WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pêche sur dispositif de concentration de poissons (DCP) à  Anse d'Hainault : contribution au revenu des marins pecheurs et marge des distributeurs

( Télécharger le fichier original )
par Marie Pascale G. SAINT MARTIN FRANà‡OIS
Universite d'Etat d'Haiti - Ingénieur Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

CHAPITRE II

II- REVUE DE LITTERATURE

2.1 Situation mondiale de la pêche

Au cours des cinquante dernières années, la pêche mondiale a connu un essor exceptionnel avec une production débarquée qui est passée de 20 à 80 millions de tonnes entre 1950 et 1980 (FAO ,2002). Cet accroissement résulte de la mise en exploitation de ressources jusqu'alors inexploitées, ainsi que de l'augmentation des capacités de capture. Après cet accroissement, la production globale a plus ou moins stagné depuis deux décennies et la production par habitant a décliné. La production des poissons prédateurs (espèces de forte valeur comme la morue ou le flétan) est en chute. Le maintien du niveau global des prises résulte d'un transfert sur des espèces situées à des niveaux trophiques inférieurs (maquereaux, sardines, anchois etc.)

D'après REYNALD et al (2000), le diagnostic suivant lequel la situation de la pêche n'est généralement pas bonne est incontestable et les manifestations les plus courantes de cette détérioration sont :
- Le tassement de la production qui s'explique par la montée fulgurante du volume de débarquement en 1980 et du déclin depuis deux décennies.

- La diminution des captures des stocks les plus nobles qui ont été les premiers à être surexploités. Au plan qualitatif, la production des espèces démersales est partout en déclin et le maintien (stagnation) des prises globales n'est lui même acquis que par une intensification de la pêche sur des espèces situées à des niveaux trophiques inférieurs.
-Une baisse de l'emploi dans le secteur et un renforcement des inégalités sociales.
-L'appropriation de fait des captures par un nombre de bénéficiaires qui se réduit.
-L'accentuation des conflits entre pêcheurs à tous les niveaux (national, international).
- La mauvaise application des réglementations, notamment en raison d'une politique de surveillance et de contrôle inadapté.

2.2 La pêche durable

L'homme a aujourd'hui une capacité d'extraction des ressources vivantes naturelles plus rapide que l'aptitude de celles-ci à se régénérer. La prise de conscience de ce phénomène a conduit à l'émergence du concept de développement durable, défini comme « devant répondre aux besoins du présent sans compromettre l'écosystème et la capacité des générations futures à répondre à leurs besoins ».Pour assurer une pêche durable, il convient de contenir la mortalité par pêche de manière à maintenir les stocks à un niveau d'abondance qui garantit leur pérennité. Dans cette démarche sont associées la durabilité biologique (renouvellement de la ressource) et la durabilité économique (maîtrise de l'intensité de la pêche par la régulation de l'accès aux ressources).

La qualité de l'environnement des ressources est aussi une condition de durabilité de la pêche. L'action des engins de pêche modifie les écosystèmes marins à différents niveaux d'organisation : modification de l'habitat des ressources, transformation de la structure des peuplements naturels, pression de sélection de certains traits démographiques de populations intensément exploitées. Combinées avec d'autres contraintes anthropiques (pollutions chroniques ou accidentelles) ainsi qu'aux effets des variations climatiques, la surexploitation peut durablement compromettre la production des stocks, tels que ceux de la Morue dans l'Atlantique nord (REYNAL et al, 2000).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy