WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

La pêche sur dispositif de concentration de poissons (DCP) à  Anse d'Hainault : contribution au revenu des marins pecheurs et marge des distributeurs

( Télécharger le fichier original )
par Marie Pascale G. SAINT MARTIN FRANà‡OIS
Universite d'Etat d'Haiti - Ingénieur Agronome 2009
  

précédent sommaire suivant

Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy

2.3 Catégories de pêche

Les pêches maritimes mondiales présentent aujourd'hui des aspects très variés. Deux critères de classification peuvent êtres utilisés (ROMELUS, 2005).

1. Suivant le mode de gestion des moyens de production, on distingue :

a. Pêche artisanale (embarcation de petite taille avec équipage limité, sorties limitées à quelques jours à proximité de la zone de débarquement)

b. Pêche industrielle (sorties de plus longue durée, pêcheries caractérisées par la capacité de stockage, de traitement à bord, l'autonomie des embarcations).

2. Suivant le marché de destination, on distingue

a. Pêche artisanale 

La pêche se situe au niveau de subsistance avec une faible capacité d'investissement, la majeure partie des captures est donc consommée par le pêcheur et sa famille, le surplus est vendu au marché local.

Pêche côtière à grande échelle

Le pêcheur quitte le degré de subsistance, utilise des techniques relativement simples. La pêche offre une rentabilité économique raisonnable.

b. Pêche hauturière 

S'effectuant en haute mer, les exigences en matériels dans cette catégorie sont grandes, car plus on s'éloigne des côtes, plus le caractère périssable du poisson est important. La pêche hauturière est caractérisée par un volume beaucoup plus important de capture par rapport aux autres catégories.

2.4 Surpêche ou surexploitation

C'est le fait d'exploiter à un taux trop élevé une ou plusieurs classes d'âge d'un stock alors que sa biomasse, son potentiel reproducteur et les perspectives de captures sont réduits en deçà des niveaux de sécurité.

2.5 Situation de la pêche en Haïti

La plupart des ressources démersales du plateau continental d'Haïti font l'objet d'une forte exploitation du fait d'une augmentation de la pression exercée par un nombre croissant d'unités de pêche et de la détérioration de certains écosystèmes favorables à la reproduction des poissons et crustacés. Le processus de dégradation des écosystèmes côtiers qui augmente inexorablement en raison de l'absence de politiques environnementales effectives (eaux de ruissellement chargées de sédiments, polluants divers, destruction des mangroves, exploitations en masses de coraux) ne fait qu'aggraver la situation. Ceci se manifeste par une diminution du nombre et de la taille des prises. De ce fait, les pêcheurs tentent d'exploiter d'autres milieux, notamment la haute mer, mais la majorité d'entre eux manque de moyens pour cela ; les temps de déplacements élevés limitent la durée de pêche, la vétusté des embarcations augmente le risque en mer et réduit le nombre de jours de pêche, les outils disponibles limitent les types de pêche praticables.

Il existerait en Haïti quelques 52 000 familles de pêcheurs répartis en 26 000 unités de pêche (pirogues, barques à fond plat, bateaux à voile) et plus de 420 localités de pêche. La production annuelle du secteur serait de l'ordre de 15 000 TM de poissons, 600 TM de langoustes, 200 TM de chair de lambi et 50 TM de crevettes, pour une valeur globale de plus de 3 milliards de gourdes et une valeur ajoutée annuelle de 2 milliards de gourdes (DAMAIS et al, 2007).

précédent sommaire suivant






Bitcoin is a swarm of cyber hornets serving the goddess of wisdom, feeding on the fire of truth, exponentially growing ever smarter, faster, and stronger behind a wall of encrypted energy