP : Office des Transports et des Ports

- OTRACO : Office d'exploitation des Transports Coloniaux

- PMA : Pays en Voie de Développement

- PIB : Produit Intérieur Brut

- PNB : Produit National Brut

- RDC : République Démocratique du Congo

- SA : Société Anonyme

- SARL : Société par Action à Responsabilité Limitée

- SNC : Société Non Collectif

- SNCC : Société Nationale des Chemins de Fer du Congo

- SPRL : Société Privée à Responsabilité Limitée

- UNATRA : Union Nationale des Transports Fluviaux.

INTRODUCTION

1. PROBLÉMATIQUE

La littérature économique actuelle met un accent particulier sur le caractère global et intégré du développement qui par ailleurs, pourrait se définir comme une action permanente et dynamique visant le progrès à multiples dimensions de la vie de l'homme.

Parmi les dimensions auxquelles s'intéresse le développement de tout peuple à travers le monde, une attention de plus en plus grande est accordée à l'économie, parce qu'elle constitue la base de toute organisation et de toute action qui engendre le progrès et le mieux être de l'humanité.

Mais néanmoins, cette économie reçoit des contributions de toute part, entre autres des entreprises du portefeuille qui constituent les vecteurs de développement économique et social d'un pays.

En ce jour, en République Démocratique du Congo, se dégage autour du comportement des entreprises publiques des signes évidents que les contre-performances se sont manifestées dans presque tous les domaines de la vie de ces entreprises.

Contribuant pour plus de 60% au budget de l'Etat dans les années 70, les entreprises publiques de la RDC sont aujourd'hui devenues un poids financier et de conscience pour l'Etat.

D'où, il est difficile et impossible de réaliser le développement à travers les entreprises publiques. Et l'Office National des Transports, Onatra en sigle, en tant qu'une entreprise publique n'est pas épargnée de cette situation.

C'est pour cela, et par rapport à ce qui précède que notre préoccupation majeure dans ce travail consistera à répondre aux questions suivantes :

- L'ONATRA fonctionne-t-elle normalement pour être considéré comme un facteur de développement de la RDC ?

Si non, qu'est-ce qui empêche le bon fonctionnement des entreprises publiques en général et de l'ONATRA en particulier ?

C'est à cette préoccupation que nous allons essayer de répondre dans le développement du présent travail.

précédent sommaire suivant