WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pêche sur dispositif de concentration de poissons (DCP) à  Anse d'Hainault : contribution au revenu des marins pecheurs et marge des distributeurs


par Marie Pascale G. SAINT MARTIN FRANà‡OIS
Universite d'Etat d'Haiti - Ingénieur Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

4.5 Impact des DCP sur les prises et les rendements

Ces paragraphes montrent l'évolution des prises et des rendements depuis 1984 et surtout l'augmentation fulgurante de ces derniers avec la technique de DCP.

4.5.1 Impact sur les prises ou nombre de poissons capturés

Avant l'apparition des DCP, la quantité de poissons capturés n'était pas aussi nombreuse qu'aujourd'hui. Elle était d'environ 25000 - 27000 tonnes par an, la pêche stagnait du fait de manque de technique et d'engin de pêche (JUMELLE, 1984). La situation de la pêche était loin d'être bonne, le processus de dégradation des écosystèmes côtiers augmentait inexorablement en raison de l'absence de politique environnementale efficace ce qui se manifeste par une diminution de la taille des prises (FAO, 2002). L'exploitation des ressources halieutiques posait certains problèmes, elles étaient sous-exploitées dans les mers profondes par manque d'équipements nécessaires à la pêche et surexploitées au niveau du plateau continental (BREUIL, 1999).

Pourtant la mise en place des DCP à Anse d'Hainault commence à changer la situation de la pêche. La production halieutique évolue lentement mais surement (DAMAIS et al, 2007). Elle n'a cessé d'augmenter durant ces quatre dernières années. Les nouvelles techniques permettent aux marins pêcheurs d'exploiter des bancs de thonidés qui circulent au large. Les DCP entrainent également l'évolution de l'effort de pêche. On constate un essor dans toutes les unités d'effort notamment une augmentation des barques, des nombres de sorties, des lignes.

L'unité d'effort le plus fréquemment utilisé pour la pêche aux DCP est la ligne-heure, celle-ci est le produit du nombre de lignes pêche mouillée et du temps effectivement passé à pêcher (Annexe D). Le tableau 5 suivant présente l'effort de pêche des différents types de marins pêcheurs et le nombre de poissons capturés.

Tableau 5 : Effort de pêche suivant les types et nombre de poissons capturés

Types de pêcheurs

Effort en lignes-heures/an

Nbre moyen de poissons capturés/an*

Volume de poissons capturés/an (en livre)

I

49812

900

460350.0

II

26981.5

487

249100.5

III

3276

156

74794

Sources : enquête de l'auteur septembre 2007

Ce tableau montre également que pour les catégories de pêcheurs, le niveau de capture augmente avec celui de l'effort de pêche. Donc, le volume de poissons capturé varie en fonction de l'effort de pêche. Plus le pêcheur dispose des moyens de production, plus ses prises ont tendance à augmenter.

NB : *Par sortie, les pêcheurs débarquent environ deux à quatre poissons pesant entre 90 livres à 550 livres.

v Les Prises

L'Association des Marins Pêcheurs d'Anse d'Hainaut, AMPAH, tient des statistiques assez complètes de l'utilisation des DCP, en enregistrant quotidiennement le nombre de bateaux qui prennent au moins un poisson sur les DCP exploités (Annexe E). On a pu exploiter dans le cadre de cette étude, les données des débarquements de l'année 2003 à 2006 et montrer indéniablement que les prises ont augmenté avec le temps.

Figure 5. Prises sur les DCP d'AMPAH (2003-2006)

Le nombre de poissons capturé par an est passé en effet de 1463 en 2003 à 1832 en 2006. Cependant, il y a lieu de constater une diminution significative des prises aux mois août -septembre surtout pour les années 2003 et 2004. Ce phénomène est peut être dû aux aléas cycloniques qui sévissent dans cette zone durant cette période. Le territoire d'Anse d'Hainault forme le front de la côte ouest de la Grand' Anse, c'est là que passent très souvent les cyclones.

Par ailleurs, pour les mois de mars et Avril, on a observé un pic, en raison peut-être des courants marins qui forment un mouvement tourbillonnaire dans le golfe de la Gonâve, de Novembre à Mars. Ces courants font circuler des bancs de poissons migrateurs grands et petits au large d'Anse d'Hainault (BRETNES et Rioux ,1986).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy