WOW !! MUCH LOVE ! SO WORLD PEACE !
Fond bitcoin pour l'amélioration du site: 1memzGeKS7CB3ECNkzSn2qHwxU6NZoJ8o
  Dogecoin (tips/pourboires): DCLoo9Dd4qECqpMLurdgGnaoqbftj16Nvp


Home | Publier un mémoire | Une page au hasard

 > 

Etude et modelisation des supercondensateurs


par Yasser Diab
Damas - Doctorat 2009
  

précédent sommaire suivant

4.4.3. Comparaison des modèles de l'autodécharge avec un essai de

charge/décharge à courant constant

Le calcul des éléments de différents modèles est basé sur certaines hypothèses simplificatrices, telle que la supposition que le courant de fuite est négligeable pendant la durée où le phénomène lié au processus de diffusion lié à l'oxydoréduction domine.

Afin de vérifier les modèles établis, nous avons réalisé un essai de charge/décharge à courant constant avec un courant de 400 A et à une température de 25 °C pour le supercondensateur BCAP010. La valeur de courant de charge a été choisie la plus élevée possible, car pour cette valeur de courant (400 pouvons o

A) nous btenir un écart maximal entre la simulation et la

mesure (cf. § 3.3).

Malgré les hypothèses simplificatrices utilisées, la figure 4-18 illustre que nous pouvons tenir compte, lors de la modélisation du supercondensateur, de l'autodécharge due au processus de diffusion lié à l'oxydoréduction par un circuit électrique en parallèle ou en série sans avoir une influence importante sur le comportement du supercondensateur pendant la charge ou la décharge.

Fig. 4-18 : Comparaison des différents modèles établis lors de l'essai charge/décharge à courant constant

En conséquence, l e modèle du circuit parallèle représente le mieux les phénomènes de l' autodécharge. Ses paramètres seront utilisés par la suite pour montrer l'évolution de l' autodécharge en fonction des conditions de tension, thermiques et de la technologie de fabrication.

précédent sommaire suivant