WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Analyse de l'optimalité de la zone monétaire uemoa dans un contexte d'intégration

( Télécharger le fichier original )
par Sèwanoudé Honoré HOUNGBEDJI
Université de Parakou - Maitrise en Sciences Economiques 2007
  

précédent sommaire suivant

Paragraphe 2 : Le dynamisme du processus d'intégration financière

Dans un élan d'intégration financière entrepris par l'UEMOA, ce dynamisme est apprécié par le trend de trois indicateurs qui sont : l'indice de la capitalisation boursière, l'indice BRVM10 et la BRVM composite.

A) L'indice de la capitalisation boursière

La capitalisation boursière est la surface financière déployée par l'ensemble des entreprises cotées en bourse. Elle permet d'apprécier leurs poids dans l'économie. Pour l'UEMOA, la capitalisation boursière représente 4,5% de son PIB10. Ce qui apparemment est faible. Le tableau ci-après présente l'évolution de cet indice sur le marché secondaire par titre.

De l'analyse de ce tableau, il ressort que 85% de la capitalisation boursière est due aux actions tandis que seulement 15% représentent celle des obligations. Ceci démontre que les agents économiques de l'UEMOA sont plus attirés vers les actions. Ce constat s'explique par la flexibilité qu'offre l'action par rapport à l'obligation pour les opérateurs économiques qui s'y interviennent. De même, il est à noter une chute de performance en 2000. Elle semble s'expliquer par la situation socio -politique défavorable observée dans certains pays du fait d'un désintérêt des dirigeants des entreprises cotées vis-à-vis de l'évolution de leur titre.

Tableau N°12 : Evolution de la capitalisation boursière (en milliards de FCFA)

Années

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

98

99

00

01

02

03

04

05

Total

Eléments

 
 
 
 
 
 
 
 
 

CB/action

1018,9

990,1

828,1

857,9

952,4

858,1

1005

1297,1

7707

CB/obligaton

0

83,2

120,2

118,1

158,1

250,2

278,5

326,28

1334

Total

1018,9

1073,3

948,3

976

1010,5

1108,3

1283,5

1623,38

9042,13

TC (%)

-

5

-12

3

4

10

16

27

-

Source : CREPMF/BOC et calculs de l'auteur

Après cette phase de récession boursière en 2000, la capitalisation boursière ne cesse d'accroître à un rythme soutenu jusqu'à nos jours. A titre illustrative, en terme de croissance il est passé de -12% en 2000 à 27% en 2005. Cette croissance soutenue résulterait des reformes économiques et institutionnelles entreprises par l'UEMOA afin de sécuriser les valeurs mobilières dans ce MFR.

B) Les indices BRVM10 et BRVM composite

L'indice BRVM10 représente la performance économique des dix premières grandes firmes à la côte. Tandis que l'indice BRVM composite, reflète le poids financier de toutes les valeurs admises à la BRVM. Par conséquent, c'est un bon

10 Commission de l'UEMOA ; PER

indicateur qui reflète l'évolution réelle du MFR. Ces indices sont évalués sur le marché des actions. Le tableau ci-dessous indique l'évolution de ces indices.

Tableau N°13: Evolution des indices BRVM10 et BRVM composite

Années

Eléments

98

99

00

01

02

03

04

05

BRVM10

95

97

77

84

82

88

103

150

BRVM composite

98

91

75

78

74

77

88

113

Source : CREPMF/BOC

 
 
 
 
 
 
 
 

De ce tableau, il ressort que ces indices évoluent très faiblement. L'année 2005 a été celle ayant connue un fort niveau d'activité boursière. Ceci est témoigné par leur indice respectif de 150% et 113%.

200

150

100

50

0

98 99 00 01 02 03 04 05

BRVM 10

BRVM Composite

Graphique N°6 : Evolution simultanée des indices boursiers

La représentation simultanée de ces indices révèle qu'ils ont globalement un trend similaire. Ce trend indique que la performance financière de la bourse s'est nettement améliorée en 2005.

La présente section a relevé que malgré une culture boursière très faible, l'évolution des indices boursiers porte une vision optimiste à l'intégration financière de la zone UEMOA. En somme, ce chapitre vient d'analyser l'optimalité de la zone uemoa sous l'aspect commercial et financier intra UEMOA. Outre la faiblesse des échanges intra UEMOA observée, il est également noté une grande disparité (sur le plan commercial et financier) entre les pays. Cette disparité est sensible à l'optimalité d'une zone monétaire. Avant d'en venir à une telle conclusion, voyons ce que l'approche liée à la convergence des économies de la zone révèle.

APPROCHE DE L'OPTIMALITE DE
LA ZONE UEMOA A TRAVERS LA
CONVERGENCE DES
ECONOMIES DE L'UEMOA

précédent sommaire suivant







9Impact, le film from Onalukusu Luambo on Vimeo.



Appel aux couturier(e)s volontaires

Hack the pandemiuc !

Moins de 5 interactions sociales par jour



BOSKELYWOOD from Ona Luambo on Vimeo.